Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 166,64
    +312,77 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    17 367,46
    +25,04 (+0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    +0,0020 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 535,93
    -1 498,46 (-2,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 313,63
    -24,55 (-1,83 %)
     
  • S&P 500

    5 450,23
    +23,10 (+0,43 %)
     

Visite de Macron en Israël : le président appelle à ne «pas élargir le conflit» et libérer les otages

Chesnot / Gettyimages

Le président français, Emmanuel Macron, en visite mardi en Israël pour y exprimer sa solidarité, a appelé à ne pas «élargir le conflit» entre l'armée israélienne et le Hamas, estimant que la libération des otages était une priorité. La visite de M. Macron intervient au 18e jour de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien. Elle a fait des milliers de morts, en très grande majorité des civils, et a été déclenchée par l'attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien le 7 octobre. Dès son arrivée, à l'aéroport de Tel-Aviv, il a rencontré des familles de Français ou Franco-israéliens tués, disparus ou retenus otages dans la bande de Gaza.

Selon un décompte revu à la hausse par Emmanuel Macron, neuf Français ou Franco-israéliens sont retenus otages ou portés disparus. Au moins trente Français ont été tués dans l'attaque du Hamas, inédite par sa violence et son ampleur depuis la création de l'Etat d'Israël en 1948. C'est aussi pour la France le plus lourd bilan dans un attentat depuis celui du 14 juillet 2016 à Nice (86 morts). Parmi les familles, celle de Mia Shem, une otage franco-israélienne dont une vidéo a été diffusée la semaine dernière par le Hamas, a rencontré le président Macron, a constaté une journaliste de l'AFP. «Le premier objectif que nous devrions avoir aujourd'hui est la libération de tous les otages, sans aucune distinction», a déclaré M. Macron à Jérusalem au côté du président israélien, Isaac Herzog. Ils sont environ (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En attendant la LGV, ces sénateurs appellent au maintien des vols Orly-Toulouse
L’Europe finalement prête à miser sur Space X pour lancer quatre satellites en 2024
Crédits, impayés... la situation des entreprises et des ménages se dégrade
Ces personnalités appellent les utilisateurs de X à faire une grève de tweet le 27 octobre
Le business lucratif des médicaments antirhume pour les officines