Publicité
Marchés français ouverture 1 h 25 min
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0898
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 048,27
    -245,11 (-1,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 660,30
    +2 440,29 (+4,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 304,85
    +106,28 (+8,88 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     

Volodymyr Zelensky annonce que des chars américains Abrams sont "déjà" arrivés en Ukraine

NIKOLAY DOYCHINOV / AFP

Des chars américains bientôt sur le front? Ce lundi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré sur Telegram que des chars "Abrams sont déjà en Ukraine et se préparent à renforcer nos brigades", une "bonne nouvelle", selon lui.

La livraison de ces chars à Kiev avait été annoncée la semaine passée par le président américain Joe Biden à l'occasion d'une visite à la Maison Blanche de Volodymyr Zelensky, en quête d'un soutien supplémentaire en pleine contre-offensive ukrainienne pour libérer les territoires occupés par la Russie.

Des munitions controversées

"La semaine prochaine, les premiers chars Abrams américains seront livrés à l'Ukraine", avait indiqué Joe Biden jeudi dernier, en présence du président ukrainien qui effectuait sa deuxième visite à Washington depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine en février 2022.

PUBLICITÉ

Le président démocrate avait aussi annoncé avoir approuvé une nouvelle tranche d'assistance militaire à Kiev, évaluée par le Pentagone à quelque 325 millions de dollars.

Les États-Unis ont promis en tout 31 chars Abrams à l'Ukraine, équipés de munitions à uranium appauvri de 120 mm. Ces munitions peuvent percer les blindages mais sont controversées en raison des risques toxiques pour les militaires et la population.

Article original publié sur BFMTV.com