La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 671,00
    +187,28 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    15 602,03
    +64,34 (+0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    +113,86 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1325
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    51 117,34
    -218,77 (-0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,74
    +9,66 (+0,66 %)
     
  • S&P 500

    4 606,50
    +39,50 (+0,86 %)
     

Les voyageurs vaccinés autorisés à entrer aux États-Unis à partir du 8 novembre

·1 min de lecture

C’est la Maison Blanche qui l’a annoncé ce vendredi, en ajoutant quelques précisions à ce que l’on savait déjà.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Depuis l’annonce le 20 septembre de la levée de l’interdiction de territoire mise en place début 2020 par Donald Trump, la Maison Blanche restait avare de précisions. Le début novembre évoqué depuis trois semaines devient une date ferme : le 8 novembre. Et l’on sait désormais que ce sera valable pour les frontières aériennes et terrestres. Sont concernés les pays de l’Union européenne, ou encore l’Inde, le Brésil, mais aussi le Canada et le Mexique.

Une autre incertitude est levée. Tous les vaccins validés par l’Organisation mondiale de la santé pour une utilisation en urgence seront acceptés. Cela inclut le vaccin AstraZeneca, largement utilisé en Grande-Bretagne par exemple, mais pas administré aux États-Unis. Il faudra fournir les preuves d'une double vaccination, et un test négatif de moins de trois jours.

Il reste encore quelques interrogations, notamment sur la manière dont les preuves de vaccinations seront prises en compte ou comment cela fonctionnera pour ceux qui, remis du coronavirus, n’ont eu qu’une injection comme cela se pratique en France. La Maison Blanche promet des précisions rapides.

C’est un soulagement pour les familles et les proches séparés depuis des mois, pour les voyageurs, pour les touristes. Mais aussi pour ceux qui les accueillent et les transportent qui souffraient économiquement et réclamaient un allègement des restrictions.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles