La bourse est fermée

Le "Hot Rod" de Johnny aux enchères ce samedi

C’est une occasion qui ne se présentera pas deux fois pour les fans de l’idole des jeunes. L’Hôtel des ventes de Melun, basé à Vaux-le-Pénil en Seine-et-Marne, va mettre aux enchères une pièce hors du commun : un "hot rod" que Johnny Hallyday a possédé de 1995 à 2002, annonce le site actu.fr. Un "hot rod" est une voiture de collection préparée façon vintage. La vente aura lieu le 7 décembre prochain. Le modèle fait partie des voitures les plus utilisées par le chanteur à la fin des années 90.

Deux versions s’affrontent sur l’origine de ce Rod 32. Selon certaines, Johnny Hallyday aurait eu un coup de cœur pour cette voiture sur un salon alors que d’autres affirment que ce modèle unique aurait été construit pour l’idole des jeunes par une société spécialisée. Une chose est sûre, Johnny Hallyday a souvent été aperçu au volant du bolide dans les années 90 sur les routes du Var. Dans le détail, le véhicule est construit sur un châssis de Citroën C6 des années 30. Il est également équipé d’un moteur Ford V6 de 108 chevaux.

Voiture iconique

La voiture est estimée entre 250.000 et 280.000 euros. Elle est mise en vente avec un jeu de plaques minéralogiques au nom du célèbre chanteur. L’heureux futur propriétaire de ces pièces de collection deviendra également le propriétaire de la carte grise d’origine du véhicule au nom de Jean-Philippe Smet, alias Johnny Hallyday. Par ailleurs, selon le commissaire-priseur de la vente, "le véhicule comporte de nombreux détails qui marquent vraiment le style de Johnny".

>> A lire aussi - Johnny Hallyday : cette grosse dette qui pousse les héritiers à s'entendre

Têtes de mort à l’intérieur des portières, bouchons de valves de pneus en forme de dés à jouer ou encore une broderie La Lorada, le nom de sa propriété de Ramatuelle, sur la banquette arrière : tout rappelle la vie du chanteur. "C’est une vente exceptionnelle pour toutes les personnes qui sont attachées à l’histoire de Johnny Hallyday, un objet people, une voiture iconique", détaille le responsable

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bruno Le Maire ne veut pas de "coup de pouce au Smic" au 1er janvier
Le CHU de Rouen s’offre une fresque murale à 100.000 euros
Le seul milliardaire du Liechtenstein détient la moitié de la richesse du pays
Commerces, hôtels, courrier : à quoi faut-il s'attendre en cas de grève longue ?
Pagaille monstre à Marseille à cause d'un distributeur de billets trop généreux