La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    6 516,30
    -41,10 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 739,52
    -37,86 (-1,00 %)
     
  • Dow Jones

    33 773,09
    -225,95 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0046
    -0,0046 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 763,70
    -7,50 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    21 389,16
    -2 078,50 (-8,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    509,94
    -31,66 (-5,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,79
    +0,29 (+0,32 %)
     
  • DAX

    13 576,67
    -120,74 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 559,65
    +17,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    12 733,72
    -231,62 (-1,79 %)
     
  • S&P 500

    4 237,31
    -46,43 (-1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1810
    -0,0123 (-1,03 %)
     

Voiture électrique: Bercy prolonge le bonus de 6.000 € quand Londres arrête

Challenges - N. Meunier

Soucieux d’économiser ses deniers, Berlin songe à emboîter le pas à Londres qui vient de supprimer son aide à l’achat de voitures électriques. Bercy fait le choix inverse et prolonge jusqu’à la fin de l’année son bonus de 6.000 euros.

Déjà mise à mal par les pénuries, l’allongement des délais de livraison et la raréfaction du client, la filière de la distribution automobile redoutait l’effet délétère sur les ventes de voitures neuves d’une réduction du montant du bonus écologique. Soulagement pour ces professionnels : à deux jours de la date butoir, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire déclare ce 29 juin sur CNews sa décision de maintenir jusqu’à la fin de l’année le bonus de 6.000 euros sur l’achat de véhicules électriques.

"Nous avons une grande ambition qui est d'accélérer la transition du véhicule thermique vers le véhicule électrique. Il faut accompagner nos compatriotes (car) beaucoup d'entre eux ne peuvent absolument pas se payer un véhicule électrique", a justifié Bruno Le Maire. Un décret en ce sens est en préparation.

La crise des finances publiques incite les gouvernements à cesser de subventionner l’achat de voitures électriques

La position du gouvernement français est à l’opposé de celle retenue par le ministre britannique des Transports Trudy Harrison. Le 15 juin, ce dernier décidait d’en finir avec les ultimes primes à l’achat versées aux particuliers, pour consacrer cet argent public “au soutien des ventes de véhicules utilitaires, de taxis et de motos électriques”, ainsi qu’au “développement d’un réseau de points de charge public”.

Lire aussi

Ce pragmatisme économique inspire le ministre des Finances allemand Christian Lindner, soucieux de rationaliser les dépenses publiques pour faire face à la dette induite par la crise ukrainienne. Certes, le gouvernement de coalition s’est engagé à maintenir ses subsides “jusqu’en 2025”. Pourtant, le 21 juin, à quelques semaines de la présentation du projet de loi de finances, Christian Lindner ouvrait la brèche en proposant d’y mettre fin de manière précoce. “Face à l’inflation, le gouvernement doit réviser sa politique de subventions”, a déclaré le ministre, en recommandant de “donner dorénavant la priorité à la création de richesses[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles