Marchés français ouverture 2 h 33 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 622,42
    +76,24 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,2161
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 465,15
    +73,89 (+0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    26 070,52
    -288,40 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    638,01
    -1,13 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Voile - Jules Verne - Thomas Coville a mis le turbo sur le Trophée Jules Verne

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipage de Thomas Coville a porté ce samedi son avance sur le tableau de marche du record de Francis Joyon à plus de 400 milles (740 km) lors du Trophée Jules Verne. Sodebo Ultim 3 devrait dépasser le cap de Bonne-Espérance dans la nuit de dimanche à lundi. Après plus de dix jours de mer, Thomas Coville et ses sept hommes d'équipage cinglaient à haute vitesse ce samedi dans les Quarantièmes. Au dernier pointage, Sodebo Ultim 3 (32 m) a été flashé à 38 noeuds (70 km/h), et avait dépassé les monocoques Imoca (18,28 m) du peloton de queue du Vendée Globe. « À partir de ce soir, la course de vitesse débute », estimait Jean-Luc Nélias, responsable de la cellule routage à terre. lire aussi Coville et son équipage ont passé l'équateur avec 9 heures d'avance sur le record de Joyon Parti au large d'Ouessant le 25 novembre à 2h55, Thomas Coville portait à plus de 400 milles son avance sur le tableau de marche de Francis Joyon (Idec Sport), détenteur du Trophée Jules-Verne depuis janvier 2017 en 40 j 23 h 30'. Depuis le contournement par l'ouest de l'anticyclone de Sainte-Hélène, le maxi-trimaran a mis le turbo. François Duguet « Il faut parfois se faire un peu violence, se remotiver constamment, mais Thomas est là pour ça et il le fait très bien ! » Sodebo Ultim 3 pointe actuellement ses étraves vers l'océan Indien. Il devrait dépasser la longitude du cap de Bonne-Espérance (Afrique du Sud) dans la nuit de dimanche à lundi puis foncer vers les Kerguelen. Pour le « boat-captain » François Duguet, tout va bien à bord, le bateau est paré à encaisser cette accélération de la cadence. « Je n'ai aucune appréhension, le bateau est prêt, l'équipage aussi, j'ai hâte d'y aller, commente Duguet. Les 4-5 premiers jours, je n'ai même pas ouvert la caisse à outils. Ensuite, on a profité de la traversée du Pot-au-noir pour faire quelques bricoles, mais c'était surtout du préventif et de la sécurité. Personnellement, c'est une découverte pour moi de partir aussi longtemps sur un record et de ne pas avoir de concurrent direct. Il faut parfois se faire un peu violence, se remotiver constamment, mais Thomas est là pour ça et il le fait très bien ! » Pour battre le chrono de Francis Joyon, l'équipage de Coville doit revenir à Ouessant avant le 5 janvier à 2h25.