Marchés français ouverture 1 h 58 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    29 539,04
    +130,87 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 620,31
    +524,45 (+1,80 %)
     
  • BTC-EUR

    40 651,34
    -270,10 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    986,25
    -1,85 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Face aux risques sur la croissance, Macron hésite à instaurer un 3e confinement

·2 min de lecture

Malgré les alertes des scientifiques, l'exécutif ne se résoud pas à instaurer un confinement dur. Le président, dont la prise de parole n'est pas confirmée cette semaine, cherche encore la bonne formule, plus souple. Ce lundi soir, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a rappelé qu'un troisième confinement pénaliserait lourdement la croissance française. Le président du Sénat Gérard Larcher a appelé à tout tenter avant un confinement généralisé.

Un troisième confinement inévitable ? Face à une épidémie de Covid-19 toujours active et confronté à la nouvelle donne des variants, l'exécutif doit décider cette semaine s'il serre encore la vis pour lutter contre le coronavirus. Un conseil de défense sanitaire est prévu mercredi autour du chef de l'Etat, dix jours après l'instauration d'un couvre-feu généralisé à 18H00, dont les effets sont encore difficiles à évaluer. "Des décisions seront prises cette semaine, il ne s'agit pas de baisser la garde", a assuré lundi le Premier ministre Jean Castex.

Dans l'entourage d'Emmanuel Macron on insiste sur le fait que "rien n'est encore acté" et qu'il s'agit de "trouver le juste équilibre". "Nous voulons aussi être cohérents vis-à-vis des Français qui font des efforts depuis des mois", ajoute la même source à l'AFP, alors que les bars, restaurants, lieux culturels, salles de sport privées et les universités sont fermés depuis la fin octobre, que le télétravail s'est généralisé dans le pays et que le couvre-feu a en partie gâché les fêtes de fin d'année.

Aucune prise de parole du président cette semaine n'a été confirmée, mais selon une source proche de l'exécutif le chef de l'Etat réfléchit à un dispositif encore différent des deux premiers confinements, plus souple surtout pour la jeunesse. Selon la même source, Emmanuel Macron, désireux d'éviter au maximum un nouveau confinement, pourrait se donner plusieurs jours supplémentaires avant de trancher, le temps de mesurer pleinement l'effet du couvre-feu.

Un confinement compromettrait le rebond de la croissance

Suite aux , le ministre de l'Economie, des Finances et de la relance était invité à s'exprimer ce lundi 25 janvier au soir sur l'antenne de Bloomberg TV. Il a rappelé qu'il serait très difficile pour la France d'atteindre une croissance de 6% en 2021 si un nouveau confinement est instauré, soulignant qu'aucune décision n'avait encore été prise. Le gouvernement va devoir trancher dans les prochains jours.

Dans un entre[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi