Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 119,41
    +46,23 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,61
    -33,72 (-2,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Des voiliers venus du monde entier s’emparent du golfe du Morbihan

Erwan Le Cornec

C’était le moment le plus attendu de la 12e édition de la « Semaine du Golfe ». Après six jours de festivités, quelque 1300 voiliers venus du monde entier ont paradé samedi après-midi entre Port-Navalo et Vannes, dans le Morbihan. Yoles, dériveurs, sinagots, flotilles, day-boats, zodiaques ou encore célèbres 3 mâts ont émerveillé les spectateurs qui s’étaient répartis le long des 14 principaux ports du Golfe de Bretagne. Au total, près d’un million de personnes ont assisté au spectacle.

La fête a toutefois été perturbée par les conditions météorologiques. Le départ, qui était prévu à 16h00, a été repoussé d’une heure. La navigation a en effet été difficile dans le Golfe, car les vents et les courants ont créé de grosses « marmites ». Ces remous sont les conséquences en surface des jeux des courants sous-marins qui, en se rencontrant, créent une surpression qui s’évacue vers le haut.

« Ce fut un très beau spectacle. Différent des éditions précédentes, car les bateaux étaient espacés compte tenu des conditions de navigation. Mais cela demeure toujours un petit moment de bonheur ! », a commenté l’ancien commentateur sportif Roger Zabel, auprès de « Ouest France ».


Retrouvez cet article sur ParisMatch