Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 986,94
    +2 061,81 (+3,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 246,28
    +47,71 (+3,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

En visite surprise à Kiev, Antony Blinken va annoncer une aide de 1 milliard pour l’Ukraine

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI/AFP

Tandis que, sur le terrain, la guerre continue – les autorités ukrainiennes ont annoncé ce mercredi 6 septembre qu’un missile russe avait touché un marché à Kostiantynivka, dans la région de Donetsk, tuant au moins 16 personnes –, des nouvelles arrivent également du front diplomatique.

Ce mercredi, Antony Blinken se trouve à Kiev, où il a déjà rencontré son homologue, Dmytro Kuleba, indique The Washington Post. La visite du secrétaire d’État américain en Ukraine n’était pas prévue mais, à en croire le quotidien, celui-ci “devrait annoncer plus de 1 milliard de dollars de nouveaux fonds américains pour Kiev”.

“Reconstruire une économie et une démocratie fortes”

Pour l’instant, dans le cadre de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Blinken s’est fendu de la déclaration suivante : “Nous voulons nous assurer que l’Ukraine dispose de ce dont elle a besoin, non seulement pour réussir la contre-offensive, mais aussi pour le long terme, afin de lui garantir une importante force de dissuasion.”

PUBLICITÉ

“Nous sommes également déterminés à continuer à travailler avec nos partenaires pour les aider à construire et à reconstruire une économie et une démocratie fortes.”

Pour le Washington Post, cette deuxième partie de la déclaration de Blinken s’inscrit dans un contexte bien précis. “Dimanche [3 septembre], le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a annoncé sa décision de remplacer le ministre de la Défense, Oleksii Reznikov [visé indirectement dans des affaires de corruption qui ont eu lieu au sein de son ministère], par Roustem Oumerov”, rappelle le média. Lors de sa visite, Blinken “devait également tenir une table ronde avec des organisations de la société civile pour discuter des efforts de lutte contre la corruption”.

Une façon de montrer que l’administration Biden “prend au sérieux les malversations gouvernementales tout en maintenant sa confiance dans le président Zelensky”.

Quoi qu’il en soit, le but premier de la visite de Blinken reste le soutien à la contre-offensive ukrainienne, dont le secrétaire d’État a salué les “bons progrès”, après la prise du village de Robotyne. Reste à espérer que ce milliard de dollars d’aide supplémentaire accélérera la reconquête des territoires perdus.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :