Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,00
    -2,20 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 567,68
    +1 364,56 (+2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,73
    -23,37 (-1,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,72
    +0,85 (+1,11 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0040 (+0,32 %)
     

« Je me voyais au paradis » : un garçon de 10 ans violemment attaqué par des cochons

La traditionnelle balade a viré au cauchemar et aurait pu tourner définitivement à la tragédie. Alexandre, petit garçon de 10 ans en classe de CM2, alors qu’il se promenait dans les montagnes de Haute-Corse, a été attaqué par des cochons et grièvement blessé, le 18 octobre dernier. « J’étais avec ma tante, on promenait le chien », se souvient le garçonnet auprès du Parisien. « Le chien n’arrêtait pas d’aboyer » sur « les cochons qui n’ont pas aimé » se remémore-t-il. Les bêtes se sont alors regroupés et ont attaqué Alexandre, qui finit par tomber par terre.

« C’était une scène de guerre, ils l’ont massacré »

La petite victime est alors ensevelie sous la masse des cochons et sa tante, qui assiste à la scène tente de faire fuir, en vain, les animaux hystériques, avec un bâton. Mais « les cochons étaient tellement excités qu’ils ne réagissaient pas », assure Pierre, le papa. Sa tante, voyant un « trou dans la masse », parviendra finalement à l'extirper en le tirant par le bras. « Je me voyais mourir, je me voyais au paradis », confie Alexandre à son père, qui explique au Parisien l’état dans lequel a fini son fils : « C’était une scène de guerre, ils l’ont massacré. Il a vu ses chairs, son oreille, son os. Il était couvert de boue, il a été piétiné. Il avait des marques de sabots sur tout le corps… ».

Lire la suite