Marchés français ouverture 1 h 12 min
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 809,56
    +261,56 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1787
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 408,36
    -913,62 (-3,34 %)
     
  • BTC-EUR

    32 703,70
    +3 379,09 (+11,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    923,57
    +129,84 (+16,36 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     

Vol de Richard Branson : "Cela relance l'intérêt du grand public pour l'espace"

·1 min de lecture

Véritable exploit ou coup de com' ? Dimanche, le milliardaire britannique Richard Branson a passé quelques minutes à la frontière de l'espace, à bord d'un vaisseau de Virgin Galactic. Un voyage dont il rêvait depuis toujours et qui marque un tournant, donnant en quelque sorte le coup d'envoi du tourisme spatial. Pour Xavier Pasco, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique et responsable du pôle "Espace" à la FRS, ce vol est symbolique à plusieurs titres.

"Incarner" la conquête spatiale

D'abord parce qu'il pourrait permettre de relancer l'intérêt du grand public pour la conquête spatiale, ce qui n'était pas arrivé, selon le spécialiste, depuis les missions Apollo. "Depuis des années, l'espace a été marqué par l'exploitation de satellites. On s'est rendus compte que le grand public se désintéressait graduellement", explique-t-il sur Europe 1 dimanche soir. "Le fait d'incarner [cette conquête], que ce soit par le biais des milliardaires ou des astronautes qu'ils transportent, a aussi pour but de relancer l'intérêt du grand public pour l'espace."

 

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici 

Car Richard Branson n'est pas le seul à se lancer dans l'aventure. Le patron d'Amazon Jeff Bezos doit s'envoler le 20 juillet. Et un autre milliardaire rival, le patron de SpaceX Elon Musk, a décroché un contrat pour emmener les prochains astronautes sur la lune. "On est dans des courses un peu différentes", note Xavier Pasco. Mais dans tous les cas, "on ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles