La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,50
    -449,89 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1344
    +0,0027 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 830,40
    -12,20 (-0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    33 543,86
    -4 337,12 (-11,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    890,09
    +647,41 (+266,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,73
    -0,82 (-0,96 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,73
    -85,00 (-1,90 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3554
    -0,0046 (-0,34 %)
     

Voeux aux Français: Macron esquisse bilan et perspectives

·2 min de lecture

Le président de la Réplique Emmanuel Macron a affirmé, lors de ses voeux, son espoir d'un sortie de l'épidémie en 2022. Il a également défendu son bilan et dessiner des perspectives à quelques mois de la présidentielle.

Pour les derniers vœux de son quinquennat, l’intervention d’Emmanuel Macron a inévitablement été marquée au sceau de la pandémie de Covid contre laquelle se débat la France. Le chef de l’Etat a ainsi fait le triste décompte des 123.000 compatriotes décédés de la maladie quand l’an passé, dans sa précédente adresse aux Français, le chiffre se montait à 64.000.

Pour autant Emmanuel Macron n’a pas voulu en rabattre sur son optimisme. "Les semaines à venir seront difficiles", a-t-il reconnu avant d’ajouter que "2022 serait peut-être l'année de sortie de l'épidémie". Pour y parvenir, la vaccination « est notre plus grand atout », a-t-il martelé. L’an passé déjà, quelques jours après la première injection vaccinale en France à la retraitée Mauricette, 78 ans, à Sevran, le président de la République affichait déjà un tel optimisme : "L’espoir est là dans ce vaccin que le génie humain a fait advenir en un an", expliquait-il alors.

L’appel à la vaccination des 5 millions de Français qui n’ont pas reçu la moindre dose s’est donc fait pressant. "Faites ce geste simple", a lancé le chef de l’Etat, estimant que "les devoirs [des citoyens] valent avant les droits".

Bilan de pré-campagne

Pour autant, le président de la République n’a pas voulu enfermer son allocution sur le seul thème du Covid et de ses conséquences. Evoquant l’élection présidentielle, il a souligné : "nous aurons cette année des choix majeurs à faire". Et quoique toujours non-candidat, Emmanuel Macron s’est empressé de dresser son bilan dans un inventaire de mesures délivré, selon ses propres termes, "à la cavalcade" : depuis la réforme de l’assurance chômage jusqu’aux dispositifs en faveur d’isolations des maisons. Pas question donc de se laisser coller l’étiquette de "président empêché", qui n’aurait pas réussi à mener les réformes promises en 2017.

Emmanuel Macron a réaffirmé : "J’agirai jusqu’au dernier moment du mandat", avant de se projeter bien au-delà. "Nous aurons aussi à déployer l’avenir", a-t-il assur[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles