La bourse ferme dans 2 h 28 min
  • CAC 40

    5 897,19
    -134,29 (-2,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 442,78
    -71,54 (-2,04 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0409
    -0,0035 (-0,33 %)
     
  • Gold future

    1 822,20
    +4,70 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    18 465,53
    -907,30 (-4,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    411,70
    -27,96 (-6,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,33
    -0,45 (-0,41 %)
     
  • DAX

    12 714,02
    -289,33 (-2,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 175,07
    -137,25 (-1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2128
    +0,0006 (+0,05 %)
     

Voitures hybrides rechargeables, pas si « vertes » ? « Tout est question d’usage »

Il y a quelques jours, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publiait son Global EV Outlook, un rapport qui fait chaque année le point sur les évolutions du marché de la voiture électrique. Premier constat : dans le monde, les ventes de voitures électriques ont doublé en 2021 pour atteindre un niveau record de 6,6 millions — soit environ 10 % de l’ensemble des voitures vendues dans le monde. Et porter à quelque 16,5 millions, le nombre de voitures électriques qui circulent sur les routes de la Planète. C’est trois fois plus qu’en 2018.

En Europe, un marché en particulier, a connu une véritable flambée en 2021. Celui des véhicules hybrides rechargeables. Les ventes de ceux que l’on appelle parfois les PHEV — pour Plug-in Hybrid Electric Vehicle — ont augmenté de quelque 63 % l’année dernière. Mais déjà, en ce début 2022, l’attrait semble être retombé. Les ventes seraient sur le recul. Moins 8 %, par exemple, en janvier 2022, par rapport à janvier 2021.

Si le marché des voitures 100 % électriques se porte au mieux, celui des voitures hybrides rechargeables semble marquer le pas. © HBS, Adobe Stock
Si le marché des voitures 100 % électriques se porte au mieux, celui des voitures hybrides rechargeables semble marquer le pas. © HBS, Adobe Stock

Voiture hybride rechargeable, un marché porté par les aides

Comment l’expliquer ? « Ce sont notamment des aides à l’acquisition qui ont poussé le marché des PHEV en France. Une politique fiscale qui leur a longtemps été extrêmement favorable », estime Etienne Mingot, spécialiste des enjeux liés aux nouvelles mobilités chez Targa Telematics, une entreprise qui propose des solutions intelligentes pour les véhicules connectés.

Une arnaque aux objectifs climatiques et aux consommateurs, selon l’un des auteurs du rapport

Mais, depuis quelques mois, les PHEV défraient la chronique : selon différentes études menées essentiellement par des Organisations non gouvernementales (ONG), ces voitures hybrides rechargeables ne seraient pas aussi « vertes » qu’annoncé. Un rapport commandé par les autorités du canton suisse du Valais, par exemple, évoque « des résultats quantitatifs...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles