La bourse ferme dans 1 h 8 min
  • CAC 40

    6 688,68
    +23,48 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 945,04
    +9,53 (+0,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,28
    -0,18 (-0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0365
    +0,0020 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 767,00
    +11,70 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    15 821,54
    +73,00 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,24
    -1,49 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,00
    +1,76 (+2,28 %)
     
  • DAX

    14 387,39
    +4,03 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 530,21
    +56,19 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    11 063,90
    +14,40 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    3 968,46
    +4,52 (+0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1998
    +0,0033 (+0,28 %)
     

Voiture électrique: e-gap s'attaque au casse-tête de la charge… sans bornes

Challenges - N. Meunier

Recharger une voiture électrique peut se révéler compliqué, en particulier dans les régions où le nombre de bornes est insuffisant face au nombre de voitures électriques. La start-up E-Gap s’attaque au problème. En proposant de la charge à domicile, mais aussi en développant des solutions au cas par cas.

Certes, les réseaux de charge pour voitures électriques se développent de plus en plus. Et pourtant, parvenir à se brancher n’a parfois rien de facile. D’une part parce qu’il subsiste de nombreuses zones blanches. Mais aussi et surtout parce que le nombre de bornes augmente beaucoup moins vite que les immatriculations de modèles électriques et hybrides rechargeables. Ainsi, on se retrouve avec des installations vite saturées dans les zones urbaines les plus denses.

Pour pallier cette difficulté, la start-up E-Gap offre des solutions de charge dédiées aux endroits où il est impossible de charger. Le principe est simple: il s’agit d’utiliser des batteries mobiles, chargées dans des bases logistiques, puis capables de restituer leur énergie à des véhicules par la suite. "Nos services reposent sur la technologie de nos batteries, qui est spécifique… et dont nous ne communiquons pas les détails", nous indique Daniele Camponeschi, co-fondateur de l'italien E-Gap. On saura tout au plus qu’il s’agit de batteries au lithium, comme celles qu’on trouve dans la plupart des voitures.

Une charge à domicile en guise de service haut-de-gamme

Le service phare de E-Gap, c’est la recharge à domicile. Votre voiture est garée dans la rue, et le service technique de l’entreprise se déplace. Un fourgon électrique (Citroën E-Jumper, Peugeot e-Partner ou équivalent) vient jusqu’au lieu où est garée l’auto à ravitailler. Celui-ci embarque une batterie de 75 kWh, dotée d’une électronique de puissance capable de charger à forte puissance la batterie d’une voiture. Tout dépend des caractéristiques de l’auto, mais le flux peut monter jusqu’à 75 kW. Dans le cas du Volvo C40 qui nous a servi de cobaye, le maximum constaté était de 54 kW… Soit deux fois et demi moins que le maximum que ce que nous avons constaté sur une borne Ionity. Cela s’explique par l’intensité du courant, limitée à 150 Ampères sur la solution E-Gap, ce qui reste déjà respectable pour un service mobile. En une demi-heure, nous [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi