La bourse ferme dans 23 min
  • CAC 40

    6 210,36
    +26,26 (+0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,49
    +11,50 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 884,15
    +206,88 (+0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 738,50
    -9,10 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    52 877,48
    +130,64 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,52
    -18,26 (-1,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,75
    +2,57 (+4,27 %)
     
  • DAX

    15 218,98
    -15,38 (-0,10 %)
     
  • FTSE 100

    6 939,66
    +49,17 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 976,12
    -19,98 (-0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 144,82
    +3,23 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    +82,29 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3786
    +0,0034 (+0,25 %)
     

Voiture électrique: les recharges gratuites, c'est fini!

·2 min de lecture

EXCLUSIF – De nombreux commerces offraient la charge des voitures électriques à leurs clients. Une faveur en passe de disparaître : le groupe Westfield rend l'accès aux bornes payantes dans tous ses centres commerciaux, alors que Nissan n'a pas reconduit son partenariat avec Ikea et Auchan.

Profiter d'une heure ou deux pendant lesquelles on fait ses courses pour recharger un peu la batterie de sa voiture électrique ou hybride rechargeable, voilà qui était devenu une habitude pour un certain nombre d'automobilistes. Nombreux étaient en effet les centres commerciaux à offrir l'électricité à leur client, pour les attirer plus facilement. Mais les temps deviennent durs pour les adeptes de la voiture électrique : les charges gratuites sont en passe de disparaître. L'électricité payante est appelée à devenir la normalité. Pire, son prix sera bien plus élevé qu'à domicile.

Le groupe australien Westfield, qui possède 21 centres commerciaux de taille importante en France a ainsi décidé récemment de rendre payant l'accès à toutes les bornes de charge implantées sur ses sites. Un contrat a été signé avec Izivia pour l'exploitation de ces infrastructures. Cela est un changement de philosophie fondamental : la charge de voiture électrique n'est plus un argument pour attirer le client, mais un service facturé, au prix fort. Car pour une charge en courant alternatif, allant jusqu'à 22 kW (mais bridée à 7 kW ou 11 kW par la plupart des voitures), il en coutera 0,25 € du kWh, soit près du double de ce que facture EDF pour une charge à domicile. Le client est perdant sur deux tableaux : le prix d'une part et le besoin de disposer d'un badge pour lancer la charge, toujours source d'incompatibilités ou de pannes. Lorsque la charge est gratuite en effet, il suffit de brancher l'auto pour que cela fonctionne. L'opération est bien plus incertaine lorsqu'elle est soumise à la compatibilité entre divers opérateurs.

Nissan sabre son réseau de charge gratuit

Le cas de Westfield, significatif par l'importance des centres commerciaux qu'il détient, n'est pas isolé. Un autre réseau gratuit, celui implanté par Nissan en partenariat avec Ikea et Auchan, est également en train de disparaître. "Notre contrat de partenariat avec Ikea et Auchan est arrivé à son terme", explique Grégory N[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi