La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 937,36
    +288,21 (+0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Vivendi s'engage dans la dernière ligne droite de l'IPO de sa pépite UMG

·1 min de lecture

Dans cette optique, le groupe de Vincent Bolloré a publié ce matin le prospectus de l'IPO d'UMG, qui a été approuvé par l'autorité néerlandaise des marchés financiers. On y apprend que le prix technique de référence des actions sera fixé le 20 septembre, à la veille du début de leur négociation sur le marché d'Amsterdam, et que la valorisation d'UMG le premier jour devrait avoisiner les 33 milliards d'euros.

Le géant des médias précise aussi dans le document s'attendre à une croissance des revenus d'UMG de plus de 10% sur l'exercice 2021, quand celle de l'EBITDA devrait dépasser les 20%. Vivendi prévoit toujours de distribuer 60% du capital de la maison de disque à ses actionnaires. Cela signifie qu'une partie non négligeable du capital restera entre les mains du groupe Bolloré, actionnaire principal de Vivendi avec 28,9% des parts. Le milliardaire français détiendra ainsi 18% d'UMG, pour une valeur estimée à 5,9 milliards d'euros.

Les spéculations vont bon train concernant l'utilisation que fera Vincent Bolloré de tout cet argent. Des rumeurs font état d'un vif intérêt pour la radio Europe 1, détenue par son concurrent Arnaud Lagardère. Et la multiplication des gestes de rapprochement entre CNews, appartenant au groupe Canal+, lui-même filiale de Vivendi, avec Europe 1 n'ont fait qu'attisé ces rumeurs ces derniers temps. En effet, des chroniqueurs de la station radio ont été nommés au sein de la chaîne d'info en continu afin de remplacer Eric Zemmour. Et il existerait même un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Albert II de Monaco devient le premier chef d'Etat à voler sur un avion électrique
Monoprix contraint de retirer des bouteilles de smoothies de ses rayons
Le vaccin Covid 19 de Valneva intéresse encore l’UE, selon la France
Le chef Christophe Leroy condamné à 2 ans de prison avec sursis pour travail dissimulé
Nintendo contre Sony : la lente (et difficile) conception de la PlayStation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles