La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 726,28
    -19,12 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    14 007,94
    +157,94 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1952
    +0,0034 (+0,29 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 700,01
    +2 153,05 (+4,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,46
    +54,47 (+4,21 %)
     
  • S&P 500

    4 147,31
    +19,32 (+0,47 %)
     

Voiture électrique : Volkswagen entend réduire de moitié le coût de la batterie

·2 min de lecture

La Dacia Spring n’a qu’à bien se tenir. En produisant dans ses propres usines une cellule au lithium-ion qu’emploieront 80 % de ses voitures électriques, Volkswagen entend diminuer de moitié le coût de la batterie. L’effet de masse.

De par son avance technique autant que son indépendance industrielle, le modèle Tesla continue d’inspirer le Groupe Volkswagen au moment de sa conversion au tout-électrique. L’hommage est palpable jusque dans le choix la sémantique, puisque le constructeur allemand ne peut s’empêcher d’employer le terme de “gigafactory” (prononcé pour la première fois en 2013 par un Elon Musk, alors moins pris au sérieux) pour décrire le six sites de production de batteries qu’il entend ériger en Europe, d’ici 2030. Giga pour gigantesque bien sûr, mais aussi comme dans gigawattheure (GWh), la mesure de la capacité de stockage de l’énergie électrique.

Volkswagen augmente sa participation dans Northvolt, spécialiste suédois de la batterie au lithium-ion

Soucieux d’assurer l’indépendance de son approvisionnement en cellules de batteries au lithium, qui représentent jusqu’à 40 % du prix de revient d’une automobile électrique, le Groupe Volkswagen a fait part lundi 15 mars de son intention de se doter d’une capacité de production de 240 gigawattheures par an. Parmi ses six gigafactories, certaines seront exploitées en propre, d’autres “avec des partenaires”. Et chacun de songer aux 20 % du capital de Northvolt que détient le Groupe Volkswagen depuis 2019 (une part appelée à augmenter rapidement).

Ce n’est pas un hasard si le Suédois Northvolt — tenu comme le grand espoir européen de la production de batteries au lithium-ion, face à l'américain Tesla et aux groupes chinois — a précisément annoncé lundi avoir reçu une commande de plus de 11,7 milliards d'euros sur 10 ans de la part du Groupe Volkswagen. Cette annonce se double de celle de la cession par Northvolt à Volkswagen de sa participation dans la co-entreprise Northvolt Zwei établie à Salzgitter, en Allemagne (capacité de 40 GWh). Voilà pour la première des six “gigafactories” annoncées, dont la production devrait démarrer en 2025.

Avec l’appui de Northvolt, le Groupe Volkswagen investit dans le perfectionnement de la batterie au[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi