Marchés français ouverture 1 h 12 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1298
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    23 765,10
    -23,83 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    50 420,71
    -70,73 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,90
    +12,01 (+0,83 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Visite médicale obligatoire ? Pourquoi la France n’interdit pas la conduite aux séniors

·2 min de lecture

Contre toute attente, les pays qui soumettent le renouvellement du permis de conduire des plus de 65 ans à une visite médicale n’enregistrent pas moins d’accidents. Rares sont donc les députés à militer pour son instauration en France, surtout à l’approche des élections présidentielles.

En un pays où le permis de conduire est perçu tel un droit et non un privilège, il semble peu probable — à l’approche des élections présidentielles — qu’un quelconque élu ose remettre sur le tapis l’idée de soumettre les plus de 65 ans à une visite médicale périodique obligatoire. “La question a été évoquée au cours d’un déjeuner parlementaire avec la déléguée interministérielle à la Sécurité routière Marie Gautier-Melleray, il y a dizaine de jours, mais elle reste ouverte”, constate Karine Bonnet, Directrice générale de Dekra Automotive SAS. “La visite médicale doit-elle rester volontaire ou bien devenir obligatoire ? Faut-il former les médecins de famille à détecter les pathologies qui limitent l’aptitude à la conduite ? Faut-il sensibiliser les proches et la famille aussi ? Rien n'est tranché.” Et aucune décision ne risque d’être prise de sitôt.

D’un autre côté, il ne semble pas y avoir d’urgence particulière à revoir la réglementation française. La proportion des plus de 65 ans n’augmente que faiblement, dans le nombre des victimes de la route (+ 5 % entre 2010 et 2018, avec un ralentissement depuis 2013. Source : CARE). Et s’ils augmentent, ce n’est pas en raison d’une érosion accélérée des talents de conducteur, mais plus simplement une conséquence “du vieillissement de la population, du nombre croissant de seniors et de leur mode de vie de plus en plus actif”, constate Karine Bonnet. Toutefois, il faut garder à l’esprit que les victimes de plus 65 ans comptabilisées n’étaient pas toutes au volant d’une automobile : 50 % des piétons et cyclistes tués appartiennent à cette tranche d’âges (source : EU Injury Database).

Les plus de 65 ans représentent 20 % de la population française et plus de 30 % des tués sur les routes

Une vaste étude comparative menée en 2021 à l’échelle européenne par l’organisme d’expertise Dekra constate en outre que “les pays qui soumettent le renouvellement périodique du permis de conduire à une visite médicale obligatoire n’enregistre[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles