La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 330,34
    -617,07 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Volkswagen dépose une nouvelle offre pour le rachat d'Europcar

·1 min de lecture

Europcar va-t-il finalement tomber dans l'escarcelle de Volkswagen ? Alors que le spécialiste de la location de voiture avait rejeté une première offre non-contraignante du constructeur automobile, en juin, il se pourrait que cette nouvelle proposition soit la bonne. Selon Reuters, qui cite des sources anonymes proches du dossier, Volkswagen a en effet proposé 50 centimes par action pour acquérir Europcar, soit un peu plus que les 44 centimes proposés en juin dernier.

Le prix pourrait toutefois encore changer, précise Reuters, alors qu'une annonce de rapprochement pourrait être faite dès mercredi. Les fonds propriétaires d'Europcar Mobility Group sont en effet en négociations avancées avec Volkswagen alors que le constructeur allemand a déjà contrôlé le groupe français par le passé. En 2006, il l'avait en effet vendu à la société d'investissement français Eurazeo pour 3,3 milliards d'euros, dette comprise.

Mais depuis juin, le constructeur Allemand souhaite faire son retour au sein du spécialiste français et a confirmé qu'il souhaitait acquérir une participation majoritaire dans Europcar pour tirer parti de l'engouement des consommateurs pour la location de voiture. La première offre déposé par l'Allemand avait toutefois été refusée, considérée comme trop faible par les fonds qui contrôlent le Français depuis l'accord de restructuration de sa dette en novembre dernier.

>> A lire aussi - “My Dream Garage” : FCA révolutionne la location de voitures

Le difficulté de ces négociations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Essai de l'Alpine A110S, une sportive comme on les aime
Installé dès cette semaine sur les routes, pourquoi le radar urbain terrifie les automobilistes ?
Michelin revoit ses prévisions à la hausse pour 2021
Le spectaculaire gain de Tesla ce trimestre... une grande première
Le pilotage automatique d'une Tesla confond la lune avec un feu orange

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles