La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2161
    +0,0092 (+0,77 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    47 594,17
    -1 304,08 (-2,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,29 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    -0,08 (-0,12 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,95 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,42 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Volkswagen : son poisson d’avril douteux pourrait lui coûter cher aux États-Unis

·2 min de lecture

L'autorité américaine des marchés financiers reproche au constructeur allemand d'avoir induit en erreur les investisseurs en annonçant vouloir changer son nom pour "Voltswagen". Un poisson d’avril pris pour argent comptant.

Le sens de l’humour a des limites que les fonctionnaires de la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC) entendent rappeler aux responsables de la communication de Volkswagen Group of America, distributeur officiel des voitures allemandes aux États-Unis. L’hebdomadaire Der Spiegel croit savoir qu’une enquête tout ce qu’il y a d’officiel a été ouverte sur les conséquences des fausses déclarations d’intention de cette société, qui affirmait le 29 mars dernier vouloir changer son nom en “Voltswagen of America”. Raison officielle : accompagner le lancement de ses premières voitures électriques.

Après un bref instant de doute quant à la véracité de cette annonce, les marchés financiers avaient accueilli cette décision avec enthousiasme, une fois confirmation reçue. Dans la foulée de commentaires approbateurs par quelques analystes, les actions de Volkswagen voyaient leur cours augmenter en bourse. Et c’est bien ce qui chagrine les investisseurs à l’origine de la demande d'information émise par la commission SEC.

“Voltswagen”: le poisson d’avril tourne au vinaigre sur les réseaux sociaux

Cette affaire n’aurait sans doute pas pris une telle ampleur, si les plaisantins de Volkswagen of America avaient attendu le matin du 1er avril pour lâcher la vraie-fausse annonce du changement de nom de leur société. Alors qu’en publiant un communiqué fugace dès le 29 mars (soit deux jours avant la date rituelle pour les canulars de toutes sortes), la filiale américaine du constructeur allemand conférait à ses déclarations une crédibilité inattendue.

C’est tellement vrai que les journalistes de la chaîne de télévision CNBC s’y sont laissés prendre, rapportant dès le 29 mars l’annonce par la page “US Media Site” de Volkswagen of America la modification d’une lettre dans le nom de la société. En Europe, le nom de la maison-mère ne serait pas modifié, précisait le communiqué comme pour donner davantage de vraisemblance à ses propos. Mais VW of America deviendrait bel et bien “Voltswa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi