La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 143,00
    -58,14 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 272,19
    -43,71 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    -0,0044 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    37 599,96
    -756,27 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 037,76
    +12,03 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,27
    +2,15 (+2,62 %)
     
  • DAX

    15 883,24
    -148,36 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 542,95
    -20,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 124,28
    -364,82 (-1,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 383,32
    -46,48 (-0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Voiture électrique : quand recharger n’est plus une corvée

·2 min de lecture

Déjà promoteur de la charge rapide sur autoroute par le biais du consortium Ionity dont il est membre, Audi la développe en ville dans ses propres stations. Avec l’attrait d’un salon où patienter à l’abri des intempéries.

Ceux qui font l’acquisition d’une voiture électrique chez Audi bénéficient de conditions avantageuses pour faire le plein d’électrons dans une station du réseau Ionity. Logique, étant donné que le constructeur allemand (comme tout le Groupe Volkswagen) compte parmi les membres fondateurs du consortium qui gère ce réseau pan-européen de bornes de charge rapide. En retour de ses investissements dans le développement de Ionity, Audi peut mettre en avant la promesse d’une charge aisée. Rien de trop pour convaincre ses clients de ne pas céder aux sirènes de Tesla et de son réseau de Superchargers.

Audi veut implanter ses stations là où le réseau électrique ne supporte pas la charge rapide

Mais cela ne suffit pas : Audi voudrait aller plus vite. Voilà pourquoi le constructeur aux Anneaux a décidé d’investir sur ses fonds propres, pour combler au plus tôt les trous dans le maillage du réseau Ionity. Il ne s’agit pas simplement de proposer un service de charge rapide, là où il n’y en a pas encore, mais bien d’implanter des bornes là où Ionity ne viendra pas, faute de raccordement aisé au réseau de distribution de l’énergie électrique sous forte puissance. Ce n’est donc ni une trahison des objectifs de Ionity ni un constat d’échec de son modèle : Audi veut aller au cœur des zones urbaines, quand le consortium a pour vocation de s’implanter d’abord sur les autoroutes, ensuite “à proximité des grandes villes et sur les routes nationales fréquentées”.

Lire aussi

Outre le critère du passage, c’est celui de la puissance électrique disponible qui dicte à Ionity le choix de ses emplacements. "Il est relativement facile d’ajouter des bornes de charge à proximité d’une station-service et d’une aire d’autoroute : le raccordement existe déjà”, explique Jérôme Poncet, Vice-président de l’AFOR, l’Association Française des Opérateurs de Recharge. “Ce qui coûte cher, c’est de tirer les conducteurs de forte section depuis le transformateur jusqu’aux bornes.”

Stocker de l’énergie dans des[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Tesla: même ouvert à tous, le Supercharger reste moins cher que IonityAudi RS e-tron GT: que vaut la cousine de la Porsche Taycan?Audi Q4 e-tron et Volvo XC40 Recharge: les SUV électriques prétentieuxStellantis s'associe à TheF Charging pour créer un réseau de recharge en EuropeVoiture électrique : quand d’autres paient pour votre recharge

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles