La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 318,20
    +9,98 (+0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Voici combien de voitures radars flashent sur les routes de France

Kévin Comte

Ce sont des voitures comme les autres, du moins en apparence. En se fondant dans la circulation, ces voitures radars traquent les infractions routières en flashant les plaques d’immatriculation des conducteurs fautifs, et ce sans que ces derniers s’en aperçoivent. Ces voitures, qui font office de véritables pièges pour les automobilistes peu scrupuleux, sont exactement 381 à circuler en France à l’heure actuelle, selon les chiffres donnés au Parisien par Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la Sécurité routière.

Outre leur fonction de sanctionner les infractions routières, ces véhicules servent également à suppléer les forces de l’ordre. Sur les 381 voitures radars en circulation, 253 sont conduites par des salariés de sociétés privées (soit 59% du parc) et 158 le sont par des policiers et gendarmes, selon Florence Guillaume. Mais l’objectif à terme est bel et bien de confier l’ensemble des véhicules radars à des entreprises privées, pour que les policiers se consacrent aux délits routiers les plus graves.

L’externalisation des voitures radars permettra également d’augmenter le temps d’utilisation de ces véhicules au quotidien. La porte-parole de la Ligue de défense des conducteurs Alexandra Legendre, citée par Le Parisien, dénonce ainsi une "volonté de maximiser le nombre de flashs" et pointe du doigt le fait que se sont essentiellement les conducteurs en excès de vitesse léger qui se retrouvent "piégés ".

Devant ces critiques, Florence Guillaume affirme "avoir la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mobilité : après le vélo, les Pays-Bas à la pointe en matière de véhicules adaptés aux personnes handicapées
Voitures électriques : la révolution des batteries aura-t-elle lieu en 2023 ?
ZFE : quelles sont les villes qui ont commencé à verbaliser ?
Malus écologique 2023 : combien ça coûte, qui est concerné ?
Les prix des locations de voitures ont flambé en 2022 : les tarifs en France et à l'étranger