Marchés français ouverture 1 h 54 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,71
    -200,00 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1726
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 829,95
    -644,63 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 038,32
    -25,52 (-2,40 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Comment Vladimir Poutine veut faire plier Facebook, Twitter et Google en Russie

·1 min de lecture

Google, Facebook, Twitter ou encore Apple vont-il plier devant Vladimir Poutine ? Depuis le début de l'année, les géants du web sont dans le viseur de l'homme fort du Kremlin qui veut contrôler le contenu des internautes russes sur le moteur de recherche et les réseaux sociaux. Le 2 septembre dernier, les autorités ont rappelé à Google et Apple que les deux entreprises devaient retirer l'application d'Alexei Navalny, le principal opposant russe de leur plateforme sous peine d'une condamnation.

Pour les groupes californiens, il ne s'agirait que d'une énième sanction parmi une pluie d'amendes avec, à chaque fois, les deux mêmes accusations : refus de supprimer un contenu jugé illégal par les autorités et absence de transfert de données privées vers le territoire russe. Twitter a dû régler 100 000 euros en avril, Google, 35 000 euros puis 75 000 euros en mai, 70 000 euros en juillet pour Facebook et Twitter, 162 0000 euros de nouveau pour Google et, dernièrement, le 26 août, 170 000 euros, 193 000 euros et 45 000 euros pour respectivement Facebook, Twitter et WhatsApp (propriété de Facebook).

À lire aussi — Cinq choses à savoir sur Yandex, le mystérieux 'Google russe'

Le groupe de recherche Freedom House, basé à Washington, affirme que l'internet russe n'est "pas libre", le classant 51e sur 65 pays en matière de liberté de l'internet. "La reprise en main de l'Internet par les autorités russes a démarré en 2012, après le retour de Vladimir Poutine au Kremlin, et au lendemain des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le météore observé en Bretagne s'est intégralement désintégré dans l'atmosphère
Le bitcoin consommerait 0,5% de l'électricité dans le monde et 7 fois plus que Google
Comment le premier touriste spatial de SpaceX a choisi ceux qui vont l'accompagner à bord de la fusée
Google bloque des comptes mail d'Afghans pour éviter que les talibans les retrouvent
Voici comment l'armée de l'air indienne se modernise face à la menace chinoise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles