Marchés français ouverture 6 h 19 min
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,53
    -203,31 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0353
    +0,0018 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    18 141,56
    -63,12 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    16 284,13
    +512,85 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,67
    +11,95 (+3,07 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     

Les voitures chinoises sont-elles aussi sûres que les Européennes ?

Image © Euro NCAP

Fini le cliché d’une conception au rabais ! La dernière campagne de tests Euro NCAP confirme que les voitures chinoises n’ont plus rien à envier aux occidentales. Une évolution rapide qui s’explique.

Un seul véhicule parmi les seize testés par Euro NCAP en ce mois de novembre 2022 n’a pas obtenu la note maximale de cinq étoiles. Surprise ! Contrairement à ce d’aucuns auraient pu penser, la moins bien notée n’est pas un modèle chinois. C’est une française, la grande berline de luxe DS 9, qui obtient le moins de points. Le grand SUV électrique NIO ET7 et le petit crossover électrique Wey Coffee 02 qui figurent dans la dernière fournée des modèles testés par Euro NCAP ont droit à leurs cinq étoiles respectives. Qui l’eût cru ?

Certainement pas les (rares) automobilistes qui se souviennent des piètres performances des tous premiers véhicules chinois importés en Europe. Des modèles à ultra bas coûts, dont la structure simpliste offrait aux piétons et aux passagers un niveau de protection sensiblement inférieur à celui des meilleures européennes.

En dix ans, les constructeurs chinois ont accompli des progrès fulgurants, bien aidés par les équipementiers

L’exemple le plus frappant est celui du tout-terrain Jiangling Landwind, une pâle copie du 4x4 Isuzu Rodeo, alias Opel Frontera, un modèle dont la conception remontée à la fin des années 1980. D’ailleurs, en septembre 2005, les techniciens de l’automobile club allemand ADAC qui en avaient projeté à 64 km/h un exemplaire contre une barrière déformable (lors d’un test similaire à celui réalisé à l’époque par Euro NCAP) avaient conclu que le Landwind ramenait ses passagers au niveau des voitures européennes en circulation 30 ans auparavant. De quoi sérieusement refroidir les ardeurs des acheteurs et retarder d'au moins dix ans l'invasion tant redoutée.

Lire aussiQue valent les électriques et les hybrides chinoises ?

Huit ans plus tard, une autre production chinoise faisait parler d’elle — en bien, cette fois. Fruit des premières ambitions européennes de Chery, la berline Qoros 3 créait la surprise en parvenant à décrocher la note maximale de cinq étoiles en 2013. L’explication de ce succès ne faisait pas de mystère : l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi