La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 948,25
    -144,71 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    12 122,78
    +306,46 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0917
    -0,0077 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 822,12
    +36,63 (+0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    544,00
    -1,31 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    4 162,09
    +42,88 (+1,04 %)
     

VTC : le revenu minimum de 7,65 euros par course validé

why kei/Unsplash

C'est une première : les instances représentatives des chauffeurs VTC ont signé avec les plateformes un accord pour instaurer un revenu minimum par course d'un montant de 7,65 euros, dans un secteur où le dialogue social reste balbutiant malgré des droits sociaux encore faibles. Cet accord, qui prévoit la mise en place d'un revenu minimum par trajet à partir du 1er février, ferait grimper le prix de la plus petite course à environ 10,20 euros pour le passager sur une application comme Uber, en incluant les commissions. Par comparaison, les taxis en France ont un tarif minimum de 7,30 euros.

C'est le premier tarif minimum pour les VTC depuis la création de l'Autorité de régulation des plateformes d'emploi (Arpe) et la tenue d'élections professionnelles chez les livreurs indépendants et chauffeurs VTC en mai dernier. Ces élections, organisées pour tenter de réguler le secteur, avaient rencontré un succès très mitigé avec seulement 1,83% de participation chez les livreurs et 3,91% chez les VTC. Les signataires de l'accord - l'Association VTC de France (AVF), la Fédération nationale des autoentrepreneurs et microentrepreneurs (FNAE), la CFTC et l'Unsa - ont salué un accord "inédit en France". Il va permettre "une augmentation de plus de 27% par rapport au plus bas revenu minimum net actuel", ont salué ces organisations dans un communiqué commun.

Pour autant, trois syndicats sur les sept représentatifs ont refusé de valider l'accord. Union (affilié à la CFDT), l'Association des chauffeurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Linky : un couple refuse d'installer le boîtier vert, Enedis invoque une obligation
Grève du 19 janvier : les prix des vélos, trottinettes ou VTC vont-ils bondir ?
La demande de pétrole est attendue à un niveau record en 2023
BNP Paribas : les autorités donnent leur feu vert pour la cession de sa filiale Bank of the West
Complémentaires santé : l'UFC-Que Choisir fustige une flambée de 7% des tarifs