Marchés français ouverture 4 h 55 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 367,16
    -74,14 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 538,67
    -99,86 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    33 111,54
    -116,24 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    995,88
    -14,73 (-1,46 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Volocopter dévoile un taxi volant pour relier les banlieues aux villes

·2 min de lecture

Alors qu’elle compte lancer son service de taxis volants à Singapour à partir de 2023, la firme allemande Volocopter a décidé d’étoffer son offre en ajoutant un nouvel appareil. Le VoloConnect est un adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) électrique qui est pensé pour interconnecter les villes et les banlieues. Il peut emporter jusqu’à quatre passagers sur une distance maximale de 100 km.

Muni d’un train d’atterrissage rentrant, l’engin est propulsé par six rotors pour le vol vertical et deux turbines électriques pour le vol horizontal avec une vitesse de croisière maximale de 250 km/h. Un configuration hybride retenue par de nombreux concepteurs de taxis volants qui combine les avantages de l’hélicoptère pour le décollage et l’atterrissage et l’efficacité de l’avion pour le vol.

Le VoloConnect est muni d'un train d'atterrissage rentrant. © Volocopter
Le VoloConnect est muni d'un train d'atterrissage rentrant. © Volocopter

Une certification du VoloConnect d’ici cinq ans

Le VoloConnect devrait être doté d’un système de navigation autonome supervisé au sol via la plateforme VoloIQ. Pour le moment, Volocopter avance sur la finalisation du premier prototype à taille réelle après avoir validé ses solutions sur plusieurs modèles réduits. L’entreprise pense pouvoir obtenir la certification de l’appareil dans les cinq prochaines années. Il viendra étendre la zone de couverture aux banlieues, en complément du service intra-urbain qui sera assuré par le VoloCity. Muni de 18 rotors électriques, ce dernier pourra emporter deux passagers sur une distance maximale de 35 km en volant jusqu'à 110 km/h. Ces taxis volants décolleront et atterriront depuis des VoloPorts, des terminaux d'accueil installés sur les toits des bâtiments en centre-ville.

En mars, Volocopter a procédé à une nouvelle levée de fonds de 200 millions d’euros pour financer son développement L’entreprise vise une certification du VoloCity par l'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) d’ici la fin de l’année prochaine.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura