Marchés français ouverture 5 h 17 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 414,72
    +199,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1650
    +0,0012 (+0,1048 %)
     
  • HANG SENG

    26 074,20
    +286,99 (+1,11 %)
     
  • BTC-EUR

    54 937,37
    +1 449,28 (+2,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,07
    +19,71 (+1,35 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Voiture électrique : pourquoi la batterie en tant que service pourrait arriver dès 2024

·2 min de lecture

Pour la voiture électrique, l'autoroute, c'est la triple peine : la batterie s'épuise vite, il faut la charger fréquemment et longuement. Le remède ? Une seconde batterie en remorque qui s'attèle automatiquement pour doubler l’autonomie. Cette invention française devrait se concrétiser dès 2024.

Si les constructeurs de voitures électriques, les énergéticiens et les gestionnaires de bornes travaillent avec autant d’ardeur à généraliser la charge rapide, c’est qu’elle permet à la voiture électrique d’affronter l’autoroute plus sereinement. De quoi diminuer a priori l’intérêt du concept de batterie sur remorque que tente d’imposer l’ingénieur entrepreneur français Jean-Baptiste Segard, depuis qu’il a fondé sa société EP Tender à Poissy, en 2012.

Sauf qu’à l’en croire, la charge rapide n’est pas la panacée. “Pour des raisons de coût, la plupart des voitures électriques embarqueront une batterie qui ne tolèrera pas la charge rapide”, fait valoir Jean-Baptiste Segard. “Par conséquent, les gestionnaires de stations de charge sur autoroute redoutent de voir ces véhicules accaparer des chargeurs rapides les jours de forte affluence. Dès lors, ils pourront s’intéresser à notre concept de batterie sur remorque, qui peut être réservée à l’avance et échangée en deux minutes. Elle supplée la batterie principale du véhicule qui se branche sur un chargeur rapide sans en tirer le plein profit. Autant en réserver l’usage aux voitures premium dont la grosse batterie de 80 kWh est calibrée pour de telles puissances, de 150 kW et au-delà.”

Une batterie sur remorque, pour s’affranchir du temps de charge et prolonger l’autonomie sur autoroute

Cette logique semble imparable, même si l’idée de tracter une batterie sur remorque n’a rien de nouveau. Pire, dans l’esprit du grand public, elle ressemble à un aveu d’échec de la part des ingénieurs, qui seraient incapables de proposer une voiture électrique à un prix raisonnable, offrant une autonomie égale à celle d’une banale voiture à essence.

Lire aussi

De fait, l’équation semble difficile à résoudre. Pour rouler loin sur autoroute, la tentation est d’emporter toujours plus d’énergie électrique. Revers de la médaille, plus la capacité d’une batterie est élevée, plus il lui faut de temps pour la remplir — sauf à investir dans la cha[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Voiture électrique: des bornes rapides sur toutes les autoroutes en 2022Autonomie, charge rapide... Que valent les voitures électriques sur autoroute ?Cette Renault électrique s’étire pour augmenter son autonomieRenault multiplie par trois l'autonomie de ses électriques avec une pile à combustible françaiseLe Hyundai Kona electric 64 kWh sur autoroute : mention très bien

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles