Marchés français ouverture 4 h 24 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 756,37
    -31,17 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,2082
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 544,20
    -23,48 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    15 398,01
    -143,36 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,41
    -14,45 (-3,80 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Vos photos Instagram ont été censurées ? Voilà peut-être la raison

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
Close-Up Of Woman Covering Breast With Flower While Standing On Field
© Getty Images

Si Instagram est connu pour être une plateforme où la censure est particulièrement présente, depuis plusieurs semaines, des internautes par centaines se plaignaient de voir leurs photos supprimées alors qu'elles ne dérogeaient pourtant pas aux règles d'usage du site. Mais grâce à Barbara Butch, victime de censure à plusieurs reprises, une explication a été avancée par le réseau social.

La censure sur les réseaux sociaux est un sujet qui revient fréquemment sur le tapis. Sexiste et bien souvent grossophobe, elle considère en majorité les femmes, qui n'ont pas le droit de dévoiler leurs tétons, mais aussi les personnes en surpoids, qui voient plus souvent leurs photos disparaître que celles de personnes dont le physique correspond aux diktats de la beauté.

Des photos censurées à cause d'une pose en particulier

Parmi les règles d'utilisation d'Instagram et de Facebook, l'une des règles les plus connues – et les plus décriées – concerne les tétons des corps d'apparence féminine. Ces derniers sont en effet interdits sur les plateformes, et pour contourner cette règle, les femmes rivalisent d'ingéniosité pour les dissimuler. Mais en faisant cela, les concernées ne savaient pas qu'elles s'exposaient à une censure supplémentaire.

L'explication a été apportée par Barbara Butch. Sur Instagram, la modèle et militante anti-grossophobie, qui avait vu sa couverture de Télérama censurée sur les réseaux sociaux, a pris la parole pour expliquer : "Instagram m'a appelée ce matin pour m'expliquer pourquoi les photos sont censurées, même si on ne voit pas les tétons (...). Il y avait une règle Facebook (qui possède Instagram, ndlr) qui interdit le "breast squeezing" (le fait de se tenir les seins, de les compresser), car c'est pour eux considéré comme un acte sexuel ou pornographique. Cette règle a enfin sauté, et cela sera mis en place dès mercredi (ce mercredi 28 octobre, ndlr)."

Des centaines de personnes concernées à travers le monde

Cette nouvelle devrait ravir de nombreuses personnes tant les concernées étaient nombreuses. Que ce soit des modèles qui prenaient la pose seins nus avec les mains sur leur poitrine, des tatoueurs et tatoueuses qui voulaient dévoiler des motifs encrés sur la poitrine de leurs client·e·s ou encore des personnes ayant fait des photos pour la lutte contre le cancer du sein, cette censure liée au "breast squeezing" touchait de nombreuses personnes, grosses ou non.

Mais afin de vérifier que les choses vont être mises en place comme promis par la plateforme, Barbara Butch a décidé de proposer un challenge : le #Squeezit, sur lesquelles les personnes reprendront cette pose dès jeudi. "On verra si c'est vrai ou des paroles en l'air pour nous calmer", explique-t-elle avant de préciser : "C'est un petit changement, mais ça montre que si dans le monde entier, des gens pointent du doigt ce qui ne va pas, ensemble, on peut faire bouger les choses."

A LIRE AUSSI

> Censurée sur Instagram, Juliette Katz (Coucou les girls) pousse un coup de gueule

> Pourquoi Instagram censure les seins nus ?

> Booba viré d'Instagram : quelles sont les conditions pour se faire bannir du réseau social ?