La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 702,03
    +44,13 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Vrac, consigne, approvisionnement: comment Biocoop veut garder un temps d'avance

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Pierrick de Ronne, président de Biocoop, et Sylvain Ferry, directeur général, ont dévoilé à Challenges la vision 2025 votée en assemblée générale par tous les sociétaires de l'enseigne. Système de consigne dans tous les magasins, 50% de vrac en rayon, fin des produits ultra transformés à marque Biocoop... Dans un contexte de forte concurrence, le leader spécialisé de son secteur veut aller encore plus loin que la bio.

Aller plus loin que la promesse du 100% bio, voilà la nouvelle mission que s'est fixée Biocoop. A l'heure de souffler sa 35ème bougie, ce militant historique de "la bio", premier distributeur spécialisé sur ce segment avec 12% du marché, se trouve confronté à un enjeu de taille: garder une spécificité, dans un marché de plus en plus concurrentiel, disputé par ses homologues La Vie Claire, Naturalia ou Les Nouveaux Robinsons, mais aussi la grande distribution, et les pure-players comme Greenweez (Carrefour), Aurore Market ou . Les dirigeants de l'enseigne se veulent confiants. "Le bio ne pèse que 6% de la consommation française", rappelle Pierrick de Ronne, président de Biocoop. "Ce chiffre peut encore au moins doubler." La preuve, au premier semestre 2021, Biocoop a ouvert 55 points de vente, créant 600 emplois nets au total, et une autre vingtaine suivra d'ici la fin décembre. Mais depuis quelques années, la croissance du champion écolo s'essouffle. Son chiffre d'affaires, de 1,2 milliard d'euros depuis le début de l'année, ne progresse plus que légèrement, loin des pourcentages à deux chiffres d'il y a quelques années. Le marché dans son ensemble ralentit. , la croissance en 2019 était de 10,4% (un chiffre qui reste tout à fait honorable), contre 13,5% l'année précédente.

Loin d'être obsédés par la croissance, les dirigeants écolos de l'enseigne reconnaissent toutefois qu'ils ont un défi. "Le label bio est de plus en plus concurrencé", explique Pierrick de Ronne. "Les consommateurs ont toujours une grande confiance en lui, mais il perd de ses ressorts sur l'environnement et la santé." Sylvain Ferry, directeur général, complète: "Depuis le confinement, le client parle de local, ce qui ne veut pas forcément dire bio." Les sociétaires de Biocoop, réunis en assemblée générale en juin, ont donc décidé de faire un pas supplémentaire vers l'économie sociale et solidaire. L'enseigne pèse déjà 19% du marché du vrac en France, et 20% du commerce équitable, alors qu'avec son[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles