La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 525,92
    +262,44 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    11 863,82
    +8,85 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1850
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 466,87
    -86,20 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    361,95
    +0,52 (+0,14 %)
     
  • S&P 500

    3 570,40
    +12,86 (+0,36 %)
     

La voiture volante AirCar réussit son baptême de l’air

Marc Zaffagni, Journaliste
·1 min de lecture

Après l’AeroMobil que nous avions découvert dès 2017, son inventeur Stefan Klein, s’est lancé dans une nouvelle aventure pour concevoir un autre modèle de voiture volante. En 18 mois, lui et son équipe ont conçu un prototype opérationnel qui vient d’effectuer son vol inaugural.

Baptisée AirCar, elle se distingue principalement de l’AeroMobil au niveau de la cinématique de déploiement des ailes. Au lieu d’un système horizontal à ciseaux, le mécanisme est beaucoup plus complexe : l’aileron intégré à la carrosserie commence par reculer pour permettre aux ailes rangées en position parallèle au cockpit de se redresser à la verticale avant de basculer de part et d’autre.

Selon Klein Vision, l’entreprise qui porte le projet, il ne faut que trois minutes pour passer du mode auto au mode avion. © Klein Vision

Le système de propulsion reste semblable à celui de l’AeroMobil, avec un moteur arrière à hélice. Il n’y a pour le moment aucune information technique sur la motorisation, les performances et l’autonomie en configuration terrestre et aérienne. Le prototype actuel de l’AirCar est un biplace, mais Klein Vision promet des versions trois et quatre place, bimoteur et même amphibie.

On ne connaît pas encore la date de commercialisation ni le tarif de cette voiture volante. A titre indicatif, AeroMobil avait annoncé une prix situé entre 1,2 et 1,5 million d’euros.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura