Marchés français ouverture 3 h 54 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 916,68
    +32,55 (+0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1930
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 564,37
    +254,61 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    28 278,78
    +537,47 (+1,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    807,53
    +13,20 (+1,66 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Le vol de chiens, un business qui rapporte

·1 min de lecture
Les chiots de race se monnayent à prix d'or sur Le Bon Coin.

Le prix des bêtes à poils, surtout les chiots de race, peuvent atteindre à plusieurs milliers d?euros sur Le Bon Coin, relate « Le Figaro » ce jeudi.

En France, 75 000 chiens seraient volés à leur maître chaque année. « Une catastrophe en ce moment », s'émeut la porte-parole de la Brigade de protection animale dans les colonnes du Figaro, ce mercredi 9 juin. D'après l'enquête du journal, les voleurs de chiens seraient de plus en plus violents et déterminés. En ligne de mire : de coquettes sommes à la revente.

Le vol d'un animal est passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison et 45 000 euros d'amende. Mais pour les voleurs de toutous, le jeu en vaudrait la chandelle : en fonction de la race, les prix des chiens et chiots se négocient entre 1 500 et 3 500 euros, voire « 10 000 euros » d'après les observations de Laura Panier, de l'association Animal's Planet, interrogée par nos confrères du Figaro. Un coup d'?il au Bon Coin suffit pour constater les prix parfois exorbitants des chihuahuas, bouledogues et autres loulous de Poméranie.

À LIRE AUSSIChiens et chats, grands responsables du réchauffement climatique

Troisième trafic au monde

Pour commettre leurs méfaits, les voleurs de chiens se montrent parfois brutaux, ?uvrant parfois en plein jour. Comme le relate Le Figaro, ceux-ci n'hésitent plus à cambrioler les maisons et jardins, voire couper les laisses ou carrément agresser les maîtres. « Il existe même des contrats sur la tête de chiens repérés en amont, exécutés par certains spécialistes du rapt », affirme la porte-parole de la brigade de protection animale. Cela étant, les propriétaires de ch [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles