La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 203,71
    +399,86 (+0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

"On voit les gens sourire" : en Israël, le masque n'est (enfin) plus obligatoire à l'extérieur

·1 min de lecture

Les masques tombent en Israël. Depuis dimanche, le masque n'est plus obligatoire dans les rues du pays, le plus avancé au monde dans sa campagne de vaccination contre le Covid-19. Pour la plus grand joie des habitants. "Je peux respirer à nouveau, je peux mettre du rouge à lèvres. C’est bizarre parce que je n’ai plus l’habitude de voir le visage des gens, je l’ai réalisé en voyant les gens sourire. C’est magnifique de voir à nouveau les gens", se réjouit cette étudiante de 29 ans, au micro d'Europe 1. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 19 avril

Depuis décembre, près de cinq millions d'Israéliens, soit 53% de la population, ont reçu les deux doses du vaccin. Cela représente environ 80% de la population âgée de plus de 20 ans, selon les données officielles du pays. "On peut se féliciter du fait que depuis trois mois, les infections, maladies graves et décès ont chuté de 98%. On ne voit pas de remontée de l'infection, donc nous avons de plus en plus de preuves que le vaccin protège non seulement la personne elle-même, mais aussi les personnes autour d'elle", souligne Cyrille Cohen, immunologue à l'université de Bar-Ilan, à Tel Aviv. 

"Nous n'en avons pas encore fini", avertit Netanyahou

Pour le moment, le masque est encore obligatoire à l'intérieur des bâtiments et dans les transports en commun. "Nous n'en avons pas encore fini avec le coronavirus car il peut revenir", a prévenu dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahou, craignant...


Lire la suite sur Europe1