Marchés français ouverture 8 h 42 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 640,78
    -280,15 (-0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,66
    -25,30 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Non, Volkswagen n’abandonne pas le moteur thermique

·2 min de lecture

EXCLUSIF – Toute la communication du Groupe Volkswagen tourne aujourd’hui autour de la voiture électrique. Mais le pragmatisme n’a pas quitté le géant allemand, qui compte développer une nouvelle base technique pour des modèles essence et diesel, vendus jusqu'en 2040.

Ces derniers temps, le a attiré toute l’attention sur ses modèles électriques. Si l’ID.3 adopte ce matricule, c’est que le premier jalon de la stratégie électrique de la marque se veut le troisième modèle d’importance dans l’histoire du constructeur de Wolfsburg. L’ID.3, qui inaugure une plateforme spécifique dénommée MEB, succèderait ainsi spirituellement aux Coccinelle et Golf qui ont assuré sa subsistance pendant des décennies. Cette nouvelle voiture électrique a été présentée en grande pompe au salon de Francfort 2019, près d’un an avant sa commercialisation. Alors même que la huitième génération de Golf, pourtant lancée seulement quelques semaines après le rendez-vous allemand, n’a pas eu droit aux feux de la rampe. Pour autant, la Golf qu’on aurait pu croire morte et enterrée au vu des axes de communication de Volkswagen ces trois dernières années, n’a pas dit son dernier mot.

Lors de la présentation du nouveau Volkswagen ID.4, un SUV électrique bientôt à l’essai dans nos colonnes, Rodolphe Chevalier, chef de produit service et électro-mobilité chez Volkswagen France, a rappelé la stratégie à venir du constructeur. Dénommée "Way to Zero", celle-ci annonce une mobilité neutre en carbone à l’horizon 2050. Cela passe par un développement massif de la voiture électrique, avec une , mais aussi l'arrivée d’une deuxième architecture 100 % électrique, avec le projet Trinity promis pour 2026. Promettant une charge aussi rapide qu’un plein d’essence, ce dernier pourrait embarquer des batteries solides, une technologie que le Groupe Volkswagen entend développer avec son partenaire américain QuantumScape. Toutes ces annonces ont eu pour effet de booster le cours en bourse de Volkswagen.

La plateforme MEB ne tuera pas la MQB

Pour autant, les modèles thermiques de la gamme continuent de se vendre abondamment : au niveau mondial, la Golf s’est écoulée à 641.322 exemplaires en 2020, la Polo à 724.508 unités, alors que le Tiguan a trouvé 770.084 acheteurs. De quoi placer ces [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi