Marchés français ouverture 7 h 58 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2154
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 567,06
    -22,06 (-0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

VivaTech, grand-messe de l'innovation en Europe, se reconnecte au monde réel en juin à Paris

Anthony Jammot
·1 min de lecture

Emmanuel Macron a pris l'habitude de se rendre chaque année au salon VivaTech, le grand rendez-vous de la tech porte de Versailles à Paris. Sauf en 2020 où, Covid oblige, l'événement n'a pas pu se tenir. Cette année, c'est lui qui a rallumé les espoirs des organisateurs du salon, prévu pour être maintenu en rassemblement physique, en annonçant un déconfinement progressif, notamment pour le secteur de l'événementiel, à partir de mi-mai. "Les signaux sont positifs, se félicite Julie Ranty, directrice générale de VivaTech. On sent qu'on se projette vers une sortie de crise. Avec cette 5e édition et après cette pause forcée, on retrouve l'énergie de la première année car on a dû réinventer l'événement entièrement."

Si la situation sanitaire le permet, c'est donc un salon hybride qui se tiendra sur quatre jours, du 16 au 19 juin. Une partie en physique d'abord, regroupée sur les 25 000 m² du hall 1 du parc des expositions, avec 500 exposants et une jauge de fréquentation réduite et des consignes strictes à l'entrée. "En concertation avec les autorités, cet événement sera exemplaire en matière de mesures sanitaires. Il y aura un test PCR négatif à fournir à l'entrée et des règles claires en matière de distanciation. La sécurité de tous sera la priorité", assure Julie Ranty. VivaTech aura également une existence numérique inédite grâce à des chaînes de conférences s'inspirant des codes de la télé et des réseaux sociaux, avec des présentateurs formés pour l'occasion. Une sorte (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi