La bourse est fermée

Vladimir Poutine cesse de fournir en pétrole la Biélorussie, coup dur pour l’économie

Coup dur pour le Bélarus (ou Biélorussie). La Russie a arrêté de livrer du pétrole à ce pays enclavé, faute d'accord sur ces livraisons après l'expiration du précédent contrat au 31 décembre, a annoncé vendredi la compagnie pétrolière bélarusse. Dans un communiqué, Belneftekhim a indiqué que les livraisons de pétrole à destination des deux raffineries du Bélarus étaient réduites au minimum technique. "On travaille actuellement à conclure les contrats pour janvier", a précisé l'entreprise d'Etat dans un communiqué cité par les médias publics bélarusses.

La Russie et le Bélarus sont alliés mais leurs relations sont mouvementées, notamment à cause de disputes énergétiques. Le précédent contrat sur les prix et les volumes de pétrole livré par Moscou à Minsk expirait le 31 décembre. Les présidents des deux pays, Alexandre Loukachenko et Vladimir Poutine, se sont rencontrés plusieurs fois fin 2019 pour arriver à un accord, sans succès. Les livraisons de pétrole russe sont pourtant cruciales pour le Bélarus. Minsk achète 24 millions de tonnes de brut à la Russie chaque année, six millions pour ses propres besoins et le reste étant raffiné et exporté, un apport financier majeur pour ce pays à l'économie exsangue.

>> A lire aussi - Vladimir Poutine est-il l'homme le plus riche du Monde ?

Le Bélarus est alimenté en pétrole russe par l'oléoduc Droujba ("Amitié" en russe), un des plus importants du monde, qui livre aussi plusieurs pays européens dont l'Allemagne et la Pologne.

>> A lire aussi - Vladimir Poutine vise un retour en force de la Russie en Afrique

Un porte-parole de Transneft, qui détient le monopole des oléoducs en Russie, a indiqué aux agences de presse russes que l'entreprise n'avait reçu aucune demande des raffineries bélarusses depuis le 1er janvier.

>> A lire aussi - La Russie déploie les Avangard, ses premiers missiles hypersoniques

"Dans le même temps, le transit du pétrole à travers le Bélarus continue à plein régime", a précisé ce porte-parole, Igor Démine.

>> En vidéo

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Belgique : des lingots d'or à la place des fèves dans des galettes
Apple : Tim Cook a gagné moins d'argent en 2019 qu'en 2018
Taux d’intérêt, croissance, Brexit… 2020, “l’année de tous les dangers pour le CAC40”
Les règles de calcul des APL qui s’appliquent dès janvier, coup de gueule contre les frais de transfert des produits d’épargne... Le flash éco du jour
À Noël, PicWicToys a déçu beaucoup de parents et d’enfants