La bourse ferme dans 33 min
  • CAC 40

    6 368,44
    +80,11 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 002,77
    +50,32 (+1,27 %)
     
  • Dow Jones

    34 279,05
    +257,60 (+0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,2142
    +0,0057 (+0,47 %)
     
  • Gold future

    1 836,20
    +12,20 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    41 842,18
    -18,33 (-0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 417,97
    +59,41 (+4,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,99
    +1,17 (+1,83 %)
     
  • DAX

    15 368,22
    +168,54 (+1,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,89
    +65,56 (+0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 361,04
    +236,06 (+1,80 %)
     
  • S&P 500

    4 160,34
    +47,84 (+1,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4090
    +0,0039 (+0,27 %)
     

Voltalia SA: revenus du T1 2021 : +73% à 63,9 millions d’euros

Voltalia
·14 min de lecture

Revenus du T1 2021 : +73% à 63,9 millions d’euros

Excellent premier trimestre

  • Ventes d’énergie : forte croissance des revenus, malgré un taux de change dégradé, portée par les nouvelles centrales et un très bon niveau de ressource au Brésil comparé au T1 2020.

  • Services : forte croissance des revenus portée par les ventes aux clients tiers

Objectif et ambitions à court et moyen terme réitérées

  • 2021 : objectif d’un EBITDA normatif1 autour de 170 millions d’euros confirmé dans un contexte de crise du COVID-19 qui se poursuit

  • 2023 : 2,6 GW en exploitation et en construction, objectif totalement sécurisé par des contrats long-terme sécurisés dont plus d’1 GW signés en 2020, et d’un EBITDA normatif de 275 à 300 millions d’euros

Voltalia (Euronext Paris, ISIN code : FR0011995588), acteur international des énergies renouvelables, publie ses revenus du premier trimestre 2021.

« Voltalia recueille aujourd’hui le fruit des efforts réalisés les années passées : l’entreprise réalise un excellent premier trimestre, tant pour les Ventes d’énergie que pour les Services. Malgré une nouvelle dégradation des taux de change, les niveaux d’activité élevés enregistrés sur les trois premiers mois de l’année témoignent de l’accélération de notre trajectoire de croissance et nous permettent de confirmer notre objectif et ambitions à court et moyen terme », commente Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Revenus du 1er trimestre 2021

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020

Variation à taux courants

Var. à taux constants

Ventes d’énergie

40,4

30,1

+34%

+62%

Services

29,4

21,2

+38%

+41%

Eliminations

-5,8

-14,3

-59%

-55%

Revenus consolidés

63,9

37,0

+73%

+95%

Le taux de change moyen EUR/BRL auquel ont été arrêtés les revenus du premier trimestre 2021 ressort à 6,59.

REVUE DES ACTIVITÉS

Les revenus consolidés ressortent à 63,9 millions d’euros, en forte hausse de +73% à taux de change courants malgré la poursuite de la dégradation des taux de change, et de +95% à taux de change constants. Les Ventes d’énergie et les Services ont respectivement contribué à hauteur de 63% et 37% aux revenus consolidés du trimestre. La part des revenus hors Brésil a représenté 64% du total des revenus consolidés de la période.

VENTES D’ÉNERGIE

Les revenus au T1 2021 atteignent 40,4 millions d’euros en hausse de +34% par rapport à T1 2020. La hausse atteint +62% à taux de change constants.

Indicateurs opérationnels : un très bon niveau de ressource au Brésil et forte croissance de la capacité installée

T1 2021

T1 2020

Var.

Production (en GWh)

797

396

+101%

Capacité installée (en MW, fin de période)

1 0752

722

+49%

Facteur de charge éolien au Brésil

44%

26%

+18pts

Facteur de charge éolien en France

29%

40%

-11pts

Facteur de charge solaire en France

12%

13%

-1pt

Conséquence à la fois de la très forte progression du parc installé en 2020 et de meilleures conditions de vent au Brésil (progression constatée sur les trois premiers mois de l’année comparée au T1 2020), la production réalisée sur le premier trimestre s’établit à 797 GWh, en hausse de +101% par rapport à la même période de l’exercice passé.

La production des centrales déjà en service au T1 2020 (0,5 TWh) a crû de +44%. Cette progression a été principalement réalisée par les centrales brésiliennes grâce à un niveau de vent plus important comparé à T1 2020 et en ligne avec la moyenne long terme, alors que le T1 2020 avait vu un vent nettement inférieur à la moyenne. Dans les autres pays, la production des centrales déjà en service au T1 2020 est restée stable. Globalement, les centrales déjà en service au T1 2020 ont contribué à hauteur de 65% à la production totale.

Les nouvelles centrales, venues s’ajouter à la capacité installée entre fin mars 2020 et fin mars 2021, représentent une capacité de 353 MW. Elles ont contribué à hauteur de 35% à la production du T1 2021 (0,3 TWh). Dans le détail, VSM1, une ferme éolienne de 163 MW dans le complexe de Serra Branca au Brésil, dont la mise en service avait été initiée dans le courant du dernier trimestre 20193 et a été finalisée sur le deuxième trimestre 20204, a été le projet le plus fortement contributeur. VSM2, une ferme éolienne adjacente d’une capacité de 128 MW et dont la mise en service progressive vient de s’achever5, et les centrales solaires jordaniennes (57 MW acquis au troisième trimestre 20206) enregistrent également d’excellentes performances. Enfin, le trimestre a aussi bénéficié des contributions de nouvelles centrales françaises : Jonquières (ombrières solaires d’une capacité de 3,9 MW basées en France et mises en service en septembre 20207), Sarry (23,1 MW éoliens mis en service fin décembre 20208), Cacao (5,1 MW de biomasse en Guyane entrés en exploitation en janvier 2029) et Cabanon (parc agrivoltaïque de 3 MW qui injecte dans le réseau depuis mars 202110).

Par régions

La zone Amérique latine représente 57% des revenus de l’activité Ventes d’énergie, stable par rapport à 2020.

La zone Afrique a contribué à hauteur de 13% des revenus contre moins de 5% l’année dernière, reflètant la contribution substantielle des nouvelles centrales jordaniennes, gérées à partir de la plateforme égyptienne.

La contribution de l’Europe, malgré sa croissance en valeur absolue, voit sa part relative baisser à 30%. La part de la France ressort à 23%, en retrait par rapport à 2020 suite notamment à la cession en fin d’année de la centrale éolienne d’Adriers (10 MW) au Fonds Siloé Infrastructures, et celle du reste de l’Europe s’établit à 7%. Les revenus d’Helexia, présent sur l’ensemble de l’Europe, ont continué à croître: la filiale du Groupe, spécialiste des toitures solaires et de l’efficacité énergétique, a généré 10,5% des ventes d’énergie du Groupe sur le trimestre.

SERVICES

Les revenus au T1 s’établissent à 29,4 millions d’euros, en croissance de +38% à taux de change courants. Ils augmentent de +41% à taux de change constants.

Les revenus du Développement, Construction et Fourniture d’équipements atteignent 23,8 millions d’euros en croissance de +46% à taux de change courants par rapport à T1 2020, et de +48% à taux de change constants. Cette croissance est entièrement expliquée par les ventes externes aux clients tiers. Après avoir en 2020 cédé au Fonds Siloé Infrastructures des centrales prêtes à être construites (25,2 MW d’éolien en France), Voltalia en assure désormais la construction. Par ailleurs, Voltalia a poursuivi l’exécution des contrats de construction remportés au Portugal et en Grèce courant 2020. Au T1 2021, 175 MW sont en construction pour le compte de clients tiers. L’activité interne s’inscrit en revanche en net retrait, les importants chantiers internes du trimestre voyant les principaux achats d’équipement effectués directemment par les filiales dédiées aux centrales.

  • Les revenus de l’Exploitation-maintenance atteignent 5,5 millions d’euros en hausse de +12% à taux de change courants par rapport à T1 2020 et de +20% à taux de change constants. L’activité a poursuivi sa croissance, portée notamment par le dynamisme des revenus de Greensolver. A fin mars 2021, Voltalia exploitait 2,4 GW pour compte de clients tiers, une niveau stable par rapport à fin 2020.

Les éliminations de revenus accompagnent la baisse des ventes internes et sont en diminution de 59% par rapport au T1 2020, à 5,8 millions d’euros. Ceci reflète la part croissante des revenus externes pour clients tiers, qui ont été multipliés par 3,2 par rapport au T1 2020.

DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS (sélectionnés)

  • Lancement de la construction d’un Système de Stockage d’Energie par Batteries (SSEB) à Hallen en Grande Bretagne

Située près de la ville de Bristol dans la région d’Avonmouth, Hallen est une centrale de stockage de 32 MW / 32 MWh qui contribuera directement à la stabilité du réseau britannique dans un contexte d’accélération de la montée en puissance des énergies renouvelables. Sa mise en service est prévue au premier trimestre 2022.

  • France : 70 MW de nouveaux projets éoliens

Cette puissance se répartit sur deux projets, Rives Charentaises, 38 MW, et Laignes, 32,4 MW. Les deux projets ont été lauréats au mois de mars 2021 de la septième période de l’appel d’offres éolien terrestre français, à hauteur respectivement de 14 et 14,4 MW, ce qui souligne toute l’expertise des équipes de Voltalia à concevoir des projets de plus en plus compétitifs. Le restant de l’électricité produite est éligible au tarif réglementé. Rives Charentaises contribuera à l’atteinte des objectifs 2023 du Groupe.

  • Brésil : pleine puissance pour VSM2, mise en service des premières turbines de VSM3

Toutes les turbines de VSM2, un parc éolien de 128 MW situé dans le complexe de Serra Branca au Brésil et détenu à 100% par Voltalia, sont désormais en exploitation. Franchie au mois d’avril 2021, cette étape marque la fin d’une période de construction qui aura été allongée par la pandémie. Voltalia a en même temps raccordé les sept premières turbines de VSM3, pour une capacité de 24 MW. Sa mise en service complète, qui devrait être finalisée à la fin du deuxième trimestre 2021, portera sa capacité totale à 152 MW.

  • Albanie: 100 MW supplémentaires en solaire

Dénommé Spitalla, ce projet a été remporté au terme du second appel d’offres lancé par le Ministère des Infrastructures et de l’Energie qui portait sur l’attribution d’un contrat de concession de 30 ans. Il s’agit du second appel d’offres de ce type lancé par le gouvernement Albanais en 2020. Comme pour le premier, Voltalia a remporté l’intégralité de la puissance offerte, ce qui lui permet de renforcer son ancrage dans la région. Spitalla devrait être mis en service en 2023.

CONFIRMATION DES OBJECTIFS ET AMBITIONS 2021 ET 2023

Au regard de ce niveau élevé de revenus, en ligne néanmoins avec ses anticipations, Voltalia confirme son objectif 2021 d’un EBITDA normatif autour de 170 millions d'euros ainsi que ses ambitions de 2,6 GW en exploitation ou en construction d’ici fin 2023 et d’un EBITDA normatif qui devrait atteindre la fourchette de 275 à 300 millions d'euros à ce même horizon.

2021

2023

Capacité

-

2,6 GW en exploitation ou en construction

EBITDA Normatif



~170 millions d’euros

275-300 millions d’euros

« Normatif » : avec une ressource éolienne/solaire/hydraulique égale à la moyenne de très long terme et un taux EUR/BRL de 6,3

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à » « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction de Voltalia estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Voltalia qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à l’évolution du prix de vente de l’électricité produite par Voltalia, à l’évolution du contexte réglementaire dans lequel Voltalia évolue ainsi qu’à la compétitivité des énergies renouvelables et d'autres facteurs qui peuvent affecter la capacité de production ou la rentabilité des sites de production de Voltalia ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Voltalia auprès de l'Autorité des marchés financiers y compris ceux énumérés à la section 2.2 « Facteurs de risque » du Document d’Enregistrement Universel 2020 de Voltalia déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 19 avril 2021. Voltalia ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation.

Capacité installée au 31 mars 2021

En MW

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride*

31 mars 2021

31 mars 2020

Brésil

732,3**

16,0

748,3

508,3

Egypte

32,0

32,0

32,0

Jordanie

57,0

57,0

-

France

64,2

90,6

4,5

159,3

130,4

Guyane française

17,1

7,2

5,4

29,7

13,3

Grèce

4,7

4,7

4,7

Royaume-Uni

7,3

7,3

7,3

Portugal

8,8

8,8

6,4

Italie

10,2

10,2

10,2

Belgique

11,6

11,6

11,6

Espagne

6,4

6,4

2,7

Total

796,5

245,7

7,2

9,9

16,0

1 075,3

722

* 4 MW de solaire et 12 MW de thermique
** dont 43 MW de VSM2 et 24 MW de VSM 3 annoncés le 8 avril 2021

Capacité en construction au 31 mars 2021

Nom du projet

Capacité

Techno.

Pays

VSM 3 (84% de la capacité totale)

128

Eolien

Brésil

VSM 4

59

Eolien

Brésil

Canudos 1

99,4

Eolien

Brésil

Kopere

50

Solaire

Kenya

Carrière des Plaines

8

Solaire

France

Total (en MW)

344,4

Production d’électricité au 31 mars 2021

(En GWh)

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride*

T1 2021

T1 2020

Brésil

660,6

9,9

670,5

298,4

Egypte

17,4

17,4

16,4

Jordanie

26,6

26,6

-

France

40,8

19,2

0,1

60,1

66,3

Guyane française

1,1

6,3

5,1

12,5

7,2

Grèce

1,3

1,3

1,5

Royaume-Uni

1,3

1,3

1,3

Portugal

1,9

1,9

1,2

Italie

2,0

2,0

1,8

Belgique

2,3

2,3

1,5

Espagne

1,0

1,0

0,7

Total

701,4

74,1

6,3

5,2

9,9

796,9

396,3

*Incluant la production solaire d’Oiapoque

Prochain rendez-vous : Assemblée Générale 2021, le 19 mai 2021 à 15h

A propos de Voltalia (www.voltalia.com)

Voltalia est un acteur international des énergies renouvelables. Le Groupe produit et vend de l’électricité issue de ses installations éoliennes, solaires, hydrauliques, biomasse et de stockage. Il dispose d’une puissance en exploitation et en construction de plus de 1,4 GW et d’un portefeuille de projets en développement d’une capacité totale de 9,7 GW.

Voltalia est également prestataire de services et accompagne ses clients en renouvelable pendant toutes les étapes des projets, de la conception à l’exploitation-maintenance.

Pionnier sur le marché des entreprises, Voltalia propose enfin une offre globale à celles-ci allant de la fourniture d’électricité verte aux services d’efficacité énergétique, en passant par la production locale de sa propre électricité.

Fort de plus de 1 130 collaborateurs dans 20 pays sur 4 continents, Voltalia possède une capacité d’action mondiale pour ses clients.

Voltalia est coté au marché réglementé d’Euronext à Paris (FR0011995588 – VLTSA) et fait partie des indices Enternext Tech 40 et CAC Mid&Small. L’entreprise est également incluse dans le Gaïa-Index, l’indice des valeurs moyennes responsables.

Voltalia
Relations Investisseurs : invest@voltalia.com
T. +33 (0)1 81 70 37 00

Actifin
Relations Presse : Jennifer Jullia
jjullia@actifin.fr . T. +33 (0)1 56 88 11 11


1 « Normatif » signifie calculé avec un taux de change EUR/BRL moyen annuel de 6,3 et une ressource éolienne, solaire et hydraulique moyenne sur le long terme
2 Dont 67 MW correspondant la mise en service complète de VSM2 (43 MW) et la mise en service progressive de VSM3 (24 MW) annoncé le 8 avril
3 Communiqué de presse du 11 décembre 2019
4 Communiqué de presse du 2 juin 2020
5 Communiqué de presse du 8 avril 2021
6 Communiqué de presse 5 novembre 2020
7 Communiqué de presse du 11 août 2020
8 Communiqué de presse du 21 décembre 2020
9 Communiqué de presse du 4 janvier 2021
10 Communiqué de presse du 17 mars 2021

Pièce jointe