Marchés français ouverture 6 h 8 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 619,47
    +261,65 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,2165
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    48 280,23
    -361,41 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 543,75
    +107,97 (+7,52 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Vivendi et Mediaset enterrent la hache de guerre

·1 min de lecture

La hache de guerre semble être enterrée entre Vivendi et Mediaset ont annoncé les deux groupes lundi 3 mai. Cet accord met fin à leurs différends, où ils renoncent à "tout litige et à toutes plaintes entre eux", détaille un communiqué de presse conjoint avec également la holding de la famille Berlusconi, Fininvest. Le groupe de Silvio Berlusconi et celui de Vincent Bolloré s'opposaient depuis une alliance ratée en 2016. Les deux groupes s'étaient alors alliés pour lancer une plateforme de contenus susceptible de concurrencer l'américain Netflix, via l'achat par le groupe français de 100% du bouquet de chaînes de télévision payantes Mediaset Premium.

Mais Vivendi avait très vite dénoncé cet accord, estimant avoir été trompé sur la véritable valeur de Mediaset Premium. Il s'était lancé dans la foulée dans un raid éclair pour acquérir 28,8% de Mediaset, jugé "hostile" par la famille Berlusconi. Mediaset et son principal actionnaire Fininvest avaient alors assigné Vivendi en justice en juin 2017, réclamant 3 milliards d'euros de dommages et intérêts.

>> A lire aussi - Vivendi dopé par Universal Music Group (UMG) et Editis, Canal+ stable

Depuis, les justices italienne et européenne tentaient de trancher le litige, Vivendi ayant empoché notamment une victoire en septembre 2020 devant la justice européenne, mais ayant été condamné en avril par un tribunal de Milan à payer 1,7 million d'euros de dommages et intérêts à Mediaset. Selon le compromis annoncé lundi soir, Vivendi, deuxième (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lagardère contraint par ses créanciers de réduire son dividende
Avions de combat : vers un rapprochement entre projets européens ?
"Cette crise est un accélérateur de transformation pour Pernod Ricard"
Vacances d'été : la SNCF met en vente des billets à 39 euros ce lundi
La bataille s'engage entre l'éditeur de Fortnite et Apple