La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 883,30
    +993,11 (+3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Si vous voulez continuer à utiliser WhatsApp, il faudra accepter de partager vos données à Facebook

·2 min de lecture

Mise à jour du 7 janvier à 18h13 : sous le feu des critiques suite à l'annonce de son changement de politique de confidentialité le 6 janvier, WhatsApp a tenu à rassurer les utilisateurs européens. Dans un communiqué envoyé à Business Insider France, le service de messagerie précise que les nouvelles conditions ne s'appliquent pas de la même manière à l'Union européenne qu'aux autres pays.

"Il n’y aucun pas de changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp dans la région européenne (y compris au Royaume-Uni) découlant de la mise à jour des conditions d’utilisation et de la politique de confidentialité, indique le communiqué. WhatsApp ne partage pas les données des utilisateurs européens de WhatsApp avec Facebook dans le but que Facebook les utilise pour améliorer ses produits ou ses publicités."

L'entreprise a précisé à l'AFP que les nouvelles conditions, que les utilisateurs européens restent tenus d'accepter avant le 8 février, seront utilisées uniquement "pour développer les fonctionnalités offertes aux comptes professionnels WhatsApp Business."

S'il est admis que Facebook utilise et vend les données de ses utilisateurs en masse, WhatsApp était plutôt connu pour mettre en avant la sécurité de sa messagerie cryptée et sa confidentialité en matière de données personnelles. Mais à partir du 8 février prochain, l'application, qui appartient à Facebook depuis 2014, va se mettre à partager davantage de données avec sa maison-mère et ses entités — comme Messenger et Instagram.

WhatsApp a en effet changé ses conditions d'utilisation ce mercredi 6 janvier, et les utilisateurs n'ont pas d'autre choix que de les accepter s'ils veulent continuer à se servir de l'application. Le service de messagerie partagera désormais avec Facebook le numéro de téléphone de ses utilisateurs (nécessaire pour s'inscrire), leurs données de transactions (WhatsApp s'étant récemment mis au shopping en ligne) ou encore leur adresse IP (qui permet de localiser quelqu'un).

À lire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elon Musk, l'homme aux 188 milliards de dollars, veut vendre tous ses biens pour préparer son voyage sur Mars
Moins d'exposants, plus d'innovations santé : le CES 2021 de Las Vegas se réinvente virtuellement
La Nasa valide la construction du télescope spatial SPHEREx, chargé d'élucider l'origine de l'univers
Selon Elon Musk, l'attaque du Capitole résulterait d'un 'effet domino' entraîné depuis la création de Facebook
Comment utiliser et modifier les commandes spéciales du pavé tactile de votre Mac