La bourse ferme dans 3 h 27 min
  • CAC 40

    6 654,28
    -58,20 (-0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 931,71
    -30,70 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0477
    +0,0072 (+0,69 %)
     
  • Gold future

    1 754,70
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    15 457,48
    -467,18 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,46
    -3,19 (-0,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,93
    -2,35 (-3,08 %)
     
  • DAX

    14 405,68
    -135,70 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 456,13
    -30,54 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2099
    +0,0008 (+0,07 %)
     

Voiture électrique : comment Volkswagen veut contrer la domination chinoise

Image © Volkswagen

Volkswagen va investir 3 milliards d'euros avec le spécialiste belge des matériaux Umicore. But : équiper 2,2 millions de véhicules électriques par an. Le groupe allemand essaye de contrecarrer la suprématie chinoise. L'Europe reste extrêmement dépendante de l'ex-Empire du milieu dan la chaîne de valeur des véhicules électrique.

prend ses approvisionnements pour les voitures électriques très au sérieux. PowerCo, filiale du constructeur auto allemand dédiée aux batteries, a ainsi signé un accord majeur avec le spécialiste belge des matériaux Umicore (4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 11.000 personnes, 46 sites de production dans le monde), ont annoncé ce lundi les deux groupes. A la clé : un investissement de 3 milliards d'euros.

Les deux sociétés vont produire des "cathodes et des pré-matériaux" en quantité suffisante pour équiper "2,2 millions de véhicules entièrement électriques par an" d'ici la fin de la décennie, selon un communiqué commun.

La future coentreprise, où les partenaires vont investir à parts égales, devrait démarrer la production en 2025 et fournir dans un premier temps l'usine de cellules de PowerCo à Salzgitter, en Basse-Saxe, afin d'atteindre une capacité annuelle de 40 gigawattheures en 2026. Cette capacité doit être multipliée par quatre d'ici 2030 en fonction de l'évolution du marché.

50% de la valeur totale de la cellule

Le matériau cathodique représente "environ 50% de la valeur totale de la cellule" de batterie et donc de sa performance, commente Thomas Schmall, membre du directoire de en charge de la technologie. La co-entreprise, dont le nom sera communiqué ultérieurement, aura son siège à Bruxelles et fournira une grande partie des besoins des futures "gigafactories" de Volkswagen en Europe. C’est "un nouveau pas en avant pour une Europe plus indépendante et plus résiliente dans la chaîne d'approvisionnement pour les véhicules électriques", renchérit Thomas Schmall.

L’indépendance et la souveraineté européenne en matière de voitures électriques sont un sujet stratégique majeur. Et tout est encore à faire, tant l’Europe, qui a décidé de bannir les voitures non électriques neuves dès 2035, est très largement soumise aujourd’hui à la… .

Car l’ex-Empire du milieu contrôle "75% de la chaîne de production mondiale des , 50% de la valeur totale d’un modèle [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi