La bourse ferme dans 3 h 5 min
  • CAC 40

    6 617,74
    -4,85 (-0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 162,63
    -7,24 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1786
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 759,50
    +2,80 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 279,46
    -742,20 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 202,71
    -30,58 (-2,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,16
    -0,45 (-0,62 %)
     
  • DAX

    15 588,24
    -63,51 (-0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 026,88
    -0,60 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3804
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Vivendi : très bons résultats au premier semestre 2021

·31 min de lecture
  • Chiffre d’affaires de 8,2 milliards d’euros, en hausse de 11,9 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020

  • Croissance de l’EBITA de 49,3 % à taux de change et périmètre constants. Progression de l’ensemble des activités :

    • Universal Music Group (UMG) : +38 %

    • Groupe Canal+ : +10 %

    • Havas Group : +92 %

    • Editis : +10 M€ contre -21 M€

  • Résultat net ajusté de 724 millions d’euros, en progression de 24,1 % par rapport au premier semestre 2020

  • Dette nette ramenée à 2,9 milliards d’euros au 30 juin 2021, contre 4,95 milliards d’euros au 31 décembre 2020. Le ratio d’endettement net sur capitaux propres diminue à 14,9 % au 30 juin 2021, contre 30,1 % au 31 décembre 2020, favorisé par la cession de 10 % du capital d’UMG intervenue en début d’année

  • Poursuite du projet de distribution de 60 % du capital d’UMG aux actionnaires de Vivendi et de cotation d’UMG à Euronext Amsterdam le 21 septembre 2021

PARIS, July 28, 2021--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News :

Vivendi (Paris:VIV) :

CHIFFRES CLÉS DU PREMIER
SEMESTRE 2021

(en millions d’euros)

Variation par
rapport au 1er semestre
2020

Variation à
change et
périmètre
constants1 par
rapport au 1er
semestre 2020

Chiffre d’affaires

8 221 M€

+ 8,5 %

+11,9 %

Résultat opérationnel ajusté (EBITA)2,3

1 066 M€

+ 45,0 %

+49,3 %

Résultat opérationnel (EBIT)3

973 M€

+ 47,3 %

Résultat net ajusté2

724 M€

+24,1 %

Dette nette

2 878 M€

4 953 M€
au 31-12-2020

Ce communiqué présente des résultats consolidés, non audités, établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de Vivendi du 26 juillet 2021, examinés par le Comité d’audit du 26 juillet 2021 et par le Conseil de surveillance présidé par Yannick Bolloré du 28 juillet 2021.

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires de Vivendi s’élève à 8 221 millions d’euros, contre 7 576 millions d’euros à la même période de 2020. Cette augmentation de 8,5 % résulte principalement des progressions d’Universal Music Group (UMG), de Groupe Canal+, d’Havas Group et d’Editis. Elle comprend également l’incidence de la consolidation de Prisma Media à compter du 1er juin 2021 à hauteur de 29 millions d’euros.

A taux de change et périmètre constants1, le chiffre d’affaires de Vivendi progresse de 11,9 % par rapport au premier semestre 2020, grâce principalement aux hausses d’UMG (+17,3 %), de Groupe Canal+ (+4,7 %) et d’Havas Group (+7,1 %) ainsi qu’au fort rebond d’Editis (+42,0 %) particulièrement affecté par la crise sanitaire au premier semestre 2020.

Au deuxième trimestre 2021, le chiffre d’affaires de Vivendi s’élève à 4 320 millions d’euros, en augmentation de 16,6 %, comparée à +0,8 % au premier trimestre 2021. Cette hausse résulte principalement des progressions d’UMG, de Groupe Canal+, d’Havas Group et d’Editis. Elle comprend également l’incidence de la consolidation de Prisma Media à compter du 1er juin 2021.

A taux de change et périmètre constants1, le chiffre d’affaires de Vivendi progresse de 18,9 % par rapport au deuxième trimestre 2020 (comparé à +5,0 % au premier trimestre 2021). Cette augmentation résulte principalement des hausses d’UMG (+25,5 %), de Groupe Canal+ (+9,8 %), d’Havas Group (+13,6 %) ainsi que du fort rebond d’Editis (+43,4 %).

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’élève à 1 066 millions d’euros, en augmentation de 45,0 % par rapport au premier semestre 2020. À taux de change et périmètre constants1, il progresse de 49,3 %, essentiellement grâce aux hausses d’UMG, de Groupe Canal+, d’Havas Group et d’Editis.

Le résultat opérationnel (EBIT) s’élève à 973 millions d’euros, en augmentation de 47,3 % par rapport au premier semestre 2020.

Les produits perçus des investissements financiers s’élèvent à 117 millions d’euros, contre 15 millions d’euros au premier semestre 2020. Au premier semestre 2021, ils comprennent principalement le dividende reçu de Mediaset (102 millions d’euros, soit 30 centimes d’euro par action).

Les autres charges et produits financiers sont une charge nette de 157 millions d’euros, contre un produit net de 417 millions d’euros au premier semestre 2020. Cette évolution reflète principalement la baisse de la valeur des participations dans Spotify et Tencent Music Entertainment, soit une charge de -170 millions d’euros au premier semestre 2021, contre un produit de réévaluation de +449 millions d’euros à la même période de 2020.

En outre, la cession en date du 29 janvier 2021 de 10 % supplémentaires du capital d’UMG au consortium mené par Tencent a été comptabilisée, conformément aux normes IFRS, comme une cession d’intérêts minoritaires et n’affecte donc pas le résultat consolidé du premier semestre 2021. En conséquence, en application de la norme IFRS 10, cette plus-value de cession de 10 % supplémentaires du capital d’UMG est enregistrée directement en augmentation des capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi pour un montant de 2 357 millions d’euros.

L'impôt dans le résultat net est une charge nette de 277 millions d’euros, contre une charge nette de 299 millions d’euros à la même période en 2020. Cette diminution reflète notamment la variation du passif d’impôt différé liée à la réévaluation des participations dans Spotify et Tencent Music Entertainment (produit d’impôt différé de 30 millions d’euros, contre charge d’impôt différé de 110 millions d’euros au premier semestre 2020), partiellement compensée par la hausse de 100 millions d’euros de l’impôt dans le résultat ajusté.

La part du résultat net revenant aux intérêts minoritaires s’élève à 109 millions d’euros, contre 84 millions au premier semestre 2020. Cette hausse reflète notamment les 10 % supplémentaires détenus par le consortium mené par Tencent dans le résultat net d’UMG depuis le 29 janvier 2021.

Le résultat net, part du groupe est un bénéfice de 488 millions d’euros (0,45 euro par action de base), contre 757 millions d’euros au premier semestre 2020 (0,66 euro par action de base), en diminution de 35,5 %. Cette baisse reflète principalement l’évolution défavorable des autres charges et produits financiers (-574 millions d’euros) liée essentiellement à la baisse de la valeur des participations dans Spotify et Tencent Music Entertainment, partiellement compensée par la progression du résultat opérationnel ajusté (+331 millions d’euros).

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 724 millions d’euros (0,67 euro par action de base), contre 583 millions d’euros sur le premier semestre 2020 (0,51 euro par action de base), en hausse de 24,1 %.

Au 30 juin 2021, l'endettement financier net de Vivendi est ramené à 2 878 millions d’euros, contre 4 953 millions d’euros au 31 décembre 2020. Le ratio d’endettement net sur capitaux propres (gearing) diminue à 14,9 % au 30 juin 2021, contre 30,1 % au 31 décembre 2020, favorisé par la cession de 10 % du capital d’UMG intervenu en début d’année.

Après le remboursement par UMG, le 7 juillet 2021, de sa dette nette de 2,0 milliards d’euros auprès de Vivendi et compte tenu de la cession escomptée de 10 % supplémentaires d’UMG, la position nette de trésorerie retraitée de Vivendi s’élèverait à plus de 2,4 milliards d’euros.

Après ces opérations, Vivendi disposera d’une marge de manœuvre financière de l’ordre de 10 milliards d’euros, composés de titres de participations liquides et de capacités de financement importantes.

Vivendi devrait utiliser sa trésorerie pour financer des acquisitions, effectuer des retours aux actionnaires notamment via des rachats d’actions, et réduire sa dette.

Projet de distribution de 60 % du capital d’UMG aux actionnaires de Vivendi

L’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires du 29 mars 2021 a voté favorablement la modification des statuts de Vivendi introduisant le principe d’une distribution en nature, qui va permettre le projet de distribution en nature de 60 % du capital d’UMG aux actionnaires de Vivendi. L’Assemblée générale mixte du 22 juin 2021 a plébiscité ce projet de distribution avec un taux record de 99,9 %, démontrant le soutien total des actionnaires à l’égard de la stratégie qui leur était proposée et des schémas retenus par le Directoire pour la réalisation de cette opération.

Pour rappel, le consortium mené par Tencent détient 20 % du capital d’UMG. Vivendi en conservera 10 %.

Par ailleurs, le Groupe a accepté la demande de Pershing Square Tontine Holdings Ltd. (PSTH) que des fonds d’investissement, dans lesquels M. William Ackman détient des intérêts économiques importants ou exerce la direction, se substituent pour l’acquisition de 10 % du capital d’UMG annoncée le 20 juin 2021. La quotité du capital d’UMG, qui sera finalement acquise par ces fonds, sera comprise entre 5 % et 10 %. Si cette quotité s’avérait inférieure à 10 %, Vivendi a toujours l’intention de céder la différence à d’autres investisseurs avant la distribution de 60 % du capital d’UMG aux actionnaires de Vivendi. La cotation et le détachement de la distribution sont prévus le 21 septembre prochain.

Concernant le projet de cotation des actions UMG sur le marché réglementé d'Euronext Amsterdam, UMG BV organisera un Capital Market Day par visioconférence le 25 août 2021.

Prisma Media

Le 31 mai 2021, Vivendi a finalisé l’acquisition de 100 % de Prisma Media (le Groupe avait signé une promesse d’achat à Gruner+Jahr/ Bertelsmann le 23 décembre 2020). L’opération s’inscrit dans la stratégie de développement dans les médias du Groupe, qui prend pied dans une industrie fortement complémentaire à ses activités existantes.

Prisma Media est le numéro un de la presse magazine en France, en papier et en digital, comptant une vingtaine de marques de référence et 1 200 salariés.

Jugements du Tribunal de commerce de Paris favorables à Vivendi

Le 7 juillet 2021, le Tribunal de Commerce de Paris a rendu plusieurs jugements favorables à Vivendi. Il a débouté plusieurs investisseurs institutionnels, exclus d’une class action américaine, de l’intégralité de leurs demandes de réparation financière au titre de la communication financière prétendument inexacte de l’ancienne Direction de Vivendi entre 2000 et 2002. Ces décisions sont cohérentes avec celles déjà rendues en France sur cette question et sur des faits remontant à une vingtaine d’années.

Accord Vivendi, Fininvest et Mediaset

Le 22 juillet 2021, l'accord global entre Vivendi, Fininvest et Mediaset a été finalisé. Cet accord a été conclu pour mettre fin à leurs litiges. Les trois groupes renoncent mutuellement à toutes les poursuites et plaintes en cours.

En particulier, Fininvest a acquis 5,0 % du capital de Mediaset détenu directement par Vivendi, au prix de 2,70 euros par action (tenant compte de la date de détachement et du paiement du dividende, qui ont eu lieu respectivement le 19 juillet et le 21 juillet 2021).

Il est rappelé que, dans le cadre de leurs accords, Vivendi s'est engagé à céder progressivement sur le marché la totalité de la participation de 19,19 % dans Mediaset détenue par Simon Fiduciaria sur une période de cinq ans. Fininvest aura le droit d'acheter les actions non vendues par Vivendi à chaque période de 12 mois, au prix annuel établi.

Retour aux actionnaires

Le 23 juin 2021, le dividende par action de 0,60 euro versé au titre de 2020 a été détaché (mis en paiement à compter du 25 juin 2021), ce qui correspond à un montant total distribué de 653 millions d’euros. Par ailleurs, au premier trimestre 2021, les rachats d’actions ont totalisé 189 millions d’euros.

Le 18 juin 2021, le Directoire a décidé d’annuler 37,8 millions d’actions auto-détenues (3,18 % du capital social). Le 26 juillet 2021, il a également décidé d’annuler 40,9 millions d’actions (3,56 % du capital social), soit un total de 78,7 millions d’actions.

Vivendi détient à ce jour directement 20,7 millions de ses propres actions, soit 1,87 % de son capital social.

Commentaires financiers sur les activités de Vivendi

Universal Music Group

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires d’Universal Music Group (UMG) s’élève à 3 831 millions d’euros, en hausse de 17,3 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020 (+10,7 % en données réelles).

Le chiffre d’affaires de la musique enregistrée progresse de 20,0 % à taux de change et périmètre constants. Alors que le premier trimestre de 2020 avait bénéficié de l’encaissement d’une redevance à la suite d’une réclamation, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre de 2020 avait été impacté par les premières mesures de confinement liés à la pandémie de Covid-19, notamment dans les ventes physiques et le streaming financé par la publicité. Par ailleurs, le deuxième trimestre de 2021 a bénéficié d’une régularisation de paiement d’un fournisseur de services numériques.

Les revenus liés aux abonnements et au streaming augmentent de 24,7 %, et les ventes physiques progressent de 40,1 % par rapport au premier semestre 2020.

Parmi les meilleures ventes de musique enregistrée du premier semestre 2021, figurent une version « Best Of » de BTS, les nouveaux albums de Justin Bieber et Olivia Rodrigo, ainsi que la poursuite des ventes de The Weeknd, Pop Smoke et Ariana Grande.

Aux Etats-Unis, UMG compte huit albums dans le Top 10 des meilleures ventes du premier semestre 2021 selon les données MRC, dont les cinq premiers. Au Royaume-Uni, UMG compte sept artistes dans le Top 10 des ventes du premier semestre 2021, avec Taylor Swift classée numéro un. Au premier semestre 2021, UMG est classé numéro 1 sur Spotify pendant 20 des 26 semaines de la période, avec driver’s license et Good 4 U d’Olivia Rodrigo, et Peaches de Justin Bieber.

Le chiffre d’affaires de l’édition musicale augmente de 3,9 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020, porté par la croissance des revenus liés aux abonnements et au streaming. Le second trimestre de 2020 a bénéficié de l’encaissement d’une redevance suite à une réclamation, distinct de celui mentionné dans la musique enregistrée.

Le chiffre d’affaires du merchandising et des autres activités progresse de 22,2 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020, grâce à la hausse de l’activité des points de ventes et de la distribution directe au consommateur, malgré la poursuite des impacts liés à la pandémie de Covid-19 sur l’activité de concerts.

UMG continue de nouer des partenariats innovants avec des plateformes numériques, afin d’accroître les opportunités de monétisation des artistes, particulièrement cette année dans les réseaux sociaux et le fitness. Au cours du premier semestre 2021, UMG a conclu un certain nombre de nouveaux contrats avec les réseaux sociaux, notamment TikTok, Triller et Snap Inc. Il a également annoncé un accord pour être le premier partenaire musical de Liteboxer, une entreprise de fitness de boxe à la maison. Ces accords se sont récemment multipliés dans le fitness et le bien-être, avec notamment Calm et Equinox+.

Au premier semestre 2021, l’EBITA d’UMG s’élève à 753 millions d’euros, en hausse de 37,7 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020 (+32,8 % en données réelles), tandis que la marge d’EBITA s’améliore à 19,7 %, contre 16,4 % au premier semestre 2020, grâce à la croissance des revenus et à la maîtrise des coûts.

L’EBITDA d’UMG s’élève à 822 millions d’euros, en progression de 31,8 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020, ce qui correspond à une marge sur EBITDA de 21,5 %.

Le 28 juillet 2021, les actionnaires d'UMG BV ont décidé de la distribution d'un acompte sur dividende de 0,2 euro par action. La date ex-dividende sera le 25 octobre 2021, la date d'enregistrement le 26 octobre 2021 et la date de paiement le 28 octobre 2021.

Les états financiers consolidés d’UMG au premier semestre 2021 sont publiés sur les sites internet respectifs de Vivendi et d’UMG (https://www.vivendi.com/actionnaires-investisseurs/operations-financieres/).

Groupe Canal+

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires de Groupe Canal+ s’élève à 2 782 millions d’euros, en croissance de 4,7 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020. Le portefeuille global d'abonnés (individuels et collectifs) atteint 22,1 millions, dont 8,9 millions en France métropolitaine, contre 20,4 millions au premier semestre 2020.

Le chiffre d’affaires de la télévision en France métropolitaine augmente de 1,7 % à taux de change et périmètre constants.

Le chiffre d’affaires de la télévision à l’international progresse de 4,4 % à taux de change et périmètre constants, grâce à la hausse importante du parc d’abonnés (+1,4 million en un an).

Le chiffre d’affaires de Studiocanal croit très fortement de 44,8 % (+41,2 % à taux de change et périmètre constants), porté par les très bonnes performances du catalogue et des séries TV.

La profitabilité de Groupe Canal+ croit par rapport au premier semestre 2020. Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) après charges de restructuration s’élève à 330 millions d’euros, contre 300 millions d’euros à la même période en 2020 (+10,0 % à taux de change et périmètre constants).

Au cours de ce premier semestre 2021, Groupe Canal+ a poursuivi ses projets de développement et d’internationalisation, et a renforcé son offre de contenus.

Il a lancé ses activités en Ethiopie, un pays de près de 115 millions d’habitants. Pour cette opération, neuf chaînes premium Canal+ en amharique, la langue locale, ont été créées.

Les offres de Canal+ en France se sont enrichies avec l’arrivée de Starzplay, le service de vidéo à la demande par abonnement de Starz. Cette intégration constitue une nouvelle illustration de la capacité de Groupe Canal+ à agréger les meilleurs contenus et applications du marché.

Par ailleurs, Groupe Canal+ a gagné le dernier appel d’offres de la Ligue Nationale de Rugby pour les droits de diffusion du TOP 14 en France jusqu'à la saison 2026-2027 incluse. Ces droits de diffusion portent sur l'intégralité des matchs de TOP 14 en exclusivité, en direct et quasi-direct, ainsi que sur les émissions qui y sont consacrées, pour tous les supports.

Groupe Canal+ a remporté les droits de diffusion en France de la Premier League anglaise pour trois saisons supplémentaires, en exclusivité, à compter de la saison 2022-2023 et jusqu’à 2024-2025. Il a aussi acquis pour la première fois les droits de diffusion exclusifs de cette compétition, à compter de la saison 2022-2023, en République tchèque et en Slovaquie.

A partir de la rentrée 2021, Groupe Canal+ proposera pour la première fois à ses abonnés en France les deux plus belles affiches de chaque journée de la Ligue des Champions. La plus prestigieuse compétition européenne complétera son offre sport déjà exceptionnelle comprenant la Premier League, le TOP 14, les compétitions les plus prestigieuses de Golf, la Formule 1 et le MotoGP, diffusés en intégralité.

Havas Group

Au cours du deuxième trimestre 2021, Havas Group enregistre un fort rebond de ses activités par rapport à la même période de 2020 et continue sa progression de trimestre en trimestre.

Havas Group affiche ainsi une croissance organique de son revenu net4 de +15,8 % (base de comparaison très favorable par rapport au deuxième trimestre 2020, fortement impacté par la crise sanitaire), après une baisse de 7,5 % au quatrième trimestre 2020 et de 0,8 % au premier trimestre 2021.

Toutes les zones géographiques sont en nette progression sur ce deuxième trimestre 2021. L’Europe et l’Amérique du Nord sont les contributeurs les plus importants avec une croissance organique très élevée à deux chiffres (respectivement de +19,6 % et +10,2 %), soutenue par toutes les divisions : création, média et communication santé. L’Asie Pacifique retrouve une bonne dynamique (+21,1 %) et l’Amérique Latine confirme sa progression en affichant une performance très satisfaisante (+19,4 %).

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2021 d’Havas Group s’établit à 1 048 millions d’euros, en croissance de 7,1 % à taux de change et périmètre constants par rapport à la même période de 2020. Le revenu net s’élève à 1 007 millions d’euros, en hausse de +7,3 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020. Les effets de change sont de -5.4 % (contre +0,9 % à fin juin 2020) et la contribution des acquisitions est de +1,2 %. La croissance brute du revenu net s’établit donc à +3,1 % (contre -7,9 % à fin juin 2020).

A fin juin 2021, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) atteint 87 millions d’euros, en hausse de 88,6 % par rapport à la même période de 2020. Cette amélioration est le fruit du plan d’ajustement des coûts mis en place dès le début de la crise et du retour d’une forte dynamique commerciale.

Havas Group aborde la deuxième partie de l’année 2021 avec confiance grâce à une activité toujours soutenue. De nombreux nouveaux budgets clients ont été gagnés tels que Volkswagen (CX), Cox Communications (Création), et De Beers (Media). Par ailleurs, deux clients importants, Sanofi et Novartis (Communication Santé), ont renouvelé leurs engagements, et ce pour plusieurs années.

L’industrie de la communication dans son ensemble bénéficie d’un très bon momentum.

Editis

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires d’Editis s’établit à 372 millions d’euros, en progression de 42,0 % à taux de change et périmètre constants par rapport à la même période de 2020. Cette belle performance s’inscrit dans un contexte de marché porteur depuis janvier 2021 et n’est pas uniquement liée à un effet de comparaison favorable avec le premier semestre 2020 et le premier confinement en France, puisque le chiffre d’affaires d’Editis progresse de 20,5 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2019 retraité5.

Editis est très bien représenté dans le Top 20 GfK des ventes, avec 8 titres présents contre 5 en 2019. Parmi ces derniers, se distinguent notamment le récit de Camille Kouchner, La familia grande, publié au Seuil (en 2e position du Top), Rien ne t'efface, le nouveau roman de Michel Bussi aux Presses de la Cité (qui enregistre des ventes exceptionnelles avec 20 % de croissance par rapport au titre précédent à semaines de vente équivalentes), 1991, le palpitant nouveau polar de Franck Thilliez paru chez Fleuve Editions, ou encore l’édition française du phénomène mondial Burn after writing de Sharon Jones chez Trédaniel.

Ce semestre, Editis a été doublement distingué par le Grand prix des lectrices ELLE. Apeirogon de Colum Mc Cann (Belfond) a reçu le prix en catégorie Roman ; l’Accident de chasse de David L. Carlson et Landis Blair (Sonatine), qui a par ailleurs été récompensé par le Fauve d’Or, le prix du meilleur album du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, est lauréat dans la catégorie Document.

Au premier semestre 2021, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) d’Editis s’établit à +10 millions d’euros, contre -21 millions d’euros pour la même période de 2020.

Autres activités

Vivendi consolide Prisma Media par intégration globale depuis le 1er juin 2021.

Au mois de juin 2021, sa contribution au chiffre d’affaires de Vivendi s’élève à 29 millions d’euros, en hausse de 31,8 % par rapport au mois de juin 2020. Le chiffre d’affaires diffusion progresse de 18,2 % par rapport à juin 2020. La distribution et la production des magazines en juin 2020 avaient été fortement impactées par la crise sanitaire et la faillite du distributeur unique Presstalis. Le chiffre d’affaires publicité augmente de 59,1 % par rapport à juin 2020 grâce aux croissances du papier (+40 %) et du digital (+74 %). Certaines marques affichent des croissances très significatives : Voici +71 %, Capital +108 %, Gala +46 %, Téléloisirs +20 % et Femme Actuelle +23 %.

Au mois de juin 2021, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’élève à 4 millions d'euros, en augmentation de 2 millions d’euros par rapport à juin 2020. Cette progression s’explique principalement par la hausse de 4 millions d’euros de la performance opérationnelle et par la hausse des charges de restructuration pour 1 million d’euros.

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires de Prisma Media s’élève à 144 millions d’euros, en hausse de 22,9 % par rapport à la même période de 2020, et le résultat opérationnel ajusté (EBITA) à 13 millions d'euros.

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2021 de Gameloft s’établit à 120 millions d’euros, en baisse de 8,1 % par rapport au premier semestre 2020. Le mix produit s'est néanmoins sensiblement amélioré grâce notamment au succès des derniers lancements de jeux. La marge brute s’est ainsi stabilisée au premier semestre 2021 à 83 millions d’euros.

Disney Magic Kingdoms, March of Empires, Asphalt 9: Legends, Dragon Mania Legends et Asphalt 8: Airborne, enregistrent les meilleures ventes du premier semestre 2021, représentant 51 % du chiffre d’affaires total de Gameloft.

Le travail de transformation de sa structure de coûts et de son offre produits a permis à Gameloft d’atteindre un EBITDA positif de 4 millions d’euros, en amélioration de 12 millions d’euros par rapport au premier semestre 2020. Au premier semestre 2021, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’établit à -3 millions d’euros, en amélioration de 11 millions d’euros par rapport au premier semestre 2020.

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires de Vivendi Village s’établit à 24 millions d’euros, contre 26 millions d’euros au premier semestre 2020.

Les activités de billetterie de Vivendi Village bénéficient d’une très forte progression aux Etats-Unis au second trimestre 2021 et d’une reprise significative à la suite de l’annonce de la levée des mesures de restrictions sanitaires en Grande-Bretagne et en France, respectivement en mai et juin. Au total, 8,2 millions de billets ont été vendus par See Tickets au premier semestre 2021 (+ 48 % par rapport à la même période de 2020).

L’Olympia a pu accueillir 12 concerts en juin et se retrouve proche de son rythme de croisière avec une centaine de spectacles programmés au 4ème trimestre 2021.

Vivendi Village a, par ailleurs, poursuivi sa politique de stricte maîtrise des coûts, réduisant ses pertes opérationnelles de manière importante.

Nouvelles Initiatives regroupe les activités de Dailymotion et Group Vivendi Africa.

Au premier semestre 2021, le chiffre d’affaires de Nouvelles Initiatives s’établit à 38 millions d’euros, en hausse de 33,8 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2020.

Au premier semestre 2021, la forte progression de l'audience des contenus premium de Dailymotion a continué (+21 % par rapport au premier semestre 2020) pour dépasser, à partir de mai 2021, les 80 % d’audience totale. Cette croissance a été favorisée par plusieurs partenariats existants, ainsi que par la signature de nouveaux partenariats, dont Mymovies.it en Italie, Webedia en Espagne et China Times en Asie.

Dailymotion a confirmé sa position de leader absolu du marché français pour sa technologie Player, 85 % des éditeurs utilisant sa technologie. Dailymotion a été confortée comme première plateforme vidéo française, selon la nouvelle mesure Internet Vidéo de Médiamétrie, créée en octobre 2020.

GVA est un opérateur FTTH (Fiber To The Home ou fibre optique jusqu’au domicile) implanté en Afrique Sub-saharienne depuis 4 ans et déjà présent dans six pays du Continent. Spécialisé dans la fourniture d’accès internet Très Haut Débit, GVA couvre un marché de plus de 700 000 foyers et d’entreprises.

Deux nouvelles opérations ont été lancées au premier semestre 2021 à Brazzaville (République du Congo) et à Ouagadougou (Burkina Faso).

Au second semestre 2021, GVA va poursuivre sa forte croissance, soutenue par une demande toujours plus importante du Très Haut Débit à domicile en Afrique.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier et états financiers condensés non audités clos au 30 juin 2021 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.com).

A propos de Vivendi

Depuis 2014, Vivendi construit un leader mondial dans les médias, les contenus et la communication. Le Groupe détient des actifs de premier plan et fortement complémentaires dans la musique (Universal Music Group), la télévision et le cinéma (Groupe Canal+), la communication (Havas Group), l’édition (Editis), la presse magazine (Prisma Media), les jeux vidéo (Gameloft), le spectacle vivant et la billetterie (Vivendi Village). Le Groupe possède également une plateforme digitale mondiale de distribution de contenus (Dailymotion). Les différentes entités de Vivendi travaillent pleinement ensemble, évoluant au sein d’un groupe industriel intégré créant ainsi davantage de valeur. Engagé en matière environnemental, Vivendi a pour objectif d’atteindre la neutralité carbone dès 2025. Par ailleurs, il contribue à construire des sociétés plus ouvertes, inclusives et responsables en soutenant une création plurielle et inventive, en favorisant un accès plus large à la culture, à l’éducation et à ses métiers, et en renforçant la sensibilisation aux enjeux et opportunités du XXIe siècle. www.vivendi.com

Avertissements importants

Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Vivendi, y compris en termes d’impact de certaines opérations (notamment le projet de distribution de 60 % du capital d’Universal Music Group et de sa cotation) ainsi que de paiement de dividendes, de distribution et de rachats d’actions. Même si Vivendi estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, notamment les risques liés à l'obtention de l'accord d'autorités de la concurrence et d’autres autorités réglementaires ainsi que toutes les autres autorisations qui pourraient être requises dans le cadre de certaines opérations et les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en langue anglaise sur notre site (www.vivendi.com). Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org) ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Vivendi ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d’une information nouvelle, d’un évènement futur ou de tout autre raison.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme d’American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout programme d’ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n’a aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline toute responsabilité concernant un tel programme.

Bien que les impacts de la pandémie de la Covid-19 soient plus sensibles pour certains pays ou métiers que pour d’autres, sur le premier semestre 2021, Vivendi a su faire preuve de résilience et s'adapter pour continuer de servir au mieux et divertir ses clients, tout en réduisant ses coûts pour préserver ses marges. Les activités ont montré une bonne résistance, en particulier celles de la musique et de la télévision payante. En revanche, comme anticipé, les effets de la crise sanitaire ont pesé sur certaines activités telles que Havas Group et Vivendi Village (en particulier les spectacles vivants).

Vivendi analyse en permanence les conséquences actuelles et potentielles de la crise. Il est difficile à ce jour de déterminer comment elle impactera ses résultats sur l’exercice 2021. Les métiers liés au spectacle vivant risquent d’être plus impactés que les autres. Le Groupe reste néanmoins confiant quant à la capacité de résilience de ses principaux métiers. Il continue de mettre tout en œuvre pour assurer la continuité de ses activités, ainsi que pour servir et divertir au mieux ses clients et ses publics, tout en respectant les consignes des autorités de chaque pays où il est implanté.

Une revue de la valeur des actifs à durée de vie indéfinie a été effectuée, notamment des écarts d’acquisition. Au regard de la performance enregistrée au premier semestre par les métiers, Vivendi n'a pas identifié d’éléments indiquant une baisse de la valeur recouvrable par rapport au 31 décembre 2020.

Au cours du premier semestre 2021, l'endettement financier net de Vivendi s’est amélioré de 2 075 millions d’euros, passant de 4 953 millions d’euros au 31 décembre 2020 à 2 878 millions d’euros au 30 juin 2021. Vivendi dispose par ailleurs de capacités de financement importantes. Au 30 juin 2021, les lignes de crédit confirmées du groupe Vivendi étaient disponibles à hauteur de 2,7 milliards d’euros.

Au 30 juin 2021, la durée moyenne « économique » de la dette financière du groupe, calculée en considérant que les lignes de crédit à moyen terme disponibles dans le groupe peuvent être utilisées pour rembourser les emprunts les plus courts existant dans le groupe, est de 4,5 années (contre 4,8 années au 31 décembre 2020).

CONFERENCE ANALYSTES & INVESTISSEURS

Intervenants :
Arnaud de Puyfontaine
Président du Directoire
Hervé Philippe
Membre du Directoire et Directeur Financier

Date : 28 juillet 2021
Présentation à 18h15 heure de Paris – 17h15 heure de Londres – 12h15 heure de New York
Les journalistes peuvent seulement écouter la conférence.
La conférence se tient en anglais.

Internet : La conférence pourra être suivie sur Internet : www.vivendi.com (audiocast)

Numéros d’appel pour la conférence téléphonique :

- France : +33 (0) 1 7037 7166

- UK-Wide : +44 (0) 33 0551 0200

- USA : +1 212 999 6659

- Code d’accès : Vivendi

Sur notre site www.vivendi.com seront disponibles un service de web cast audio et les « slides » de la présentation.

ANNEXE I

VIVENDI

COMPTE DE RÉSULTAT CONDENSÉ
(IFRS, non audité)

Semestres clos le 30 juin

% de variation

2021

2020

CHIFFRE D'AFFAIRES

8 221

7 576

+ 8,5%

Coût des ventes

(4 421)

(4 101)

Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises

(2 693)

(2 644)

Charges de restructuration

(37)

(53)

Autres charges et produits opérationnels

(4)

(43)

Résultat opérationnel ajusté (EBITA)*

1 066

735

+ 45,0%

Amortissements et dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises

(93)

(75)

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL (EBIT)

973

660

+ 47,3%

Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence non opérationnelles

(38)

64

Coût du financement

(21)

(16)

Produits perçus des investissements financiers

117

15

Autres charges et produits financiers

(157)

417

(61)

416

Résultat des activités avant impôt

874

1 140

- 23,3%

Impôt sur les résultats

(277)

(299)

Résultat net des activités poursuivies

597

841

- 29,0%

Résultat net des activités cédées ou en cours de cession

-

-

Résultat net

597

841

- 29,0%

Intérêts minoritaires

(109)

(84)

RÉSULTAT NET, PART DU GROUPE

488

757

- 35,5%

Résultat net, part du groupe par action (en euros)

0,45

0,66

Résultat net, part du groupe dilué par action (en euros)

0,45

0,65

Résultat net ajusté*

724

583

+ 24,1%

Résultat net ajusté par action (en euros)*

0,67

0,51

Résultat net ajusté dilué par action (en euros)*

0,66

0,50

Données en millions d’euros, sauf données par action.

*Mesures à caractère non strictement comptable.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA - adjusted earnings before interest and income taxes) et le résultat net ajusté, mesures à caractère non strictement comptable, doivent être considérés comme des informations complémentaires, qui ne peuvent se substituer à toute mesure des performances opérationnelles et financières du groupe à caractère strictement comptable et Vivendi considère qu’ils sont des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du groupe. La Direction de Vivendi utilise le résultat opérationnel ajusté (EBITA) et le résultat net ajusté dans un but informatif, de gestion et de planification car ils permettent d’exclure la plupart des éléments non opérationnels et non récurrents de la mesure de la performance des métiers.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier semestriel 2021 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.com).

ANNEXE I (suite)

VIVENDI

COMPTE DE RÉSULTAT CONDENSÉ
(IFRS, non audité)

Réconciliation du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté

Semestres clos le 30 juin

(en millions d'euros)

2021

2020

Résultat net, part du groupe (a)

488

757

Ajustements

Amortissements et dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises

93

75

Amortissement des actifs incorporels liés aux sociétés mises en équivalence

30

30

Autres charges et produits financiers

157

(417)

Impôt sur les ajustements

(16)

106

Intérêts minoritaires sur les ajustements

(28)

32

Résultat net ajusté

724

583

  1. Tels que présentés au compte de résultat condensé.

Compte de résultat ajusté

Semestres clos le 30 juin

% de variation

(en millions d'euros)

2021

2020

Chiffre d'affaires

8 221

7 576

+ 8,5%

Résultat opérationnel ajusté (EBITA)

1 066

735

+ 45,0%

Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence non opérationnelles

(8)

94

Coût du financement

(21)

(16)

Produits perçus des investissements financiers

117

15

Résultat des activités avant impôt ajusté

1 154

828

+ 39,4%

Impôt sur les résultats

(293)

(193)

Résultat net ajusté avant intérêts minoritaires

861

635

Intérêts minoritaires

(137)

(52)

Résultat net ajusté

724

583

+ 24,1%

ANNEXE II

VIVENDI

CHIFFRE D’AFFAIRES ET RÉSULTAT OPÉRATIONNEL AJUSTÉ PAR MÉTIER
(IFRS, non audité)

Semestres clos le 30 juin

(en millions d'euros)

2021

2020

% de
variation

% de
variation à
taux de
change
constants

% de
variation à
taux de
change et
périmètre
constants (a)

Chiffre d'affaires

Universal Music Group

3 831

3 459

+10,7%

+17,3%

+17,3%

Groupe Canal+

2 782

2 674

+4,1%

+4,9%

+4,7%

Havas Group

1 048

1 019

+2,9%

+8,2%

+7,1%

Editis

372

262

+42,0%

+42,0%

+42,0%

Prisma Media

29

na

na

na

na

Gameloft

120

130

-8,1%

-6,4%

-9,9%

Vivendi Village

24

26

-5,8%

-5,4%

-5,4%

Nouvelles Initiatives

38

28

+33,8%

+33,8%

+33,8%

Eliminations des opérations intersegment

(23)

(22)

Total Vivendi

8 221

7 576

+8,5%

+12,5%

+11,9%

Dont Vivendi hors Universal Music Group (b)

4 394

4 121

+6,6%

+8,6%

+7,5%

Résultat opérationnel ajusté (EBITA)

Universal Music Group

753

567

+32,8%

+37,7%

+37,7%

Groupe Canal+

330

300

+10,0%

+10,2%

+10,0%

Havas Group

87

46

+88,6%

+103,0%

+92,3%

Editis

10

(21)

na

na

na

Prisma Media

4

na

na

na

na

Gameloft

(3)

(14)

Vivendi Village

(17)

(27)

Nouvelles Initiatives

(32)

(42)

Corporate

(66)

(74)

Total Vivendi

1 066

735

+45,0%

+50,3%

+49,3%

Dont Vivendi hors Universal Music Group (b)

313

168

+86,3%

+92,6%

+87,2%

  1. Le périmètre constant permet notamment de retraiter les impacts de l’acquisition de Prisma Media le 31 mai 2021.

  2. Le 13 février 2021, Vivendi a annoncé étudier le projet de distribution de 60 % du capital d’Universal Music Group et sa cotation.

ANNEXE II (suite)

VIVENDI

CHIFFRE D’AFFAIRES TRIMESTRIEL PAR MÉTIER
(IFRS, non audité)

2021

(en millions d'euros)

1er trimestre clos le

31 mars

2e trimestre clos le

30 juin

Chiffre d'affaires

Universal Music Group

1 809

2 022

Groupe Canal+

1 357

1 425

Havas Group

502

546

Editis

163

209

Prisma Media (a)

-

29

Gameloft

55

65

Vivendi Village

8

16

Nouvelles Initiatives

17

21

Eliminations des opérations intersegment

(10)

(13)

Total Vivendi

3 901

4 320

2020

(en millions d'euros)

1er trimestre clos le

31 mars

2e trimestre clos le

30 juin

3e trimestre clos le

30 septembre

4e trimestre clos le

31 décembre

Chiffre d'affaires

Universal Music Group

1 769

1 690

1 855

2 118

Groupe Canal+

1 372

1 302

1 380

1 444

Havas Group

524

495

484

634

Editis

116

146

232

231

Gameloft

61

69

63

60

Vivendi Village

23

3

8

6

Nouvelles Initiatives

15

13

16

21

Eliminations des opérations intersegment

(10)

(12)

(16)

(22)

Total Vivendi

3 870

3 706

4 022

4 492

  1. Vivendi consolide Prisma Media par intégration globale depuis le 1er juin 2021.

ANNEXE III

VIVENDI

BILAN CONDENSÉ
(IFRS, non audité)

(en millions d'euros)

30 juin 2021

(non audité)

31 décembre 2020

ACTIF

Ecarts d'acquisition

14 508

14 183

Actifs de contenus non courants

3 912

3 902

Autres immobilisations incorporelles

875

848

Immobilisations corporelles

1 135

1 125

Droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

1 037

1 068

Participations mises en équivalence

3 384

3 542

Actifs financiers non courants

4 468

4 285

Impôts différés

673

736

Actifs non courants

29 992

29 689

Stocks

388

366

Impôts courants

80

128

Actifs de contenus courants

1 155

1 346

Créances d'exploitation et autres

5 692

5 482

Actifs financiers courants

236

135

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 590

976

Actifs courants

9 141

8 433

TOTAL ACTIF

39 133

38 122

CAPITAUX PROPRES ET PASSIF

Capital

6 320

6 523

Primes d'émission

1 670

2 368

Actions d'autocontrôle

(1 503)

(2 441)

Réserves et autres

11 682

9 309

Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SE

18 169

15 759

Intérêts minoritaires

1 174

672

Capitaux propres

19 343

16 431

Provisions non courantes

1 122

1 060

Emprunts et autres passifs financiers à long terme

3 504

4 171

Impôts différés

1 128

1 166

Dettes locatives à long terme

1 056

1 070

Autres passifs non courants

787

916

Passifs non courants

7 597

8 383

Provisions courantes

617

670

Emprunts et autres passifs financiers à court terme

1 328

2 230

Dettes d'exploitation et autres

9 904

10 095

Dettes locatives à court terme

203

221

Impôts courants

141

92

Passifs courants

12 193

13 308

Total passif

19 790

21 692

TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIF

39 133

38 122

1 Le périmètre constant permet notamment de retraiter l’impact de l’acquisition de Prisma Media le 31 mai 2021.
2 Mesures à caractère non strictement comptable.
3 Pour la réconciliation de l’EBIT à l’EBITA voir l’annexe I.
4 Le revenu net correspond au chiffre d’affaires d’Havas Group après déduction des coûts refacturables aux clients.
5 Editis est consolidé depuis le 1er février 2019. Au premier semestre 2019, le chiffre d’affaires retraité s’établissait à 308 millions d’euros.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210728005844/fr/

Contacts

Médias
Paris
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73

Relations Investisseurs
Paris
Xavier Le Roy
+33 (0)1 71 71 18 77
Nathalie Pellet
+33 (0) 1 71 71 11 24
Delphine Maillet
+33 (0)1 71 71 17 20

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles