La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    0,9822
    +0,0083 (+0,85 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    19 843,53
    -204,67 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,40
    -1,58 (-0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     

Voiture autonome: les Français autorisés à conduire sans les mains

Challenges - N. Meunier

Ceci n’est pas un canular. La conduite sans les mains est bel et bien autorisée en France depuis le 1er septembre 2022. Seule condition, disposer de l’un des très rares (et très coûteux) véhicules semi autonomes, homologués pour une délégation de conduite de niveau 3.

Mains sur le volant et regard sur la route. Telle est la règle universelle au fondement du code de la route. A raison, puisque le conducteur est tenu de rester maître de son véhicule en toutes circonstances et que “90 % des informations nécessaires à la conduite d'un véhicule passent par la vue”, rappelle l’association Prévention routière.

A terme pourtant, l’automobiliste pourra lâcher le volant et laisser la machine conduire à sa place, avant d’être carrément autorisé à quitter la route des yeux pour s’assoupir durant le trajet. L’automobile aura alors accédé au degré ultime d’automatisation, correspondant au niveau 5 sur cinq de l’échelle de la délégation de la conduite.

Aucun constructeur français ne propose pour l’heure la conduite autonome de niveau 3

Pour l’heure, l’autonomie totale de niveau 5 n’existe que sur des prototypes très avancés. En concession, le nec plus ultra disponible à la vente s’arrête au niveau 3 et ne se trouve encore qu’au catalogue de Mercedes-Benz. Pire, jusqu’à ce 1er septembre 2022 et la révision du Code de la Route français, le système de conduite semi autonome Drive Pilot du constructeur allemand ne pouvait fonctionner qu’en Allemagne. Et encore, exclusivement sur les 13.191 kilomètres du réseau autoroutier d’outre-Rhin, à une vitesse inférieure à 60 km/h. Autrement dit, dans les bouchons.

Lire aussi

A son tour, la France autorise depuis le 1er septembre 2022 la conduite semi autonome de niveau 3 sur les voies interdites aux piétons et aux cyclistes, dotées d’un terre-plein central. Une voiture compatible gagne l’étonnante capacité de suivre le flot de la circulation sans que leur conducteur n’ait plus ni à tenir le volant ni à actionner les pédales ni à regarder la route. Un talent , puisque même la plus avancée des Tesla américaines intime l’ordre à son conducteur de reprendre en main le volant, passé quelques dizaines de secondes. Et un , qui fournit à Mercedes son lidar Scala 2.

Mercedes, premier autorisé en Europe à faire de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi