Publicité
La bourse ferme dans 4 h 55 min
  • CAC 40

    7 578,63
    -54,08 (-0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,98
    -27,13 (-0,54 %)
     
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 445,50
    +16,60 (+0,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 148,17
    +594,24 (+1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 317,83
    -23,13 (-1,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,14
    -0,77 (-0,94 %)
     
  • DAX

    18 518,93
    -71,96 (-0,39 %)
     
  • FTSE 100

    8 166,99
    -15,97 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2969
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Vol Rio-Paris : ces quatre mots glaçants prononcés par le pilote juste avant le crash

Bestimage

Quatre heures après le décollage, le vol 447 disparaissait dans une tempête au-dessus de l'Atlantique, à une vitesse terrifiante de 11 000 pieds par minute. Après deux ans de recherche, les débris de l'appareil étaient enfin récupérés au fond de l'océan, au large de la côte nord-est du Brésil. Parmi les précieuses découvertes, les enquêteurs mettaient la main sur la boîte noire et les enregistrements du cockpit, révélant les instants fatidiques qui avaient conduit au crash, comme le rappelle le Mirror. La catastrophe était le résultat d'une combinaison de défaillances techniques et de la réaction des pilotes face au décrochage de l'appareil. Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la Sécurité de l'Aviation Civile (BEA) français avait conclu que des cristaux de glace avaient provoqué la déconnexion soudaine du pilote automatique en plein vol, causant la confusion des pilotes devant des lectures de vitesse incorrectes. Leur erreur cruciale fut de diriger le nez de l'avion vers le haut au lieu de le faire descendre après le décrochage.

Ce que les enregistrements ont révélé

Un enregistrement du cockpit révélait la panique du copilote Pierre-Cédric Bonin, âgé de 32 ans, qui jurait tout en exprimant son impuissance. Il prononçait les mots glaçants : " n'ai plus le contrôle de l'avion maintenant" suivi de "Je n'ai plus du tout le contrôle de l'avion !" Le copilote de secours, David Robert, âgé de 37 ans, répondait : "dirige vers la gauche" (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition d’Emile, 2 ans, au Vernet : “C’est l’enquête la plus…”, cette consigne stricte donnée aux gendarmes
Astrologie 2023 : ce signe qui va éviter les embûches ce 23 septembre
Carnet blanc pour Carla Ginola ! Dos nu, pantalon ample, tarte tropézienne… Images de son fastueux mariage avec Adrien Rosenpick
"Avec Lou et Roman on est…" : Charlotte Gainsbourg, très émue sur France Inter, peine à évoquer la mort de sa mère
Emmanuelle Béart victime d’inceste : ses propos déroutants sur cet “acte commis sans violence”