La bourse ferme dans 5 h 9 min
  • CAC 40

    6 803,00
    +37,48 (+0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 092,04
    +11,89 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1306
    -0,0012 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    1 781,60
    -2,30 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    41 972,89
    -2 049,11 (-4,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 209,58
    -232,18 (-16,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,05
    +1,79 (+2,70 %)
     
  • DAX

    15 189,29
    +19,31 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 175,75
    +53,43 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3272
    +0,0037 (+0,28 %)
     

Volkswagen Golf GTD: un diesel nommé désir

·2 min de lecture

ESSAI – A contre-courant de la tendance actuelle, Volkswagen lance une nouvelle Golf GTD, une compacte animée par un moteur diesel de 200 ch. Presque la dernière de son espèce! Profitons-en avant la fin, tant cette auto est capable d’aligner les kilomètres en combinant vitesse et sobriété.

Pris la main dans le pot de confiture en 2015 avec l’affaire du Dieselgate, Volkswagen axe désormais sa communication à fond sur la voiture électrique. Le discours est une chose, les actes en sont une autre. Avec pragmatisme, le géant allemand continue à commercialiser tous types de motorisations. Conscient que les voitures électriques ne conviendront pas à tous les clients et encore moins à tous les marchés, il a même annoncé discrètement une , remplaçante de la MQB, qui sera lancée en 2025 et perdurera jusqu’en 2040! Bref, malgré un ambitieux programme industriel électrique, Volkswagen n’abandonne pas les motorisations traditionnelles, ce qui semble la plus élémentaire des prudences en termes de stratégie commerciale.

Inlassablement donc, Volkswagen décline sa Golf en version GTD, comme il le fait depuis près de trente ans. La recette est connue: le style est repris de la GTI, et un moteur diesel costaud est glissé sous le capot, en l’occurrence le bien connu quatre-cylindres EA288 de 2,0 litres, poussé ici à 200 ch. Voilà un attelage qui n’est tellement plus dans l’air du temps, en cette période où le diesel est montré du doigt, que la Volkswagen Golf GTD n’a aucune concurrente parmi les constructeurs généralistes. Seuls Mercedes-Benz, Audi et BMW proposent des modèles équivalents.

Une Volkswagen Golf GTD sobre et performante

La première vertu d’un diesel est sa sobriété. Avec une consommation relevée de 5,5 l/100 km en usage mixte et de 6,2 l/100 km sur autoroute lors de notre essai, la Volkswagen Golf GTD tient effectivement ses promesses. Et qui dit consommation contenue dit également émissions de CO2 limitées. Avec une valeur d’homologation sur le cycle WLTP comprise entre 136 et 154 g/km, cette compacte se contente d’un malus compris entre 125 € et 898 €. Résultat, avec un tarif de 43.180 €, elle est plus abordable à l’achat que ses sœurs sportives, la GTI essence (43.425 € et un malus entre 2.370 € et 9.550 €) et la GTE hybride rechargeable (46.550 €, pas d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

DS 4 Pure Tech 225 et Volkswagen Golf GTI: le sport chic Volkswagen Golf 8 : elle change à peine, pour rester la meilleureBMW Série 1 : faut-il préférer la traction ou l'intégrale xDrive ?Audi A3: Une Golf plus chère et (un peu)... moins digitaleMercedes-Benz Classe A et Peugeot 3008 : dilemme à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles