Publicité
Marchés français ouverture 6 h 19 min
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0890
    -0,0020 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 049,69
    +1 446,30 (+2,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 266,79
    +68,22 (+5,69 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     

Volodymyr Zelensky se rendra en visite dimanche en Allemagne

SERGEI SUPINSKY © 2019 AFP

Chars, blindés, systèmes de défense antiaérienne... À la veille de la venue de Volodymyr Zelensky en Allemagne, Berlin a annoncé un nouveau plan d'aide militaire à l'Ukraine de 2,7 milliards d'euros.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky va se rendre dimanche en Allemagne pour y rencontrer notamment les dirigeants de la première économie européenne, a indiqué à l'AFP samedi une source gouvernementale à Berlin.

Ce déplacement interviendra au lendemain de la visite que Volodymyr Zelensky effectue samedi à Rome et alors que le gouvernement allemand vient d'annoncer de nouvelles livraisons d'armes à Kiev pour un valeur de 2,7 milliards d'euros, incluant des chars, des blindés, des drones et des systèmes de défense antiaérienne.

Le programme de la visite n'a pas encore été officiellement dévoilé mais, selon des fuites dans les médias allemands, le chef de l'Etat ukrainien devrait s'entretenir notamment avec le chancelier allemand Olaf Scholz et le président allemand Frank-Walter Steinmeier.

2,7 milliards d'euros d'aide militaire

Volodymyr Zelensky doit aussi dan la journée se voir décerner le prix Charlemagne, distinction récompensant un engagement particulièrement marquant en faveur de l'entente en Europe.

PUBLICITÉ

Il n'est toutefois pas encore certain qu'il se rende à Aix-la-Chapelle pour le recevoir en personne. Cette ville se situe dans l'ouest de l'Allemagne près de la frontière belge, à des centaines de kilomètres de Berlin.

"Pour la première fois dans sa longue histoire, le Prix Charlemagne reconnait avec cette récompense que la liberté et les principes fondamentaux de l'Europe doivent si nécessaire être défendus par la force", a souligné cette semaine le directeur du comité organisant le prix, Jürgen Linden, dans le quotidien allemand Tagesspiegel.

À la veille de la venue de Volodymyr Zelensky en Allemagne, Berlin a annoncé un nouveau plan d'aide militaire à l'Ukraine de 2,7 milliards d'euros, incluant la livraison de nombreux chars, blindés et système de défense antiaérienne.

"Des lignes rouges" toujours pas franchies

"Nous souhaitons tous la fin rapide de cette guerre atroce de la Russie contre le peuple ukrainien, mais malheureusement elle n'est pas en vue. C'est pourquoi l'Allemagne apportera toute l'aide qu'elle pourra, aussi longtemps que nécessaire", a indiqué dans un communiqué le ministre de la Défense Boris Pistorius.

Il s'agit, selon l'hebdomadaire Der Spiegel, du paquet de livraisons d'armes le plus important de Berlin à destination de l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe. Toutefois, le vice-ministre ukrainien des Affaires étrangères, Andrij Melnyk, a estimé qu'il n'allait pas assez loin.

"Il est dommage que la plupart des systèmes de défense promis soient anciens, il ne s'agit de des chars ou blindés modernes de l'armée allemande, tels que des Leopard 2 ou des modèles Boxer", a regretté l'ancien ambassadeur ukrainien en Allemagne, sur la chaîne de télévision Welt TV.

"Il est décevant aussi de voir que le gouvernement allemand continue de refuser de franchir les lignes rouges qu'ils s'est fixées, notamment concernant la livraison d'avions de combat, ce tabou doit être urgemment brisé", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Eurovision : Volodymyr Zelensky empêché de s'exprimer durant la finale