Marchés français ouverture 8 h 47 min

Voltalia SA : Rebond au second semestre 2019, comme anticipé - Visibilité et croissance long-terme assurées avec plus de 5 milliards d'euros de revenus contractualisés

Voltalia SA
Voltalia SA : Rebond au second semestre 2019, comme anticipé - Visibilité et croissance long-terme assurées avec plus de 5 milliards d'euros de revenus contractualisés

23-Mars-2020 / 07:30 CET/CEST
Information réglementaire transmise par EQS Group.
Le contenu de ce communiqué est de la responsabilité de l'émetteur.


 

 Performance 2019 solide comparée à un exercice 2018 qui intégrait des éléments exceptionnels

  • EBITDA des Ventes d'énergie en baisse de 10 millions d'euros : l'augmentation et la diversification de la puissance installée ont atténué l'impact de 20 millions d'euros lié aux hausses de prix non récurrentes de 2018 au Brésil
  • Confirmation que les Services sont un contributeur durable à l'EBITDA et à la création de valeur de l'entreprise
  • Résultat net du Groupe à 4,6 millions d'euros, dont 13,3 millions d'euros au second semestre
  • Bilan solide avec plus de 400 millions d'euros de trésorerie disponible[1]

Objectifs 2020 maintenus dans un environnement moins prévisible du fait de la crise du Covid-19

  • Suivi des impacts de l'épidémie de Covid-19 sur l'activité, avec une forte priorité accordée à la santé des employés
  • Objectifs d'atteindre 1 GW et 160-180 millions d'euros d'EBITDA maintenus
  • Les centrales actuellement en exploitation et en construction génèreront, une fois les constructions achevées, 180 millions d'euros d'EBITDA par an

Feuille de route 2023 déjà bien avancée et entièrement financée

  • 2,6 GW de puissance en exploitation ou en construction en 2023: ambition sécurisée à 73% par des contrats de vente d'électricité long-terme remportés depuis janvier 2019
  • Fonds propres requis intégralement financés par l'augmentation de capital de juillet 2019

Visibilité long-terme des revenues et endettement modéré sont des caractéristiques fondamentales du modèle Voltalia

  • 5 Md€ de revenus futurs contractualisés, soit plus de 20 ans de cash flow futurs reçus de contreparties solides
  • 7.8 GW de projets en développement, +28% par rapport à 2018, à conserver ou vendre avec des Services
  • Ratio de levier[2] peu élevé (46%), gestion rigoureuse du financement offrant une flexibilité financière importante

 

Voltalia (Euronext Paris, code ISIN : FR0011995588), acteur international des énergies renouvelables, publie aujourd'hui ses résultats pour l'exercice 2019.[3]

Voltalia commentera ses résultats de l'exercice 2019 et ses perspectives à court et moyen terme lors d'un webcast en direct à partir de 9h00, heure de Paris, le lundi 23 mars 2020. Tous les détails de connexion sont disponibles sur notre site Web: https://www.voltalia.com/uk/investors.

 

« Au cours de l'exercice 2019, Voltalia a de nouveau prouvé la robustesse de son modèle. De bonnes performances opérationnelles et financières au second semestre ont permis d'enregistrer une nouvelle fois un résultat net positif. Alors que la crise du Covid-19 place la population et l'économie sous une forte tension à l'échelle mondiale, nous faisons partie d'un secteur très robuste, avec des revenus sécurisés par des contrats long-terme. Voltalia bénéficie ainsi de plus de 5 milliards d'euros de revenus futurs sécurisés par des contrats, un niveau qui se compare favorablement aux autres acteurs de l'industrie au vu de sa taille. La force de Voltalia provient aussi de sa stratégie de ciblage des projets compétitifs et non-subventionnés, son modèle d'acteur intégré et sa politique financière prudente en termes de niveau d'endettement. Au-delà des défis qu'elle nous présente, la crise du Covid-19 créera des opportunités qui pourront être saisies par des acteurs solides comme Voltalia » commente Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

 

Chiffres clés

Les résultats annuels de 2019 affichent une performance solide et profitable, en croissance après retraitement des hausses de prix non-récurrentes obtenues au Brésil en 2018 (hausse des revenus de +13% et de l'EBITDA de +16%).

 

 

Variations

En millions d'euros

2019

2018

à taux réels

à taux constants

Revenus

175,5

180,7

-2,9%

-1,5%

EBITDA

65,1

76,2

-14,6%

-12,3%

Marge d'EBITDA

37,1%

42,2%

-5,1 pts

-4,6 pts

Résultat net (part du groupe)

4,6

8,5

-45,7%

-40,5%

 

Revue des activités

Ventes d'énergie : élargissement et diversification du portefeuille compensent la normalisation des prix de 2019 au Brésil

Avec au second semestre des revenus et un EBITDA supérieurs à ceux du premier semestre de respectivement 84 % et 82 %, les revenus de l'exercice 2019 sont stables et l'EBITDA de l'ensemble de l'exercice a baissé de 9 millions d'euros
(-11 %) par rapport à 2018, à taux de change constants.

 

 

 

Variations

En millions d'euros

avant éliminations des services fournis en interne

2019

2018

à taux réels

à taux constants

Revenus

129,2

131,7

-1,9%

-0,2%

EBITDA

77,2

87,9

-12,1%

-10,5%

Marge d'EBITDA

59,7%

66,7%

-7,0 pts

-6,9 pts

Production (en GWh)

2 117

2 081

+2%

 

Puissance installée à la fin de la période (en MW)

678

524

+29%

 

           

  

Performances solides du portefeuille existant

En 2018, Voltalia avait enregistré 25 millions d'euros de revenus et 20 millions d'euros d'EBITDA supplémentaires en saisissant une opportunité non récurrente de hausses de prix de vente[4]. Retraitée de cet impact, Voltalia enregistre en 2019 une forte croissance à deux chiffres de ses revenus (+23 %) et de son EBITDA (+16 %), reflétant les performances globales solides sur l'ensemble du portefeuille et l'augmentation de la puissance installée. Une capacité de 154 MW a été ajoutée en 2019, presque entièrement au cours du second semestre.

  • Au Brésil, malgré un niveau de vent globalement plus faible, les facteurs de capacité des parcs éoliens de Voltalia ont atteint 49 % en 2019, soit quatre points au-dessus de la moyenne régionale sur l'année, ce qui reflète une fois de plus la qualité de son portefeuille.
  • En France, les facteurs de capacité des centrales solaires au sol et éoliennes étaient respectivement de 19 % et 27 %, dépassant les moyennes nationales observées de respectivement cinq et deux points.

Diversification du portefeuille

La diversification du portefeuille de Voltalia s'est accélérée en 2019 : le Royaume-Uni, la Belgique, le Portugal, l'Italie, la Grèce et l'Égypte représentent déjà près de 11 % des Ventes d'énergie (contre moins de 3 % en 2018). Les performances ont été globalement bonnes, les revenus étant multipliés par 4,2 par rapport à 2018 avec les premières ventes d'électricité dans quatre nouveaux pays (Égypte, Italie, Espagne, Belgique), grâce au développement organique et à l'acquisition de Helexia.

Helexia

Pour ses six premiers mois au sein de Voltalia, Helexia a enregistré une très forte croissance de ses revenus, qui se sont élevés à 14 millions d'euros, grâce à l'expansion de la capacité installée consolidée (62 MW à fin 2019 contre 51 MW lors de l'acquisition) et à des activités des Services très dynamiques. Les efforts commerciaux (22 nouvelles embauches depuis l'acquisition) et les coûts d'intégration exceptionnels ont temporairement pesé sur sa contribution à l'EBITDA, qui s'élève à 4 millions d'euros au cours du semestre.

Services : un contributeur durable à l'EBITDA

 

 

 

Variations

En millions d'euros

Avant éliminations des services fournis en interne

2019

2018

à taux réels

à taux constants

Revenus

145,6

117,2

+24,2%

+24,1%

EBITDA

10,0

6,7

+50,0%

+58,4%

Marge d'EBITDA

6,9%

5,7%

+1,2 pt

+1,6 pt

À taux de change constants, les revenus des Services en 2019 ont augmenté de 24 % par rapport à 2018, avec une augmentation de 58 % de l'EBITDA. Cette augmentation reflète les niveaux élevés de l'activité de construction pour les propres actifs du Groupe, ainsi qu'un fort appétit des clients pour les projets développés par Voltalia.

  • Avec des revenus de 126 millions d'euros en 2019, l'activité Développement, Construction et Fourniture d'équipements a poursuivi sa croissance rentable grâce (i) à un volume de construction plus important pour les propres centrales de Voltalia (97 MW mis en service et 397 MW en construction à la fin de l'année, sur trois continents et cinq technologies, notamment le plus grand projet de stockage d'électricité de Voltalia), et (ii) à un niveau record de vente de projets en développement, au Brésil (227 MW de projets éoliens développés vendus à Echoenergia, une société contrôlée par l'investisseur britannique Actis) et en France (vente d'une participation de 60 % dans une centrale solaire de 4,3 MW ayant été rééquipée juste avant la vente et qui est désormais exclue du périmètre de consolidation). Grâce à cela, l'équipe Développement, Construction et Fourniture d'équipements a généré un EBITDA positif tout en développant un portefeuille important et en croissance de projets futurs (1,7 GW ajoutés au portefeuille de projets en développement en 2019).
  • Avec des revenus de 19 millions d'euros en 2020, l'activité Exploitation-maintenance se situe légèrement en dessous du seuil de rentabilité, en attendant un volume d'activité plus important provenant de nouveaux contrats sécurisés depuis janvier 2019 auprès de client-tiers et du portefeuille de centrales de Voltalia en croissance.

Dans le cadre de la stratégie à valeur ajoutée de Voltalia qui consiste à internaliser le développement, la construction et la maintenance, les éliminations de revenus ont crû de 45% par rapport à 2018. Elles atteignent 99,3 millions d'euros et représentent, après ajout des coûts corporate, 22,1 millions d'euros d'EBITDA. Cette augmentation reflète des volumes d'activité élevés dans un contexte de la forte croissance de la capacité de production de Voltalia.

 

Autres postes du compte de résultat : un résultat net positif grâce au dynamisme du second semestre

 

 

 

Variations

En millions d'euros

2019

2018

à taux

 réels

à taux constants

EBITDA avant éliminations et éléments corporate

87,2

94,6

-7,8%

-5,7%

Eliminations et éléments corporate

-22,1

-18,3

+20,6%

+22,0%

EBITDA

65,1

76,2

-14,6%

-12,3%

Amortissements, dépréciations et provisions

-29,0

-29,1

-0,3%

+1,8%

Autres produits et charges opérationnelles

-0,5

0,1

n/a

n/a

Résultat opérationnel (EBIT)

35,6

47,2

-24,6%

-22,3%

Résultat financier

-27,8

-29,9

-7,1%

-5,4%

Impôts et résultats des sociétés mises en équivalence

-5,0

-11,3

-55,7%

-54,4%

Intérêts minoritaires

-1,8

-2,6

-28,7%

-27,4%

Résultat net (part du Groupe)

4,6

8,5

-45,7%

-40,5%

L'EBITDA consolidé s'est établi à 65,1 millions d'euros, soit 9,4 millions d'euros de moins qu'en 2018 à taux de change constants. Les 20 millions d'euros d'EBITDA attribuables aux hausses de prix non récurrentes de 2018 au Brésil ont été en partie compensés par l'ajout de nouvelles capacités, principalement concentrées au second semestre, et par la rentabilité croissante des Services.

Les dotations aux amortissements et provisions sont restées globalement stables, à 29 millions d'euros.

Le résultat financier s'est amélioré de 2,1 millions d'euros, à 27,8 millions d'euros, principalement en raison des effets combinés de la baisse des taux d'intérêt pour les centrales au Brésil, de gains de change et de la rémunération des dépôts, qui ont plus que compensé la hausse du coût des nouveaux financements de projets mis en place depuis janvier 2019.

Les impôts ont diminué de 6,2 millions d'euros, en raison de la baisse des bénéfices imposables de Voltalia au Brésil, qui avaient augmenté en 2018 sous l'effet des hausses de prix non récurrentes.

Les intérêts minoritaires ont enregistré une perte de 1,8 million d'euros. Les centrales détenues conjointement avec des partenaires minoritaires ont enregistré un faible niveau de production au cours du premier semestre. De plus, elles ont un profil d'accélération de la rentabilité plus lent que les centrales en pleine propriété.

Ces éléments ont permis d'amortir la baisse de l'EBITDA. L'important résultat net positif pour le Groupe au second semestre (13,3 millions d'euros) se traduit par une nouvelle année de résultat net positif pour le Groupe, à 4,6 millions d'euros.

Impact de la norme IFRS 16 sur les états financiers

L'application de la norme IFRS 16 a les effets suivants sur le compte de résultat et le bilan au 31 décembre 2019 :

En millions d'euros

31/12/2019

 

 

31/12/2019

Impact de la norme IFRS 16 sur l'EBITDA

 +4,7

 

Immobilisations incorporelles

40,4  

Amortissement de l'actif

-3,7

 

Dette nette 

 41,0  

EBIT

-1,4  

 

 

 

Résultat net

-0,5 

 

 

 

La norme IFRS 16 prévoit la comptabilisation de tous les contrats de location au bilan du preneur, avec constatation d'un actif (représentatif du droit d'utilisation du bien loué pendant la durée du contrat de location) et d'un passif (au titre de l'obligation de paiement des loyers). Le droit d'usage (actif) et la dette de loyers, égaux en début de contrat, sont calculés comme la valeur actualisée des paiements futurs de loyers.

Pour Voltalia, ces contrats sont principalement (75 %, soit 30 millions d'euros) des baux emphytéotiques de terrains où elle construira ses centrales. Le solde est constitué de locations de bureaux (20 %) et de véhicules automobiles ou d'équipements (5 %).

 

Bilan consolidé simplifié

En 2019, le bilan de Voltalia a atteint 1,5 milliard d'euros (+58%), une croissance générée par les nouvelles centrales, la poursuite des investissements dans le développement de projets et l'augmentation de la trésorerie.

En millions d'euros

31/12/2019

31/12/2018

Goodwill

63,5 

46,0 

Autres immobilisations incorporelles

169,0 

96,4 

Immobilisations corporelles

897,6 

608,2 

Immobilisations corporelles et incorporelles

1 130,1

750,6

Trésorerie et équivalents de trésorerie

269,7 

108,6 

Autres actifs

155,0

127,4 

Total actif

1 554,8

986,6 

Capitaux propres, part du Groupe

708,9 

317,6 

Intérêts minoritaires

51,3 

54,7 

Dette financière

656,2 

506,0 

Autres passifs courants et non courants

138,4 

108,3 

Total passif

1 554,8 

986,6 

 

Les immobilisations corporelles et incorporelles ont augmenté de 379,4 millions d'euros (+51%) dont :

  • une augmentation de 17,4 millions d'euros du goodwill, générée par l'acquisition d'Helexia et son paiement en actions ;
  • une augmentation de 72,5 millions d'euros des immobilisations incorporelles, dont la capitalisation de nouveaux développements pour 26,1 millions d'euros et la première comptabilisation de 40,4 millions d'euros d'actifs liés aux droits d'utilisation en vertu de la norme IFRS 16 (voir ci-dessus) ;
  • une augmentation de 289,4 millions d'euros des immobilisations corporelles due à la contribution des nouvelles centrales de Voltalia pour un montant de 218 millions d'euros au Brésil, en France et en Égypte, d'Helexia pour un montant de 112 millions d'euros en Belgique en France, au Portugal et en Italie, partiellement compensée par l'amortissement linéaire des centrales en exploitation (-30,7 millions d'euros) et un impact négatif des taux de change (-8,6 millions d'euros). Au 31 décembre 2019, les immobilisations corporelles s'élevaient à 897,6 millions d'euros, dont 76 % environ concernaient des centrales en exploitation et 24 % des centrales en construction.

Au 31 décembre 2019, la trésorerie du Groupe s'élevait à 269,7 millions d'euros, en hausse de 161,1 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2018. En juillet 2019, Voltalia a procédé à une augmentation de capital de 376 millions d'euros dans le seul but de financer son plan d'expansion d'ici 2023. Une partie du produit de cette augmentation a été initialement utilisée pour (i) rembourser par anticipation de la dette corporate et (ii) reporter des tirages de financements de projets long-terme afin d'économiser les charges d'intérêt quand cela était opportun.

L'augmentation modérée de la dette, en hausse de 150,2 millions d'euros reflète cette stratégie et se traduit par un très faible taux de gearing de 46 %[5]. La dette financière totale du Groupe, contractée en devise locale, est entièrement garantie par des centrales électriques. La durée résiduelle moyenne de l'encours de la dette actuelle et engagée est de 15 ans. En outre, fin 2019, Voltalia disposait de 135 millions d'euros de crédits corporate renouvelables syndiqués non utilisés, en plus de la portion non utilisée d'un certain nombre de financements de projets long-terme pour le financement de centrales en constructions.  

 

Développements récents depuis janvier 2020 et perspectives

Succès important dans les Services au Portugal, vente d'un projet prêt-à-construire au Brésil

En février 2020, Voltalia a annoncé avoir été sélectionné par Smartenergy / Edisun Power pour fournir des services d'ingénierie, de fourniture d'équipements et de construction clés en main pour trois centrales solaires situées au Portugal, pour une capacité totale installée consolidée de 134 MW. Voltalia a également remporté un contrat de maintenance de 10 ans pour les centrales. La valeur totale des contrats est d'environ 80 millions d'euros.

Dans le cadre de sa stratégie de développement de projets pour son compte et pour celui de clients tiers, Voltalia a annoncé en janvier 2020 la cession d'un projet éolien de 67 MW en cours de développement à Total-Eren. Voltalia assurera également des services de maintenance pour Total-Eren (maintenance de centrales éoliennes). La vente du développement sera comptabilisée en 2020, et le contrat de maintenance à long terme commencera à partir de 2021.

 

Acquisition de Greensolver : capturer plus la chaîne de valeur de l'Exploitation-Maintenance, notamment dans l'éolien

Déjà bien positionné dans la maintenance de centrales solaires pour des clients tiers, Voltalia progresse dans la fourniture de services d'exploitation-maintenance des éoliennes. En parallèle de son premier contrat éolien de 67 MW avec Total-Eren, Voltalia a acquis fin février Greensolver, un prestataire expérimenté et en croissance de services techniques, administratifs et contractuels tout au long du cycle de vie des centrales éoliennes et solaires. Avec 39 employés, l'entreprise gère 95 centrales, représentant une capacité totale de 1,4 GW, situées dans neuf pays européens. Elle élargira rapidement son horizon commercial grâce au soutien de Voltalia.

Voltalia va construire sa plus grande centrale solaire (270 MW) et un nouveau parc éolien (150 MW)

En mars 2020, Voltalia a annoncé la signature d'un contrat de vente d'énergie long-terme avec Braskem, l'un des principaux producteurs mondiaux de résine thermoplastique. Ce client rejoint d'autres partenaires à long-terme qui seront approvisionnés par les centrales électriques Solar Serra do Mel (SSM) 1&2 de Voltalia situées dans le Rio Grande do Norte (Brésil). SSM 1&2 aura une puissance installée de 270 MW, ce qui en fera le plus grand projet solaire de Voltalia. La centrale devrait être mise en service au cours du second semestre de 2022.

Toujours en mars 2020, Voltalia annoncé qu'après avoir sécurisé un contrat de vent d'électricité long-terme l'entreprise avait débuté la construction du parc éolien VSM 3 (150 MW) au sein de son complexe de Serra Branca. Comme pour VSM 1&2, les turbines de VSM 3 commenceront à produire de l'électricité dès leur installation, en utilisant l'infrastructure de raccordement de Voltalia. Cette centrale éolienne sera progressivement mise en service entre le T4 2020 et le T2 2021.


Ambitions 2020 maintenues dans un environnement moins stable du fait de la crise du Covid-19

En millions d'euros

Puissance installée

Puissance sous gestion

EBITDA

Objectifs 2020

1 GW

1,5 à 2,0 GW

160-180 millions d 'euros

Niveaux actuels

717 MW

2,5 GW

65 millions d'euros en 2019

Commentaires

Plus 508 MW
en cours de construction

Dont 72%
pour le compte de clients tiers

717 MW en exploitation=111 millions d'euros attendus en 2020

717+508 MW en exploitation et en construction=180 millions d'euros attendus par an une fois les constructions achevées

Voltalia suit de près l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur son activité, avec une priorité absolue accordée à la santé de ses employés. Un plan d'actions dédié a été mis en place pour déployer les mesures sanitaires adéquates et informer l'ensemble des collaborateurs. Conformément aux règles et recommandations en vigueur dans chacun des pays, Voltalia a organisé le travail à domicile. Les activités de Construction et de Maintenance sont effectuées sur site pour les opérations essentielles, avec un niveau plus élevé de sécurité et de mesures sanitaires.

Concernant son activité, Voltalia ne prévoit pas d'impact à court ou long-terme sur ses 717 MW en exploitation pour l'activité de Ventes d'énergie, ses actifs de production vendant l'électricité à prix contractuel sur la durée des accords long-terme (17,1 ans de durée résiduelle moyenne pondérée).

Cependant, la crise du Covid-19 peut affecter certains fournisseurs de Voltalia, ce qui pourrait retarder la construction des sites à achever en 2020, même si la fourniture des équipements est déjà contractualisée pour les centrales en construction. De plus, depuis le début de la crise du Covid-19, le réal brésilien (BRL) s'est affaibli par rapport à l'euro (EUR). Enfin, et même si ce n'est pas le cas à ce jour, certains clients des Services pourraient demander à Voltalia de reporter l'exécution de certains contrats de développement ou de construction à cause du Covid-19. Voltalia suit de près les impacts potentiels sur les délais de construction. En cas de retard significatif sur les dates de mise en service des centrales, Voltalia ferait une communication publique sur le sujet.

Voltalia fournit les informations suivantes afin d'aider ses actionnaires à analyser certains effets potentiels d'une situation prolongée et aggravée de Covid-19, au regard de la robustesse du modèle d'affaires de l'entreprise.

  • Voltalia détient des actifs en exploitation totalisant 717 MW, plus des actifs en construction pour 508 MW dont une grande partie (357 MW) devrait être achevée en 2020. Voltalia a conclu des contrats de vente long-terme pour 681 MW supplémentaires, qui ne sont pas encore en construction mais assurent une croissance supplémentaire.
  • Grâce aux contrats de vente d'électricité long-terme dont la durée résiduelle moyenne pondérée est de 17,1 ans, et en supposant un taux de change de 5,0 EUR/BRL et une ressource éolienne / solaire / hydroélectrique moyenne, les 717 MW existants de puissance installée et actuellement en exploitation devraient générer un EBITDA de 111 millions d'euros en 2020. Les 1 225 MW actuellement en construction et en exploitation devraient générer, une fois les constructions achevées, un EBITDA de 180 millions d'euros par an.
  • Les perspectives d'EBITDA 2020 sont sensibles au taux de change EUR/BRL, dont la volatilité est importante depuis la crise du Covid-19. La fourchette indicative a été initialement fixée à un taux EUR/BRL de 4,3. Le bas de la fourchette, à 160 millions d'euros, intègre une hypothèse de taux EUR/BRL de 5,0. Depuis le début de l'année, le taux de change moyen EUR/BRL est de 4,8[6]. Au-delà de 2020, Voltalia bénéficie d'une couverture de change naturelle à long terme puisque les contrats de vente long-terme prévoient des prix indexés sur l'inflation

Ambitions 2023 confirmées et pleinement financées

En juin 2019, Voltalia a annoncé une nouvelle ambition de puissance installée de 2,6 GW en exploitation ou en construction en 2023. Les fonds propres nécessaires à cette nouvelle ambition de croissance ont été entièrement financés par l'augmentation de capital qui a suivi.

73% de l'objectif de 2,6 GW est sécurisé par les nouveaux contrats long-terme sécurisés récemment : 389 MW en 2019 et 388 MW depuis début 2020.

Les projets en développement du portefeuille de Voltalia, destinés à être conservés ou vendus avec des services de construction et de maintenance, ont atteint 7,8 GW à fin 2019, en hausse de 28% par rapport à 2018. Voltalia doit transformer et conserver moins de 10% de ce portefeuille de projets en développement au cours des quatre prochaines années pour atteindre ses ambitions de puissance installée.

Fort de ces succès récents, Voltalia est en mesure de confirmer ses ambitions à horizon 2023 :

  • 2,6 GW de capacité installée en exploitation ou en construction en fin d'année
  • EBITDA de 275 à 300 millions d'euros

 

Prochain rendez-vous : Revenus du T1 2020 le 22 avril 2020

A propos de Voltalia ( www.voltalia.com)

Voltalia est un acteur international des énergies renouvelables. Le Groupe produit et vend de l'électricité issue de ses installations éoliennes, solaires, hydrauliques, biomasse et de stockage. Il dispose d'une puissance en exploitation et en construction de plus de 1,2 GW et d'un portefeuille de projets en développement d'une capacité totale de 7,8 GW.

Voltalia est également prestataire de services et accompagne ses clients en renouvelable pendant toutes les étapes des projets, de la conception à l'exploitation-maintenance.

Pionnier sur le marché des entreprises, Voltalia propose enfin une offre globale à celles-ci allant de la fourniture d'électricité verte aux services d'efficacité énergétique, en passant par la production locale de sa propre électricité.

Fort de ses 791 collaborateurs dans 20 pays sur 4 continents, Voltalia possède une capacité d'action mondiale pour ses clients.

Voltalia est coté au marché réglementé d'Euronext à Paris (FR0011995588 - VLTSA) et fait partie des indices Enternext Tech 40 et CAC Mid&Small. L'entreprise est également incluse dans le Gaïa-Index, l'indice des valeurs moyennes responsables.

 

Voltalia

Relations Investisseurs : invest@voltalia.com

+33 (0)1 81 70 37 00

Actifin

Relations Presse : Jennifer Jullia

jjullia@actifin.fr

+33 (0)1 56 88 11 11

 

 

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.

Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à » « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction de Voltalia estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Voltalia qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à l'évolution du prix de vente de l'électricité produite par Voltalia, à l'évolution du contexte réglementaire dans lequel Voltalia évolue ainsi qu'à la compétitivité des énergies renouvelables et d'autres facteurs qui peuvent affecter la capacité de production ou la rentabilité des sites de production de Voltalia ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Voltalia auprès de l'Autorité des marchés financiers y compris ceux énumérés à la section 2.2 « Facteurs de risque » du document de référence 2018 de Voltalia déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 29 mars 2019 sous le numéro D.19-0222. Voltalia ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation.

 

Capacité installée au 31 décembre 2019[7]  

En MW

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride[8]

31 décembre 2019

Brésil

448,3

 

 

 

16,0

464,3

Egypte

 

32,0

 

 

 

32,0

France

52,2

72,7

 

4,5

 

129,4

Guyane française

 

6,2

1,7

5,4

 

13,3

Grèce

 

4,7

 

 

 

4,7

Royaume-Uni

 

7,3

 

 

 

7,3

Portugal

 

4,7

 

 

 

4,7

Italie

 

8,1

 

 

 

8,1

Belgique

 

11,3

 

 

 

11,3

Espagne

 

2,7

 

 

 

2,7

Total

500,5

149,7

1,7

9,9

16,0

677,8

 

Rapport de production d'électricité5

En GWh

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride8

Année 2019

Brésil

1 789,0

 

 

 

44,1

1 833,1

Egypte

 

12,7

 

 

 

12,7

France

120,1

78,9

 

0,2

 

199,2

Guyane française

 

3,0

10,0

19,5

 

32,5

Grèce

 

7,1

 

 

 

7,1

Royaume-Uni

 

7,8

 

 

 

7,8

Portugal

 

6,2

 

 

 

6,2

Italie

 

8,8

 

 

 

8,8

Belgique

 

10,1

 

 

 

10,1

Total

1 909,1

134,6

10,0

19,7

44,1

2 117,4

 

 

 

 

 

 

Compte de résultat consolidé

En milliers d'euros

Au 31 Décembre 2019

Au 31 Décembre 2018

Variation

%

Revenus

175 470

180 660

(5 190)

(3)%

Achats et sous-traitance

(9 574)

(27 282)

17 708

(65)%

Charges externes

(63 323)

(54 873)

(8 450)

15%

Charges de personnel

(30 376)

(20 384)

(9 992)

49%

Autres produits et charges d'exploitation

(7 105)

(1 913)

(5 192)

x 3,7

Charges et autres revenus

(110 377)

(104 452)

(5 925)

6%

EBITDA

65 092

76 209

(11 117)

(15)%

% EBITDA

37%

42%

 

 

Autres produits et charges opérationnels

(472)

103

(575)

x (4,6)

Dotations et reprises aux amortissements, provisions et dépréciations

(28 984)

(29 078)

95

(0)%

Résultat opérationnel (EBIT)

35 637

47 234

(11 597)

(25)%

% EBIT

20%

26%

 

 

Charges d'emprunt

(33 836)

(32 020)

(1 816)

6%

Autres produits et charges financiers

6 019

2 076

3 943

x 2,9

Impôt sur les résultats et assimilés

(4 970)

(11 480)

6 510

(57)%

Résultats des sociétés mises en équivalence

(51)

151

(202)

x (0,3)

Résultat net

2 799

5 960

(3 161)

(53)%

% Résultat net

2%

3%

 

 

Part du Groupe

4 627

8 525

(3 898)

(46)%

Intérêts minoritaires

(1 828)

(2 565)

737

(29)%

Résultat par action (en euros) :

 

 

 

 

Avant dilution

0.067

0.174

(0.107)

(62)%

Après dilution

0.066

0.173

(0.107)

(62)%

 

 

Bilan consolidé

En milliers d'euros

Au 31 Décembre 2019

Au 31 Décembre 2018

 

Variation

%

Goodwill

63 457

46 033

 

17 424

38%

Immobilisations incorporelles

168 961

96 418

 

72 543

75%

Immobilisations corporelles

897 639

608 228

 

289 411

48%

Titres mis en équivalence

3 048

2 303

 

745

32%

Actifs financiers non courants

22 628

22 012

 

616

3%

Actifs d'impôts différés

2 360

367

 

1 993

x 6,4

Autres actifs non courants

12 607

226

 

12 381

x 55,7

Actifs non courants

1 170 700

775 588

 

395 112

51%

Stocks et en-cours

40 952

30 868

 

10 085

33%

Créances commerciales

47 023

41 439

 

5 584

13%

Autres actifs financiers courants

3 576

3 055

 

521

17%

Autres actifs courants

21 353

25 706

 

(4 137)

(17)%

Actifs d'impôts courants

1 471

1 359

 

113

8%

Trésorerie et équivalents de trésorerie nette

269 743

108 608

 

161 134

x 2,5

Actifs courants

384 118

211 034

 

173 084

82%

Total Actif

1 554 817

986 622

 

568 195

58%

Capitaux propres du Groupe

708 897

317 624

 

391 273

x 2,2

Intérêts non contrôlants

51 310

54 747

 

(3 437)

(6)%

Capitaux propres

760 207

372 371

 

387 836

x 2

Provisions non courantes

3 431

5 308

 

(1 877)

(35)%

Provisions pour départs en retraite & pensions

1 172

805

 

367

46%

Passifs d'impôts différés

2 687

1 658

 

1 029

62%

Emprunts à long terme

592 561

435 342

 

157 219

36%

Autres passifs financiers non courants

8 956

3 665

 

5 291

x 2,4

Autres passifs non courants

282

1 464

 

(1 182)

(81)%

Passifs non courants

609 089

448 242

 

160 847

36%

Provisions courantes

6 375

12 876

 

(6 501)

(50)%

Emprunts à court terme

63 674

70 654

 

(6 980)

(10)%

Dettes fournisseurs et autres

77 403

48 677

 

28 726

59%

Autres dettes fiscales

6 641

11 427

 

(4 786)

(42)%

Autres passifs courants

31 428

22 374

 

9 054

40%

Passifs courants

185 521

166 008

 

19 512

12%

Total Passif

1 554 817

986 622

 

568 195

58%

 


[1] 270 millions d'euros de trésorerie et équivalents de trésorerie plus 135 millions d'euros de crédits corporate renouvelables syndiqués non utilisés, en plus de divers prêts de financement de projet non utilisés

[2] Dette financière / (Fonds propres + Dette financière)

[3] Comptes arrêtés par le Conseil d'administration du 20 mars 2020, en anticipation de l'ordonnance d'exception permettant au Conseil d'arrêter les comptes par conférence téléphonique

[4] Voir le communiqué sur les résultats de l'exercice daté du 19 mars 2019. En 2018, Voltalia a profité d'opportunités non récurrentes, en suspendant l'exécution des contrats pour certains de ses parcs éoliens (60 MW à Areia Branca et 99 MW à Vila Para) et en vendant l'électricité à des prix plus élevés par le biais de contrats privés à court terme sur le marché libre.

[5]  Dette financière / (Fonds propres + Dette financière)

[6] Entre le 1er Janvier et le 18 mars 2020

[7] Incluant la contribution d'Helexia à compter du 1er juillet 2019

[8] 4 MW de solaire et 12 MW de thermique


Fichier PDF dépôt réglementaire

Titre du document : pdf-VF
Document : https://eqs-cockpit.com/c/fncls.ssp?u=IYQMPJFIOI



Langue : Français
Entreprise : Voltalia SA
84 boulevard de Sébastopol
75003 Paris
France
E-mail : invest@voltalia.com
Internet : www.voltalia.com
ISIN : FR0011995588
Ticker Euronext : VLTSA
Catégorie AMF : Informations privilégiées / Communiqué sur comptes, résultats
EQS News ID : 1003729
 
Fin du communiqué EQS News-Service


show this