Marchés français ouverture 3 h 48 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 149,76
    -161,54 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    0,9812
    +0,0016 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    17 848,87
    -163,28 (-0,91 %)
     
  • BTC-EUR

    20 417,40
    -433,16 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,57
    -7,55 (-1,63 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Waga Energy accélère son déploiement au Canada avec un premier projet de biométhane en Colombie-Britannique

Waga Energy
Waga Energy accélère son déploiement au Canada avec un premier projet de biométhane en Colombie-Britannique

13-Sep-2022 / 07:00 CET/CEST
Information réglementaire transmise par EQS Group.
Le contenu de ce communiqué est de la responsabilité de l’émetteur.

Waga Energy accélère son déploiement au Canada
avec un premier projet de biométhane en Colombie-Britannique

Waga Energy (EPA : WAGA) et le District régional de la Capital (CRD) lancent la construction d’une unité de biométhane de grande capacité sur l’île de Vancouver (Canada). Il s’agit du quatrième projet engagé par Waga Energy au Canada et du premier dans cette province anglophone située à l’ouest du pays.

Waga Energy, spécialiste de la production de biométhane sur les sites de stockage des déchets, a signé un contrat avec le District Régional de la Capitale (CRD), l’un des 28 districts régionaux de la Colombie-Britannique (Canada), pour construire une unité de biométhane sur le site de stockage des déchets d’Hartland, sur l’île de Vancouver. Cette unité utilisera la technologie WAGABOX®, développée et brevetée par Waga Energy, pour produire du biométhane à partir du gaz provenant de la dégradation spontanément des déchets enfouis. Le biométhane, appelé Renewable Natural Gas (RNG) au Canada, est le substitut renouvelable du gaz naturel fossile.

450 000 tonnes d’eqCO2 évitées en 25 ans

Waga Energy va construire sur le site d’Hartland une unité WAGABOX® de grande capacité. Elle pourra traiter 3 200 m3/h de gaz brut et produire plus de 100 GWh de biométhane par an (365 000 GJ/an), soit la consommation de plus de 4 500 foyers locaux. Elle évitera l’émission de 450 000 tonnes d’eqCO2 par an en réduisant le recours au gaz naturel fossile[1]. Sa mise en service est prévue au deuxième semestre de l’année 2024.

L’unité WAGABOX® d’Hartland sera construite au Québec par la filiale canadienne de Waga Energy, à l’exception de son module de distillation cryogénique, construit en France. Waga Energy assurera l’exploitation et la maintenance de l’unité pendant 25 ans. La production de biométhane sera vendue par le CRD à l’énergéticien canadien FortisBC, et injectée sur place dans son réseau de gaz grâce à un raccordement construit dans le cadre du projet.

Cinq projets engagés en Amérique du Nord

La signature de ce contrat est l’aboutissement d’un appel d’offres lancé en 2021 par le CRD et remporté par Waga Energy. Il s’agit du quatrième projet engagé par Waga Energy au Canada et du premier en Colombie-Britannique. Une unité WAGABOX® est également en construction aux États-Unis, sur le site de Bath, exploité par le comté de Steuben (État de New York, États-Unis).

Le CRD regroupe treize municipalités sur la pointe sud de l'île de Vancouver et le sud des îles Gulf, représentant un bassin de population de 432 000 personnes. Il exploite le site de stockage des déchets de Hartland, situé à 14 kilomètres de Victoria, capitale de la Colombie-Britannique, qui reçoit les déchets de tout le district. L’unité WAGABOX® qui y sera installée remplacera une usine de valorisation électrique en service depuis 2004, et augmentera fortement la production énergétique du site.

Mathieu Lefebvre, Pdg de Waga Energy : “Nous sommes enthousiasmés par la perspective de contribuer à la transition énergétique de la Colombie-Britannique aux côtés du District régional de la Capital, à travers la production d’importants volumes de biométhane à prix compétitif. Le lancement de cinq projets WAGABOX® en Amérique du Nord en 18 mois témoigne de l’intérêt suscité par notre technologie, et de la reconnaissance de notre expertise unique dans la production de biométhane sur les sites de stockage des déchets, acquise à travers la construction, la mise en service et l’exploitation de 13 unités en Europe depuis cinq ans ».

 

À propos de Waga Energy

Waga Energy (EPA : WAGA) produit du biométhane à prix compétitif en valorisant le gaz des sites de stockage des déchets (« gaz de décharge ») grâce à une technologie d’épuration brevetée appelée WAGABOX®. Le biométhane produit est injecté directement dans les réseaux de distribution du gaz qui alimentent les particuliers et les entreprises, en substitution du gaz naturel fossile. Waga Energy finance, construit et exploite ses unités WAGABOX® dans le cadre de contrats à long terme avec les opérateurs de site de stockage pour la fourniture du gaz brut, et génère des revenus en revendant le biométhane. Waga Energy exploite 13 unités WAGABOX® en France, représentant une capacité installée de 480 GWh/an. Treize unités sont en construction en France, en Espagne, au Canada et aux États-Unis. Chaque projet engagé par Waga Energy contribue à la lutte contre le réchauffement climatique et la transition énergétique. Waga Energy est cotée depuis le 27 octobre 2021 sur Euronext Paris.

 


Contact presse
Laurent Barbotin
Directeur de la Communication
+ 33 (0)7 72 77 11 85
laurent.barbotin@waga-energy.com

 

[1] Estimation basée sur les facteurs d’émission comparés du gaz naturel et du biométhane en France déterminés par la base carbone de l’Ademe, en intégrant les émissions directes et indirectes. 

Fichier PDF dépôt réglementaire

Document : Télécharger le communiqué


Langue :

Français

Entreprise :

Waga Energy

2 chemin du Vieux Chêne

38240 Meylan

France

Téléphone :

(33) 772 771 185

E-mail :

laurent.barbotin@waga-energy.com

Internet :

www.waga-energy.com

ISIN :

FR0012532810

Ticker Euronext :

WAGA

Catégorie AMF :

Informations privilégiées / Autres communiqués

EQS News ID :

1440805

 

Fin du communiqué

EQS News-Service

show this
show this