La bourse ferme dans 7 h 30 min
  • CAC 40

    6 302,95
    +14,62 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 964,24
    +11,79 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2120
    +0,0035 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 834,10
    +10,10 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    41 275,63
    -1 037,54 (-2,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,44
    -6,47 (-0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,90
    +0,08 (+0,13 %)
     
  • DAX

    15 224,38
    +24,70 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 994,95
    +31,62 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 004,75
    +286,08 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,4063
    +0,0011 (+0,08 %)
     

Voile - Paris 2024 - La course au large aux Jeux de Paris 2024 remise en question par le CIO

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le CIO a fait part à la fédération internationale de voile de son inquiétude au sujet de l'organisation de cette épreuve et lui a demandé de présenter de nouveaux arguments ou une alternative. La course au large paraît de moins en moins certaine de figurer au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024. Le site britannique InsidetheGames a révélé que le CIO avait adressé un courrier à la fédération internationale de voile faisant part de ses inquiétudes au sujet de cette discipline prévue pour partir et arriver à Marseille avec un détour au large de la Corse. lire aussi L'actu de Paris 2024 Dans une lettre en date du 12 avril, le CIO demande à la fédération internationale de préciser d'ici au 26 mai les conditions dans lesquelles pourrait se dérouler la course au large, mais surtout de proposer une autre épreuve susceptible de la remplacer en 2024. Dans ce courrier, le CIO fait part de ses inquiétudes concernant en particulier la sécurité, les coûts de production télévisuelle ou l'impossibilité pour la fédération internationale d'organiser des Championnats du monde de course au large. Une décision définitive devrait être prise le 8 juin.