La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 626,60
    -124,72 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1730
    -0,0041 (-0,35 %)
     
  • Gold future

    1 753,00
    -3,70 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 637,83
    -566,94 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,07
    -15,46 (-1,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,05
    -0,56 (-0,77 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 071,12
    -110,80 (-0,73 %)
     
  • S&P 500

    4 444,68
    -29,07 (-0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Vu de l'étranger. La mobilisation contre le pass sanitaire prend de l'ampleur, un "nouveau défi" pour Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Environ 204 000 personnes ont défilé contre la mesure à travers la France samedi, pour le troisième week-end consécutif, contre 161 000 la semaine précédente et 114 000 la semaine d’avant, selon le ministère de l’Intérieur.

Plus de 200 000 personnes ont manifesté à travers la France le 31 juillet, pour le troisième samedi consécutif, pour protester contre les nouvelles restrictions imposées aux personnes non vaccinées contre le Covid-19, notamment le pass sanitaire, “un mouvement qui prend de l’ampleur et menace de compliquer la réponse du pays au coronavirus”, écrit le Wall Street Journal.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 204 000 personnes ont manifesté samedi, contre 161 000 la semaine précédente et 114 000 la semaine d’avant.

“Beaucoup dénonçaient ce qu’ils appellent une ‘dictature sanitaire’ et portaient des banderoles et des drapeaux français sur lesquels on pouvait lire ‘Liberté !’”, raconte le quotidien américain. À Paris, “où l’on estime que 14 000 personnes ont participé à quatre marches distinctes”, la police avait mobilisé 3 000 agents dans toute la ville. En fin d’après-midi, des échauffourées ont éclaté près de la place de la Bastille avec la police, qui a lancé des grenades lacrymogènes dans la foule.

Selon l’Intérieur, 19 personnes ont été interpellées pendant les manifestations.

Mobilisation hétéroclite

“Une minorité bruyante de citoyens français reste vent debout contre les règles qui, selon eux, portent atteinte à leurs libertés individuelles”, constate le Financial Times. Le journal britannique relève que les cortèges étaients composés d’“un large éventail de mouvements sociaux et politiques”. Ainsi, “les communistes ont défilé avec les partisans du Rassemblement national d’extrême droite et des gilets jaunes”.

À lire aussi

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles