Marchés français ouverture 8 h 25 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 975,68
    -2 657,01 (-7,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 016,33
    -47,52 (-4,47 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Voiture à hydrogène : pourquoi Hyundai y croit plus que d’autres

·2 min de lecture

En visant la parité de coût avec la voiture électrique à batterie à l’horizon 2030, Hyundai-Kia réfute l’idée que l’hydrogène n’a d’avenir que dans les camions et les autobus. En 2040, sa pile à combustible pourrait alimenter en électricité autos, bateaux et maisons.

Les avantages et inconvénients de la pile à combustible sont bien connus. Lorsqu’il combine le dihydrogène à l’oxygène de l’air ambiant, ce générateur d’énergie électrique ne rejette aucun polluant — que de la vapeur d’eau. Hélas ! Si le dihydrogène ne manque pas, il est issu pour l’essentiel de processus industriels qui consomment des énergies fossiles. Il faudrait par conséquent investir de lourdes sommes pour développer des moyens de production d'un hydrogène renouvelable (éolien ou solaire, par exemple), mais aussi pour construire un réseau de stockage et de distribution performant. Sans compter que si le prix de revient de la pile a été diminué de 98 % environ en l’espace de vingt ans, selon le Coréen Hyundai, celui de la bonbonne de dihydrogène reste élevé.

Les choses pourraient changer rapidement cependant, à mesure que les gouvernements se mobilisent pour atteindre leur objectif de neutralité carbone avant le milieu de la décennie. Or, et ainsi que le soulignait l’an dernier pour Challenges le directeur général de Kia France, Marc Hedrich, “il n’y a pas suffisamment de capacité de production de batteries pour remplir les objectifs CO2 avec les seules voitures électriques à accumulateurs”. Une voiture à hydrogène, pour sa part, se contente d’une toute petite batterie, pour stocker le surplus d’énergie électrique qu’elle produit avec sa pile à combustible.

Hyundai Motor voit en la pile à combustible le complément naturel de la batterie, pour les véhicules électriques

Confiant en la portée de l’intérêt croissant des politiques pour le vecteur d’énergie propre qu’est l’hydrogène, le grand patron du Groupe Hyundai Motor fait le pari de ne plus attendre le réveil des énergéticiens pour investir en grand dans la pile à combustible. “Notre objectif est de commercialiser d’ici à 2040 une large palette de solutions de mobilités faisant appel à l’hydrogène”, a déclaré Euisun Chung à l’occasion du Salon de l’auto à Munich.

Lire aussi

Le domaine ainsi visé est aussi v[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Hyundai-Kia talonne Renault et devient le quatrième constructeur en EuropeTesla prend un coup de jus au contact de la Hyundai Ioniq 5Le groupe Hyundai/Kia met le paquet sur l'électriqueToyota Mirai : la limousine à hydrogène à l'essaiVoiture à hydrogène : un carburant pas vraiment écolo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles