Publicité
La bourse ferme dans 4 h 53 min
  • CAC 40

    7 632,69
    +98,17 (+1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 897,06
    +69,82 (+1,45 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0892
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 406,40
    +7,30 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 923,20
    +442,43 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,15
    -16,19 (-1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,05
    -0,08 (-0,10 %)
     
  • DAX

    18 411,79
    +239,86 (+1,32 %)
     
  • FTSE 100

    8 219,58
    +63,86 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2935
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Un vol Ryanair dérouté après une bagarre générale

Pixabay

Voilà une scène que personne ne s'attendait à voir dans un avion. Un type de turbulences assez peu commun, loin s’en faut. Un vol Ryanair reliant Agadir à Londres, le 3 juillet dernier, a été contraint de se dérouter et d’atterrir en urgence à Marrakech, rapporte le tabloïd britannique The Sun. Et la raison de cet atterrissage d’urgence est tout à fait singulière, puisqu’il s’agit en réalité… d’une bagarre entre voyageurs.

Il n’aura fallu que trente-six petites minutes pour que la bagarre éclate. L’objet de l’altercation ? Les emplacements des passagers. Selon des témoins présents dans l’avion, un homme d’une vingtaine d’années aurait demandé à une mère, assise à côté de sa fille, d’échanger sa place pour qu’il puisse lui-même s’asseoir avec sa femme et ses enfants. Face au refus de la mère, l’homme a continué d’insister et les menaces proférées pendant de longues minutes ont poussé le mari de ladite femme à la défendre.

Le tout a alors déjà dégénéré en bagarre générale, avec les amis de l’un et de l’autre qui se sont lancés dans une franche estocade avec, en parallèle, des passagers qui ont tenté de s’interposer. À cela, il a fallu ajouter un passager tombé malade, qui a dû être soigné avec de l’oxygène, et ce, toujours à 30 000 pieds. Face à la situation, dans l’incapacité de calmer la situation, le personnel de bord n’a eu d’autre choix que de se dérouter de toute urgence vers Marrakech. De là, la police marocaine a expulsé neuf passagers impliqués dans la bagarre, après deux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaire : combien gagne un député français ?
Des passagers d'un TGV Paris-Nantes évacués après plusieurs heures d’attente et une mystérieuse intoxication
Ipsen achète les droits d'un médicament qui pourrait «traiter de multiples cancers»
Législatives 2024 : la CGT cheminots en appelle à des manifestations pour obtenir un gouvernement NFP
Louer un jardin ou une piscine ? C’est possible en Île-de-France